Auteur Sujet: poids du violon  (Lu 291 fois)

Hors ligne miaou

poids du violon
« le: 13 août 2017 à 11:51:37 »
Coucou, je vous redirige ici les explications que m'a envoyées Gilbert concernant le poids des violons.
A vous les questions !

A propos du poids.
  La question est revenue souvent sur le forum. On trouve des variations assez importantes d'un violon à l'autre, et ce n'est pas négligeable, car le poids a une importance sur la qualité du son. Mais tout ceci est empirique et n'obéit à aucune règle précise, même si l'on peut dégager une tendance générale. Le violon ne se laisse pas enfermer dans des formules. Einstein, qui était bon violoniste, a voulu mathématiser l'acoustique du violon, le père de la relativité n'y est jamais parvenu!
  Il faut toujours peser son violon sans la mentonnière dont le poids est très variable et n'a qu'une incidence secondaire sur la sonorité (mais quand même, une mentonnière légère est meilleure qu'une lourde!).  Un violon trop léger sonne creux, sans ce grain qui caractérise les bons instruments, un violon trop lourd sonne sombre, en dedans un son caverneux et sans harmoniques. C'set tout ce qu'on peut dire. Car, qu'est-ce qu'un violon trop léger, un violon trop lourd? Cela dépend du modèle. Le poids varie sensiblement de l'un à l'autre sans incidence sur la sonorité. La taille,entre 35,5 et 36 cm de caisse,  la largeur des épaules et des hanches, l'épaisseur de la taille, tout ceci peut faire varier le poids sans dommage. Il faut ajouter la hauteur des voutes (elle peut aller de 12 à 20 mm), la grosseur du manche, la forme et la taille de la volute, la hauteur des éclisses, la nature de la touche et des chevilles, etc. La répartition du poids, trop lourd vers le manche peut donner une impression de lourdeur, la densité du bois utilisé, son élasticité, et certains son meilleurs avec un peu plus d'épaisseur que d'autres. On ne peut décider qu'un violon est trop lourd ou trop léger qu'une fois réglé correctement et cela compte (n'est-pas Annie?).
   Souvent, les instruments à bas prix sont trop lourds et avec un peu d'habitude, cela se "sent" dès qu'on le soupèse, mais en dehors de cette anomalie grossière, il ne faut pas se prendre la tête. Si vous avez un doute, faites régler votre instrument par un luthier et il saura vous dire s'il est trop lourd, rarement trop léger.
   En lutherie, il y a des tendances, mais pas de règle précise. Et ce qui semble évident aujourd'hui sera démenti demain.  Le bon réglage est toujours un compromis: ce que l'on gagne d'un côté, on risque de le perdre de l'autre. Il faut surtout se méfier de ceux qui affirment des vérités absolues. La lutherie est une école d'humilité.