Auteur Sujet: 08 Les douleurs cervicales  (Lu 571 fois)

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10814
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
08 Les douleurs cervicales
« le: 15 août 2017 à 12:40:45 »
Quelques pistes et astuces qui pourront peut-être éviter à certain(e)s d'être obligé de ranger leur passion dans une boite en haut de l'armoire !

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=1TQqDNZ8dQY" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=1TQqDNZ8dQY</a>
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 1500 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne Claudine

  • Membres intégrés
  • Membre Adagio
  • ***
  • Messages: 881
Re : 08 Les douleurs cervicales
« Réponse #1 le: 15 août 2017 à 20:28:17 »
?Bon alors honnêtement :
- le collier noyaux de cerises je n'ai pas encore essayé
- le point entre les omoplates, je connais
- mais le pire : Olivier, tu as fait le Conservatoire. On t'a donc appris, comme à moi, que le violon doit tenir entre la mâchoire et l'épaule ??? Perso, j'ai même eu quelques heures d'exercices sur ce sujet... c'est pas bon ?

Hors ligne Lau

  • Membres intégrés
  • membre Staccato
  • ***
  • Messages: 1248
Re : 08 Les douleurs cervicales
« Réponse #2 le: 15 août 2017 à 21:09:55 »
Je suis en train de lire "le violon intérieur", de Dominique Hoppenot. Franchement Claudine (et les autres !), je te le conseille +++++
Je vous en mets un extrait, qui concerne justement ta remarque :

On ne peut aborder la question de l'équilibre du violon sans dénoncer l'idée selon laquelle le violon ne tient que par l'appui de la tête, "tout seul", comme il est convenu de dire. Le raisonnement habituel consiste à affirmer que "puisque la main gauche doit être libre sur le manche, elle ne peut serrer le violon et par conséquent pas le "tenir", donc, le violon tient seulement grâce à la tête et à l'épaule". En vertu de ce principe aberrant, combien de jeunes violonistes sont fiers d'eux-mêmes le jour où ils arrivent enfin à effectuer l'affreuse et néfaste contorsion nécessaire pour coincer le violon entre l'épaule et le menton tandis que la main gauche pend le long du corps... Bien entendu, la main gauche ne doit en aucun cas serrer le manche, pas plus, nous l'avons vu, que la main droite ne doit être crispée sur l'archet : elle doit pouvoir s'y déplacer aussi aisément que celle du pianiste sur les touches. Mais elle soutient le manche, réduisant ainsi le rôle prépondérant joué par la tête dans la tenue de l'instrument, qui risque, lorsque l'appui est trop fort, de détruire tout l'équilibre du corps. (p54)

Il y a aussi un autre passage super intéressant, qui parle de la position globale du corps, avant même de positionner le violon, avec ensuite le violon qui vient se nicher à sa place et pas la tête qui avance pour aller crocheter le violon (p56)

J'y retrouve plein d'idées déjà entendues dans la bouche d'Olivier, je trouve ça très intéressant d'aller plus loin. Et je suis certaine que les réflexions qui en découlent peuvent faire disparaître certaines douleurs de cou ou de dos...

Hors ligne critou

  • Membres intégrés
  • Membre Adagio
  • ***
  • Messages: 757
Re : 08 Les douleurs cervicales
« Réponse #3 le: 15 août 2017 à 21:37:01 »
 etun pour la lecture de Hoppenot, il est très bien et "facile à lire" aussi.

Puisqu'on est dans les citations d'ouvrages qui vont dans le même sens qu'Olivier, je rajoute les mots du bouquin de Paul Rolland (et al.), L'enseignement du mouvement dans le jeu des cordes (pp. 39-40), que je suis en train de lire :

Citer
Une tenue fixe de l'instrument entraîne de la tension statique dans la région du cou et de l'épaule ; cette tension tend à gagner les bras et les doigts, ce qui entrave leur liberté. Le violon ou l'alto doivent être placés en équilibre et non serrés comme dans un étau. La tenue de l'instrument est quelque chose de dynamique. La fonction de support circule constamment à des degrés divers entre six points de contact éventuels : la clavicule, le maxillaire, le pouce, le côté du premier doigt, le bout des doigts et l'intérieur du poignet, sans jamais forcer ou se fixer sur l'un ou l'autre de ces points. Il faut beaucoup de force pour tenir longtemps le bras gauche en l'air dans une relative immobilité, même sans l'instrument. Entraînons nos élèves à « sous-tenir » leur instrument avec une posture alerte et dynamique impliquant les jambes (qui transfèrent constamment le poids du corps), le diaphragme et les muscles du dos. Évitons de localiser le maintien du violon en exclusivité dans la zone de l'épaule : immanquablement, le réflexe de serrer l'instrument fait monter l'épaule.

Il est bon de varier la façon de tenir l'instrument et de laisser la tête bouger légèrement. Une grande partie du poids de l'instrument est assumée au niveau de la mentonnière et le bras gauche offre un soutien complémentaire au niveau du manche pour éviter une trop grande tension dans l'épaule.
(italique de l'auteur ; gras = moi)
Telle est ma quête, suivre l’étoile, peu m’importent mes chances, peu m’importe le temps… (Brel)

Hors ligne miaou

  • Administrateur
  • membre Staccato
  • *****
  • Messages: 1721
Re : 08 Les douleurs cervicales
« Réponse #4 le: 16 août 2017 à 02:58:00 »
Je n'ai pas de douleurs cervicales, mais étant une "sériale serreuse de mâchoires", je fais tout le temps l'exercice qui consiste a bouger la tête pendant que je joue, la tourner, monter et descendre l'épaule, pour bien sentir qu'il n'est pas nécessaire de serrer pour jouer.

Et comme "chassez le naturel il revient au galop", dès que je ne surveille plus, je surprends ma mâchoire à serrer sans me demander mon avis  fache3

Mais bon, avec le temps, je serre de moins en moins....il y a de l'espoir !  :cheesy:

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10814
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : 08 Les douleurs cervicales
« Réponse #5 le: 17 août 2017 à 05:28:20 »
Voilà, tu as Claudine les 2 bouquins à lire ! Le mien reprend bien sûr tout cela car je n'ai pas réinventé la technique du violon, je l'ai juste expliquée à ma manière.

C'est l'histoire de l'apprentissage par "mimétisme" (ou par sensations du corps). Quand j'ai commencé le violon enfant, j'ai joué "intuitivement" selon ces principes (le levier, l'alternance des soutiens) et c'est je pense - avec le recul - pourquoi on m'a dit "doué" à l'époque. Il y a des enfants qui vont intuitivement partir sur le bon chemin et d'autres pas car leur corps ne leur parle pas de la même manière. Le mien me disait de faire comme cela mais c'est seulement à l'âge adulte que j'ai pu comprendre, analyser - et bien sûr peaufiner -

Si on voulait résumer avec humour la technique du violon, on pourrait dire que c'est un instrument de fainéant car il faut toujours exercer l'effort musculaire minimum. Dès que l'on en fait trop, c'est le début des petites sur-contractions et le jeu en pâtit forcément.
« Modifié: 17 août 2017 à 07:26:47 par miaou »
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 1500 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne MURIELLE

  • Membres intégrés
  • Membre Adagio
  • ***
  • Messages: 476
Re : Re : 08 Les douleurs cervicales
« Réponse #6 le: 17 août 2017 à 08:18:56 »
Je n'ai pas de douleurs cervicales, mais étant une "sériale serreuse de mâchoires", je fais tout le temps l'exercice qui consiste a bouger la tête pendant que je joue, la tourner, monter et descendre l'épaule, pour bien sentir qu'il n'est pas nécessaire de serrer pour jouer.

Et comme "chassez le naturel il revient au galop", dès que je ne surveille plus, je surprends ma mâchoire à serrer sans me demander mon avis  fache3

Mais bon, avec le temps, je serre de moins en moins....il y a de l'espoir !  :cheesy:
Serrer les mâchoires, je connais aussi, d'après le parodontiste, c'était même le facteur aggravant de mes (sérieux) problèmes de gencives. Son truc à lui, c'était de mettre des"post-it" bien en vue. Mon truc à moi quand je joue du violon, c'est de glisser la langue entre les dents, si les mâchoires sont trop serrées, du coup je m'en rends compte.

Hors ligne Françoise

  • Modérateur Global
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 3300
Re : 08 Les douleurs cervicales
« Réponse #7 le: 17 août 2017 à 13:10:29 »
Encore une preuve que le violoniste a un côté maso! :rigol:

Hors ligne miaou

  • Administrateur
  • membre Staccato
  • *****
  • Messages: 1721
Re : 08 Les douleurs cervicales
« Réponse #8 le: 17 août 2017 à 21:42:28 »
hihihi, l'idée de la langue est bonne, mais je me demande, Murielle, si tu as la trace de tes dents incrustée dans la langue  :rigol:  :rigol:  :rigol:

Hors ligne Claudine

  • Membres intégrés
  • Membre Adagio
  • ***
  • Messages: 881
Re : 08 Les douleurs cervicales
« Réponse #9 le: 17 août 2017 à 22:03:55 »
Ouais, on est maso ! Bien, l'idée de la langue entre les dents, ça devrait m'être utile aussi  :rigol:

Lau, je connais ce passage de Hoppenot, j'aime bien ce livre : tu as raison... et ma question à Olivier était un peu ironique et provocative aussi, mais je voulais lui rappeler qu'on nous a appris comme ça il y a quelques années ! Et ça fait partie effectivement des points où je suis totalement incertaine de bien faire. La première fois que j'ai attaqué la lecture, je lui aurais bisé les pieds, à Dominique Hoppenot, si elle avait été encore en vie ! Parce qu'en le lisant, je n'ai pas forcément appris à bien faire, mais Hoppenot m'a enlevé des années et des kilos de mauvaise conscience accumulée en raison de frustrations successives dès que mes résultats n'étaient pas à l'attendu. Pendant des années, si mon vibrato était trop tendu, il me venait automatiquement la pensée : ma fille, c'est de ta faute ! Tu ne dois pas tenir assez ton violon, car si tu le faisais bien, ta main gauche serait libre et jouerait un beau vibrato !
Et on ne parle que de violon, donc il n'y a pas mort d'homme, mais quand même : le bel apprentissage dispensé par le Conservatoire, où l'on te force plusieurs heures au départ à tenir ton violon les bras ballants, avant que tu obtiennes le droit de réaliser ton premier son minable avec ton archet, et bien cet apprentissage est quand même une des plus grandes fumisteries que j'ai vu !
Et même si entretemps, on a eu Hoppenot, et maintenant Olivier et Annie qui remettent en cause ce principe de manière ouverte sur internet (attention, il y a eu une époque où on brûlait les hérétiques...!), je ne suis pas sûre que ce point là soit partagé par beaucoup de prof., même actuellement. En tout cas, j'ai terminé mon Conservatoire en 1992, et aucun des profs que j'ai vus dans ce Conservatoire n'ont démonté ce sacro-saint principe.

Je sais, je sais, je m'emballe trop...pardon, j'arrête!

Lau, merci pour le rappel Hoppenot. Critou, je ne connais pas le deuxième livre, je vais m'y intéresser...

Fin des émotions  :malade3:

Hors ligne critou

  • Membres intégrés
  • Membre Adagio
  • ***
  • Messages: 757
Re : 08 Les douleurs cervicales
« Réponse #10 le: 17 août 2017 à 22:21:54 »
En fait, je vois deux choses :
- être capable de faire tenir l'instrument sans la main gauche (et sans serrer avec l'épaule pour autant), et
- le faire 100% du temps.
La première m'a l'air nécessaire (d'où l'apprentissage au conservatoire ? je ne sais pas, moi même sans conservatoire j'y suis passée aussi, ça m'a même pris quelques mois), la deuxième non. Vous confirmez ?
Telle est ma quête, suivre l’étoile, peu m’importent mes chances, peu m’importe le temps… (Brel)

Hors ligne MURIELLE

  • Membres intégrés
  • Membre Adagio
  • ***
  • Messages: 476
Re : Re : 08 Les douleurs cervicales
« Réponse #11 le: 18 août 2017 à 07:56:45 »
hihihi, l'idée de la langue est bonne, mais je me demande, Murielle, si tu as la trace de tes dents incrustée dans la langue  :rigol:  :rigol:  :rigol:
Et bien non, parce que ça doit être relativement efficace...

Hors ligne miaou

  • Administrateur
  • membre Staccato
  • *****
  • Messages: 1721
Re : 08 Les douleurs cervicales
« Réponse #12 le: 18 août 2017 à 14:21:42 »
j'ai essayé, c'est vrai que c'est pas mal  :merci:

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10814
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : 08 Les douleurs cervicales
« Réponse #13 le: 19 août 2017 à 04:38:45 »
ah ah claudine, je vois que nous avons en commun quelques souvenirs "collectors" du conservatoire grin-grin

Dans les musts, il y a celui - que je n'ai pas connu, j'y ai échappé - qui consistait à obliger l'élève à jouer avec un livre sous le bras droit, pour qu'il ne lève pas le coude.

Cela fait rigoler maintenant, dans le fond c'était juste une époque où on tâtonnait en essayant de corriger mais avec juste un manque de connaissance des principes du jeu. Bien sûr qu'il ne faut pas trop lever le coude, mais le faire faire en l'obligeant à être immobile est pire !

L'avantage de notre époque, c'est qu'on peut plus facilement apprendre et si besoin remettre les choses en questions. Et il n'y avait à l'époque pas de livres en circulation sur la technique pendant le jeu et dans sa globalité.

A cette époque - et là je sors un peu du pur domaine du violon - le prof était "sacré" et l'élève 100% responsable. Disons que le rapport a évolué maintenant, même si parfois c'est au détriment du respect du "sacré".
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 1500 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr