Auteur Sujet: Mon violon de Gilbert (Orliac)  (Lu 92 fois)

Hors ligne Multi

Mon violon de Gilbert (Orliac)
« le: 13 septembre 2019 à 19:26:06 »
Gilbert (Orliac) vient de commencer mon violon « Matin d’Automne ».

C’est le tout début, mais j’ai envie de vous faire partager de temps en temps son évolution.
Je remplirai ce sujet de temps en temps.

A la fin je ferai probablement un diaporama (ou dans je genre) avec ses photos qu’il prendra au fur et à mesure.

Gilbert est en train d’échauffer ses mains expertes. Attention les yeux !!!  :bravo1:

Ça va être un modèle Guarneri avec touche palissandre ... je commence à entendre au  loin son son ... :tongue: Ah non, je rêve encore , zut ... :calimerocesttropinjuste:
Mais le rêve deviendra bientôt réalité !  :super-content:

Allez pour Gilbert:
 :ola:  :ola:
:ola: :ola:
« Modifié: 13 septembre 2019 à 19:48:26 par Multi »

Hors ligne Françoise

Re : Mon violon de Gilbert (Orliac)
« Réponse #1 le: 13 septembre 2019 à 22:43:43 »
Bonne nouvelle!

Hors ligne Orliac

Re : Mon violon de Gilbert (Orliac)
« Réponse #2 le: 14 septembre 2019 à 06:36:13 »
Tu me mets la pression, Multi, mais je l'accepte!
 Après plusieurs violoncelles, et le violon rouge que tu connais, Françoise, le moment est venu de fabriquer le violon de Multi, une forte personnalité, c'est dire que je n'ai pas dé marge d'erreur.
   Pour l'instant, j'en suis au choix du bois, ce qui peut sembler anodin, mais reste essentiel. Le sycomore a une dizaine d'années de sommeil tranquille sous la poussière de mon atelier,. Il vient d'un endroit privilégié, une forêt de Moselle et naturellement, je l'ai choisi sur pied. L'épicéa a une vingtaine d'années et provient d'un arbre que j'ai vu debout, de près de quarante mètres de haut et âgé à peu près de deux cent soixante ans (j'ai compté les stries de croissance). Il vivait dans un ravin rocheux près du col de la Faucille d'où il était impossible de l'extraire sans les moyens modernes, ce qui est probablement à l'origine de sa longévité. Il a été coupé à la bonne "fenêtre" et seuls les anciens bûcherons du Jura peuvent la déterminer avec précision en fonction de la lune et du mois. Ton violon, Françoise, et le violon rouge que Patricia a joué chez toi, sont du même arbre.
Maintenant, il ne reste plus qu'à aiguiser les gouges et les rabots.
le site internet de mes violons : http://gilbertbordes-luthier.fr
:violon3sm:

Hors ligne miaou

Re : Mon violon de Gilbert (Orliac)
« Réponse #3 le: 14 septembre 2019 à 10:06:32 »
Très bonne nouvelle Multi !

Allez Gilbert : que l'inspiration soit avec toi  :super:

Hors ligne critou

Re : Mon violon de Gilbert (Orliac)
« Réponse #4 le: 14 septembre 2019 à 13:19:15 »
C'est chouette ça Multi  :violon3sm: patience…

Ton violon, Françoise, et le violon rouge que Patricia a joué chez toi, sont du même arbre.
Tu te souviens avec quel bois tu as fabriqué quel violon ?  :ouuh:
Telle est ma quête, suivre l’étoile, peu m’importent mes chances, peu m’importe le temps… (Brel)

Hors ligne Multi

Re : Re : Mon violon de Gilbert (Orliac)
« Réponse #5 le: 14 septembre 2019 à 13:21:55 »
le moment est venu de fabriquer le violon de Multi, une forte personnalité
Mais non, je ne suis qu'un petit calimero, un doux petit poussin :calimerocesttropinjuste:  ... mais né sous le signe du lion... :violonafond:
 :saute:

Tu l'as très bien senti d'ailleurs par delà les quelques mots échangés... tu as la sensibilité profonde qui dépasse les mots...
Je te fais entièrement/complètement/intégralement confiance.
Je sais que tu vas mettre tout ton savoir-faire dans mon violon, comme dans ceux que tu as déjà fait. J'ai juste l'avantage que tu aies déjà fait pas mal d'essais auparavant !!  :youpi:


Hors ligne Multi

Re : Re : Mon violon de Gilbert (Orliac)
« Réponse #6 le: 14 septembre 2019 à 13:25:22 »
Tu te souviens avec quel bois tu as fabriqué quel violon ?  :ouuh:
Bien sûr qu'il s'en souvient ! J'imagine: comme on se souvient de la peau ou du squelette ou des muscles de ses enfants ...  appl2

Hors ligne critou

Re : Mon violon de Gilbert (Orliac)
« Réponse #7 le: 14 septembre 2019 à 14:32:50 »
Il vaut mieux ne pas avoir trop d'enfants :laugh:
Telle est ma quête, suivre l’étoile, peu m’importent mes chances, peu m’importe le temps… (Brel)

Hors ligne Orliac

Re : Mon violon de Gilbert (Orliac)
« Réponse #8 le: 15 septembre 2019 à 08:47:25 »
Comme tu as raison. Le moindre petit bobo vous met les sangs à l'envers!
le site internet de mes violons : http://gilbertbordes-luthier.fr
:violon3sm:

Hors ligne Françoise

Re : Mon violon de Gilbert (Orliac)
« Réponse #9 le: 15 septembre 2019 à 18:12:48 »
Le même arbre dis-tu. Mais alors étant donné que mon violon a déjà 3 ans, le bois de Multi a séché 3 ans de plus. Est-ce que ça a une incidence, une différence de son? Une différence pour la fabrication?

Hors ligne Multi

Re : Re : Mon violon de Gilbert (Orliac)
« Réponse #10 le: 15 septembre 2019 à 23:59:32 »
le bois de Multi a séché 3 ans de plus.
Je suis fait du bois de l'arbre qui m'a fait ... ! (je blague bien sûr ...  :violon-diable:)
(citation de Voltaire peut être ?????)

Et je m'éclipse bien humblement, pour laisser la parole à une personne qui "ressent le bois "....  :bravo1:
ou peut être mieux "qui a le sens du bois "....  :bravo1:
« Modifié: 16 septembre 2019 à 00:15:57 par Multi »

Hors ligne Orliac

Re : Mon violon de Gilbert (Orliac)
« Réponse #11 le: 16 septembre 2019 à 07:08:51 »
Non, je ne crois pas. L'épicéa est sec en deux ans, c'est à dire qu'il a perdu l'eau qu'il contenait quand il était vivant, mais ce n'est pas suffisant pour la lutherie. Le bois subit encore des transformations. Si les veines de croissance de printemps restent pratiquement inchangées, celles d'automne constituées de résine ont besoin de plus de temps pour durcir et devenir les conducteurs de vibrations indispensables. Mon expérience me montre que du bois de cinq ans convient parfaitement. Guarnerius Del Jesu utilisait souvent des vois de moins de quatre ans. Beaucoup de luthiers, à la grande époque de Muirecourt, faisaient "mûrir" leurs bois en les exposant au soleil en plein été et les arrosant souvent pour éviter qu'ils ne fendent.
   Ce n'est pas parce qu'un bois est vieux qu'il est bon. Il a ses qualités propres. Et passé une date, moins de trente ans pour l'épicéa, il n'est plus bon pour fabriquer ds violons. Le sycomore, bois beaucoup plus homogène a une durée de vie plus longue quand les vers lui en laissent le temps.
le site internet de mes violons : http://gilbertbordes-luthier.fr
:violon3sm:

Hors ligne Françoise

Re : Mon violon de Gilbert (Orliac)
« Réponse #12 le: 17 septembre 2019 à 21:43:40 »
Merci pour les explications, Gilbert.

Hors ligne Orliac

Re : Mon violon de Gilbert (Orliac)
« Réponse #13 le: Aujourd'hui à 05:44:27 »
D'autre part, j'ai été heureusement surpris d'entendre ton violon sous les doigts de Patricia, l'autre jour chez toi. Il est mûr, et sonne comme j'aime, avec une voix qui  me touche.  Bravo, tu t'en es bien occupé. J'ai fabriqué un objet en bois destiné à faire de ma musique, tu lui as donné une âme.
le site internet de mes violons : http://gilbertbordes-luthier.fr
:violon3sm: