Auteur Sujet: Se protéger du vol de nos instruments ? Anipo  (Lu 62 fois)

Hors ligne Lau

Se protéger du vol de nos instruments ? Anipo
« le: 17 novembre 2019 à 23:13:40 »
Bonjour à tous

Je souhaitais vous faire partager une nouvelle application destinée à lutter contre la revente des instruments volés. Ça s’appelle Anipo, tout est expliqué dans cet article de France musique : https://www.francemusique.fr/actualite-musicale/la-lutte-contre-le-vol-d-instruments-de-musique-s-organise-72305?fbclid=IwAR0hkASymc2Rudml66C0OJnD1XKoc093hFZTRD2ESQeyyrRWMxzqDu6_lAk

L’initiative me paraît bonne, ça peut valoir le coup de se pencher sur la question !

Hors ligne Françoise

Re : Se protéger du vol de nos instruments ? Anipo
« Réponse #1 le: 18 novembre 2019 à 09:13:10 »
Effectivement, c'est une bonne idée!
 :merci:

Hors ligne Multi

Re : Se protéger du vol de nos instruments ? Anipo
« Réponse #2 le: 18 novembre 2019 à 17:02:11 »
Anipo existe depuis plusieurs années (j’avais déjà regardé il y a 3 ans …)
https://www.anipo.org/fr/home
C'est bien de faire un sujet clair sur Anipo, si on décortique leur système, et regrouper les infos.

Pour un pro avec un violon à plus 100 k€, la puce GPS Anipo active est intéressante (ou système équivalent).
Il a un(e) secrétaire pour s’occuper des piles et abonnements, en plus de l’assurance etc…
(je ne sais plus si Anipo fait encore cette puce)

Pour un amateur avec un violon de 1 à 10 k€,
des photos bien prises (éclairage, netteté) archivées sur ANIPO (gratuit) et sur son ordi: les classiques face, fond, volute, éclisse + détails éventuels
et avec le visage du proprio (selfie avec violon et pancarte nom+date), ce qui qui est important pour dire qu’il est à soi (on n'y pense pas toujours)


Ça fait entre 4 et 8 photos à prendre en faisant attention à la netteté et à l’éclairage (prendre vite fait avec son smartphone n’est pas suffisant, demander à un copain photographe amateur ou a un club photo).
Il faut bien voir les veines du bois (table+fond+manche, et aussi volute) car ces veines sont comme des empreintes digitales…

C’est assez facile, et ensuite on a davantage la conscience tranquille (mais ce n’est pas infaillible) pour prouver quelque chose quand son « petit compagnon » fait une fugue ….. (via un luthier qui a oublié l'étiquetage, ou une perte , ou un vol …)

Cette procédure me paraît simple et gratuite et suffisamment efficace pour l'amateur.

Une fois enregistré sur Anipo, il faudrait savoir si en cas de vol déclaré sur Anipo, est ce que Anipo contacte les grandes fédérations de luthiers, qui renvoie sur les luthiers individuels …  ? …