Auteur Sujet: 04 Solfège et Tablatures  (Lu 427 fois)

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10814
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
04 Solfège et Tablatures
« le: 15 juillet 2017 à 04:22:38 »
Un autre sujet de débat autour du violon ...

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=iDAsqZcdhZU" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=iDAsqZcdhZU</a>
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 1500 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne Claudine

  • Membres intégrés
  • Membre Adagio
  • ***
  • Messages: 881
Re : 04 Solfège et Tablatures
« Réponse #1 le: 15 juillet 2017 à 08:37:32 »
Bonjour à vous deux,

Je vis les 2 cas : j'ai moi aussi eu les 2 ans de solfège avant de toucher un instrument dans une autre vie... il y a longtemps, très longtemps...
C'était un peu rébarbatif... bien que je me souvienne peu de ces premières années, étant trop jeune, mais bien plus de celles qui ont suivies. Et là je me souviens très bien que c'était l'horreur. La théorie (accords, cadences, ...), ça allait, c'était un peu comme des maths. Je n'en ai pas bien saisi l'utilité à l'époque. Par contre toutes les clefs à apprendre, ou les dictées à 5 voix et j'en passe, là, je me souviens très bien que c'était l'horreur ! Et qu'est-ce que j'étais contente quand ça s'est arrêté...

Après bien des années, il m'en reste peu. Maintenant avec l'apprentissage jazz, je retombe dans la théorie des accords et des cadences, et je m'y remets avec plaisir. J'avoue que je suis bien contente d'avoir la base, sinon je crois que j'aurais stressé de plonger dans cette théorie sans avoir aucune idée de quoi il s'agit. Alors après coup, cet apprentissage me rassure.

Ma fille, c'est l'inverse : elle apprend le solfège en même temps que ses cours de clarinette. Ca va bien aussi. Toutefois elle bute assez régulièrement sur une limite technique : elle me demande alors ce qu'est un demi soupir, à quoi servent les chiffres au début de la ligne, ou le C, etc... Je vois bien qu'elle ne comprends qu'une part des signes présents sur la partition. Elle ne sait pas ce qu'est un ton ou un demi ton. Avec un vrai apprentissage de solfège, elle n'aurait pas, ou moins, ce souci.

S'ajoute la difficulté qu'elle apprend les notations allemandes ou anglaises : un la est un A, etc... et là, c'est moi qui bute pour l'aider... un fis...?? C'est quoi un fis ??
Il est urgent que j'apprenne cette notation, je vais me mettre à la recherche d'un système de correspondance pratique.

Je pense qu'il serait urgent d'optimiser le système : oui au démarrage de l'instrument en même temps que le solfège, non à l'apprentissage de l'instrument juste avec 1 ou 2 notions de solfège en même temps. Une partie du temps d'apprentissage devrait être réservé vraiment au solfège... disons 25% de solfège et 75% d'instrument me paraîtrait un bon compromis... (à l'époque, j'avais 3 heures de solfège par semaine, pour seulement 45 minutes de violon...!!!)

Bises à vous deux
« Modifié: 15 juillet 2017 à 08:40:48 par Claudine »

Hors ligne Françoise

  • Modérateur Global
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 3300
Re : 04 Solfège et Tablatures
« Réponse #2 le: 16 juillet 2017 à 07:58:33 »
Je suis d'accord.
A force de ne pas vouloir dégouter les gamins, on se retrouve avec des élèves qui n'ont pas le "minimum vital" et c'est la galère pour les profs, dans les orchestres, et même pour les élèves aussi qui n'ont pas l'autonomie qui leur permet d'aller voir ailleurs.
Dans mon école, le solfège n'est même pas obligatoire du tout. Certains enfants n'en ont jamais fait et les profs pestent.

Dans le solfège , je pense qu'il y a un tronc commun (écriture et symboles, théorie, rythme, écoute) à apprendre et travailler pour tous les instruments. Mais que se farcir toutes les clés quand on a besoin d'une ou deux, c'est vraiment inutile. Pareil pour les dictées à plein de voies.
Si un jour, on en a besoin, on saura trouver les infos et apprendre soi-même et on sera motivé parce que ça aura du sens.

En tous cas, qu'est-ce que je suis contente d'avoir appris le solfège!!!!

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10814
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : 04 Solfège et Tablatures
« Réponse #3 le: 16 juillet 2017 à 08:07:27 »
on pourrait peut-être comparer l'apprentissage du solfège entre "avant" et "maintenant" à celui de l'orthographe ... Passés d'un extrême à un autre !

Côté orthographe, la rigueur était de mise, je me souviens que tout comptait, les virgules et accents, etc ... Et maintenant on voit de plus en plus de jeunes qui écrivent "comme ils veulent".

La solution passe - enfin je pense ... - toujours par la rigueur mais en y ajoutant du plaisir, du jeu et de la convivialité.

Dans une autre vie, j'aimerais en tout cas être prof de solfège avec cet objectif pédagogique.
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 1500 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne miaou

  • Administrateur
  • membre Staccato
  • *****
  • Messages: 1721
Re : 04 Solfège et Tablatures
« Réponse #4 le: 16 juillet 2017 à 08:54:14 »

Une partie du temps d'apprentissage devrait être réservé vraiment au solfège

Sur ce point, je suis d'accord avec toi.
Par contre, je trouve le problème différent s'il s'agît d'un enfant ou d'un adulte.

l'adulte ne fait que ce qu'il veut, et pour un prof ou une structure qui apprend l'instrument moyennant finances, il leur faut fidéliser leurs élèves....c'est-à-dire ne pas les dégoûter d'entrée de jeu, et le voir partir au bout de trois mois ou deux ans
La mayonnaise "solfège-instrument" est alors délicate à obtenir et peut-être différente d'un élève à l'autre.

L'adulte est capable d'aller chercher les informations au moment ou il en a besoin, et c'est à ce moment là que ces informations s'imprimeront le mieux dans son cerveau.

Mais c'est vrai aussi qu'il faut que les profs poussent un peu les élèves vers le solfège, justement comme tu le dis pour leur faciliter la vie. C'est au prof d'évaluer à quels moments de l'apprentissage ce sera le mieux, et je trouve que c'est difficile pour des profs dont la qualification est faite sur leur niveau d'instrument, de solfège.....et qui n'ont pas forcément les compétences pédagogiques pour bien évaluer cela.

à l'époque, j'avais 3 heures de solfège par semaine, pour seulement 45 minutes de violon...!!!

 :ouuh: :ouuh: :ouuh:

ma pauvre, tu es une vraie miraculée qui renait de ses cendres

S'ajoute la difficulté qu'elle apprend les notations allemandes ou anglaises : un la est un A, etc... et là, c'est moi qui bute pour l'aider... un fis...?? C'est quoi un fis ??
Il est urgent que j'apprenne cette notation, je vais me mettre à la recherche d'un système de correspondance pratique.

ouh la la, moi non plus, je n'arrive pas à me mettre dans le tête la notation anglo-saxonne  fache3
Le grand maître me pousse à cela,  :marteau:, mais avec tout ce que j'ai à faire pour progresser, je n'ai pas trop le temps  :cheesy:
« Modifié: 16 juillet 2017 à 09:04:04 par miaou »

Hors ligne MURIELLE

  • Membres intégrés
  • Membre Adagio
  • ***
  • Messages: 476
Re : Re : 04 Solfège et Tablatures
« Réponse #5 le: 16 juillet 2017 à 09:32:08 »
Bonjour à vous deux,

Je vis les 2 cas : j'ai moi aussi eu les 2 ans de solfège avant de toucher un instrument dans une autre vie... il y a longtemps, très longtemps...
C'était un peu rébarbatif... bien que je me souvienne peu de ces premières années, étant trop jeune, mais bien plus de celles qui ont suivies. Et là je me souviens très bien que c'était l'horreur. La théorie (accords, cadences, ...), ça allait, c'était un peu comme des maths. Je n'en ai pas bien saisi l'utilité à l'époque. Par contre toutes les clefs à apprendre, ou les dictées à 5 voix et j'en passe, là, je me souviens très bien que c'était l'horreur !

Pour moi, c'était vraiment dans une autre vie (il y a plus de 50 ans), on faisait plus de 2 ans de solfège avant de commencer un instrument mais le niveau ne devait pas être très élevé car j'y allais avec mon frère et mes cousins et ayant été absente un an pour raisons de santé j'avais quand-même pu continuer les mêmes cours qu'eux. Je n'ai jamais aborder la lecture des autres clés que la clé de sol. Mon souvenir, c'est que c'était très, très théorique. Je n'avais pas l'impression que je faisais de la musique. La première fois qu'on m'a demandé de solfier les notes en les chantant: une vraie catastrophe (pas que la première d'ailleurs, je n'ai jamais su faire), idem pour les dictées musicales.
Intégrant l'école de musique à la rentrée, je devrai suivre des cours de solfège et j'étais incapable de savoir quel niveau je devais suivre. J'ai cherché sur Internet s'il existait des programmes. J'en ai trouvé un et j'ai vu qu'on abordant dans cette école la lecture de notes en clé de ta (ou d'ut je ne me rappelle plus). Du coup, je me dis que j'ai sûrement intérêt à reprendre au tout début même si cela me paraît plutôt rebarbatif, ça ne me fera pas de mal de vérifier les bases, ça se compliquées bien assez vite. Le principal, c'est les cours de violon et là, ma prof me prendra où j'en suis. :violoniste6:

Hors ligne miaou

  • Administrateur
  • membre Staccato
  • *****
  • Messages: 1721
Re : 04 Solfège et Tablatures
« Réponse #6 le: 16 juillet 2017 à 10:33:43 »
De toute façon, quand tu reprends les bases tout au début, tu ingurgites beaucoup plus vite, et comme tu connais un peu, ça paraît moins rébarbatif.

Hors ligne Lau

  • Membres intégrés
  • membre Staccato
  • ***
  • Messages: 1248
Re : 04 Solfège et Tablatures
« Réponse #7 le: 16 juillet 2017 à 11:14:12 »
J'adore ça, le solfège...et j'ai toujours aimé ça. J'avais un prof, quand j'étais enfant, qui était bien. On abordait le solfège sous toutes ses formes. Des dictées, bien sûr, mais également du chant, des petites percussions. A la fin de mon cursus, on était dans l'harmonie, les chiffrages d'accord, les cadences. Sur le coup, c'était mathématique, j'aimais bien, mais je ne voyais pas forcément où ça pouvait me mener. Maintenant, j'aimerais bien m'y remettre, je pense que je comprendrais les choses différemment.

Prof de solfège, c'est un métier. Un prof d'instrument n'est pas forcément un prof de solfège, la pédagogie n'est pas la même. Et apprendre à un enfant à jouer d'un instrument quand il n'a aucune base de solfège, c'est très vite limité... Je ne vois pas comment on peut imaginer cumuler solfège et instrument dans la même demi-heure de cours...

Et encore une chose : le violon se prête aux petites mains. Mais faire commencer des enfants de 7 ans sur des instruments autres, c'est vite du sport. C'est lourd, les doigts sont trop petits pour boucher les trous, ils n'atteignent pas les clés....
Faire une année de solfège avant permet aussi de leur laisser le temps de grandir. La mode en ce moment, ce sont les parcours découverte. Une année pendant laquelle les enfants essayent les instruments, par exemple 2 ou 3 semaines par instrument, avec en parallèle les débuts en solfège. Comme pour tout, il y a du pour et du contre...

Vaste sujet. En tout cas, moi, je suis contente d'avoir mon bagage en solfège. Quand je suis devant une partition que je ne connais pas, j'ai très vite une idée du rendu attendu et de ce que je peux potentiellement en faire. Si je déchiffre bien, c'est bien parce que je suis à l'aise dans le solfège de base ! Ça ouvre la porte du jeu à plusieurs. Sans solfège, pas de soirées déchiffrage duos avec Françoise, par exemple !

Hors ligne miaou

  • Administrateur
  • membre Staccato
  • *****
  • Messages: 1721
Re : 04 Solfège et Tablatures
« Réponse #8 le: 16 juillet 2017 à 13:13:07 »
Au moment ou l'adulte veut jouer avec d'autres, s'il ne s'est pas penché dessus auparavant, il va comprendre la nécessité,  d'en savoir plus.
C'est exactement là que mon frère en est : Nous allons être obligés d'apprendre les morceaux qu'il connait pour pouvoir jouer avec lui (guitare). En effet, c'est limitant. (il a une bonne oreille, ça compense un peu, mais ce n'est pas suffisant)

Moi qui croyais être la seule extraterrestre à aimer le solfège, tu me sauves  :cheesy:

Sans solfège, pas de soirées déchiffrage duos avec Françoise, par exemple !

Oh voui, nous on attend les soirées quatuor  :saute:

Hors ligne Passi67

  • Membres intégrés
  • membre Staccato
  • ***
  • Messages: 1106
Re : 04 Solfège et Tablatures
« Réponse #9 le: 16 juillet 2017 à 16:57:07 »
Je ne me souviens plus bien mes cours de solfège  sauf que je j'étais pas fortiche en dictée de notes...j'ai dû faire 4 ans de solfège à tout casser, mais aujourd'hui je suis contente de l'avoir  fait. J'ai pu constater que c'était plus difficile de jouer pour la jeune fille qui prend des cours avec la même prof que moi, c'est sa 2ème année de violon, et j'ai pu voir qu'elle a plus de mal à se repérer  dans la partition, si on dit on reprend au sol, elle ne sait pas au premier coup d'oeil où reprendre, et elle est obligée de noter les doigtés car elle a du mal avec le nom des notes...alors avoir fait du solfège ça m'avantage.
Au 15 mars 2018 : 1 an 1/2 de violon 🎻💖

Hors ligne miaou

  • Administrateur
  • membre Staccato
  • *****
  • Messages: 1721
Re : 04 Solfège et Tablatures
« Réponse #10 le: 17 juillet 2017 à 10:40:22 »
 hihihi, moi, tout en ayant fait du solfège, j'avais du mal avec le nom des notes et je lisais les doigtés !
Même encore aujourd'hui, si je lis un morceau en me forçant a prononcer le nom des notes, je ne peux le jouer à vitesse normale......mais je m'entraine.....le maître veille  :marteau: :ecole-ecriture: