Auteur Sujet: Adéquation hauteur de note sur la partition et hauteur de note sur le violon...  (Lu 2915 fois)

Olivier

  • Invité
Bonsoir,

Comme je l'ai déjà dit j'ai un niveau de solfège proche du néant, je dis proche car il me reste quelques notions 'aquises' je ne sais plus quand  ;D

Donc je me lance avec le PDF qu'avait indiqué Salvatore dans un de ses posts et j'ai une première question :
si, par exemple, la première note d'une partition est un RE, comment sait-on de quel RE il s'agit sur le violon : corde à vide de RE ? ou 3ème doigt sur la corde de LA en 1ère position ? ou .......

Je vous avais prévenu, c'est au niveau des paquerettes   :boulet:
Merci de votre aide.



Hors ligne Lidwine

Bonsoir Olivier,
Je me lance en essayant ne pas te dire de bêtises, auquel cas, ça sera corrigé, et j'apprendrais quelque chose  ;) Si toute fois j'ai bien compris la question, ne voyant pas le pdf de Salvatore.
Alors, avec une partition avec un sol à la clé, le Re de la corde à vide est la première note en dessous de la portée, le Ré situé en 3ème position de la corde de La, se trouve lui sur la quatrième ligne en partant du bas.

J'espère que c'est clair et que je répond bien à ta question, je ne suis pas une as du solfège, à part certaines notes que je peux nommer, en règle général, je ne sais pas quelle note je joue  O0 , je regarde la partition et je sais ou je dois placer mes doigts sur le violon, un jour j'ai dit qu'il fallait que je me force à lire les notes, mais je ne l'ai toujours pas fait, trop pressée sans doute, et comme mon petit cerveau a assimilé ce que je devais faire devant ces petites boules noires, pourquoi me fatiguer  ;D

Lidwine, partisante du moindre effort...
« Modifié: 13 octobre 2010 à 21:54:19 par Lidwine »

Hors ligne Christophe

Tu ne te trompes pas.

Sur la page de Wikipédia consacré au violon, on voit les hauteurs des notes des cordes à vide sur une partition en clé de sol

http://fr.wikipedia.org/wiki/Violon

Sinon, c'est aussi dans les première pages de la méthode Lesseur bien sur, le premier accompagnement joué se fait sur des cordes à vides.

Hors ligne natsaka

Bonjour Olivier, et à tous...

je me souviens que du temps où une amie organiste m'avait montrer un clavier... tous les do se ressemblaient (ils était précédé des deux touches noires, alors que le fa était précédé de trois)... Le piano a une suite visuel logique...

Pour le violon c'est beaucoup moins évident si on regarde du côté de l'instrument... mais du côté de la partition, qui montre une hauteur, les notes ont toujours le même emplacement, pour peut qu'on ne change pas de clef. Car le ré "corde à vide", qui se trouve en dessous de la première ligne de la portée (une portée comptant ses lignes de bas en haut) se trouve au dessus de la troisième ligne lorsqu'il est écris en clef d'ut "troisième ligne".

L'écriture musicale est complexe parce que chaque voix humaine, chaque instrument ont un registre qui leur est propre et qu'ils n'entrent pas, tous réunis, dans une portée de cinq lignes.

Pour le violon, une seule clef suffit pour lire dans son registre. Ne te concentre que sur la clef de sol "deuxième ligne". Tes point de repères seront instrumentale : Sol (en dessous de la deuxième ligne supplémentaire inférieure), la note la plus grave... si t'en vois une en dessous, c'est que la mélodie est prévue pour... un alto ; Ré ( en dessous de la première ligne), la corde qui t'intéresse pour l'instant), si tu voix le ré "quatrième ligne", il s'agira de jouer, en première position, le troisième doigt sur la corde de la ; le La, justement (seconde interligne) une note très importante pour le violon, elle représente en clef de sol le la 440... fréquence de base pour l'accordement... il est la note de la tonalité téléphonique (à quelque nuance près, c'est un 440) ; le Mi, (quatrième interligne) est enfin, le dernier repère...

Pour le moment, tu travailles la première position, donc les deux ré que tu rencontreras sont la "troisième cordes à vide" et le "troisième doigt sur la seconde corde". Ne t'occupes pas des autres ré (il y en a d'autres, et d'en d'autre positions), mais là, c'est une autre histoire...

Nat.(assommante) 
La pointe, c'est de l'autre côté !

Hors ligne bernard

bonjour,
je trouve ta question très pertinente car elle pose la question de l'interprétation. En effet, la même note jouée "à vide" ou jouée en utilisant la main gauche ne donnera pas le même effet. Par exemple, BACH est souvent jouable en Première position, tout en étant d''une esthétique sonore plus agréable en troisième position. C'est d'interprétation qu'il s'agit et non de jeu proprement dit. A toi de voir (d'entendre) comment tu t'approprie les pièces... Souvent la qualité du violoniste n'est pas dans sa capacité technique, mais dans sa capacité de sentir le morceau et donc de linterpréter

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10926
  • Total likes: 395
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Souvent la qualité du violoniste n'est pas dans sa capacité technique, mais dans sa capacité de sentir le morceau et donc de l'interpréter

c'est là qu'on reconnaît les grands, quand l'interprétation écrase tellement la technique qu'on ne voit (presque) plus la difficulté ...
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2000 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Olivier

  • Invité
Bonsoir à tous  ;)

Un grand merci pour vos réponses et votre aide, et oui, Lidwine, ton explication est très claire.
Alors, si j'ai bien compris, sur une portée en clé de Sol (parfaite pour le violon, pas un hasard j'imagine...), le Ré à vide est par convention la première note sous la première ligne. Du coup le Sol corde à vide nous fait une sortie de piste sous le 2ème interligne supplémentaire, effectivement Christophe, c'est très visible dans les premières pages de la méthode d'Olivier.

Et comme le dit Nat (pas assommante du tout !), ça couvre l'étendue du possible au violon (quoique, je n'ai pas fait le 'calcul' mais dans les aigus sur la corde de Mi, ça doit faire de sacrées sorties de routes en haut de la partition...).

En revanche, la remarque de Bernard m'interpelle, car elle est très juste, je l'ai maintes fois constaté sur des solos de guitare qui ne sonnent pas terrible, et où il suffit de bouger un peu plus haut ou plus bas pour que tout d'un coup il se passe quelque chose dans l'interprétation. Seulement je ne savais pas que ça pouvait s'appliquer à une partition de classique, écrite, et donc dans mon esprit figée... C'est une découverte.

J'aurai d'autres questions, notamment sur les modes, mais je vais y aller par étape et commencer par essayer de reconnaître les notes sur la portée, pour savoir où poser mes doigts, ça fait déjà un peu de boulot en perspective !

Olivier ( bavard  ;)  )