Auteur Sujet: Un nouveau violon pour continuer l'aventure  (Lu 16810 fois)

Hors ligne Passi67

Re : Un nouveau violon pour continuer l'aventure
« Réponse #675 le: 14 mars 2019 à 17:49:38 »
Coucou,  vous m'avez peut être malcomprise....quand je parle d'audition....c'est pas on passe devant des profs qui jugent. Je suis dans une petite école de musique, alors l'audition, c'est des élèves  de plusieurs profs d'instruments différents qui jouent, seuls ou en groupe, devant des spectateurs (Les parents des enfants, puisque j'étais la seule adulte).
Hier il y avait classes de clarinette, trompettes, hautbois et violons. Les profs accompagnent les élèves voire jouent avec eux. Ils sont présents pour soutenir et non pour juger, c'est ambiance bon enfant.
Au 15 mars 2018 : 1 an 1/2 de violon 🎻💖

Hors ligne miaou

Re : Un nouveau violon pour continuer l'aventure
« Réponse #676 le: 15 mars 2019 à 01:00:21 »
Tu as raison de préciser, vu comme ça, c'est plus cool en effet.

("Injustes et méprisants", je ne le pensais pas. j'en ai juste profité car je ne voulais pas manquer une occasion de charrier Françoise   :tongue::cheesy:)

Hors ligne Françoise

Re : Un nouveau violon pour continuer l'aventure
« Réponse #677 le: 16 mars 2019 à 07:41:00 »
En fait, ce n'est même pas le regard des profs que je crains, ni celui du public, c'est mon propre regard. Je sais que vouloir faire le mieux possible me met une pression et donc me rend incapable de le faire; et forcément je vais me décevoir, être en colère après moi-même et dans tous les cas, ne prendre aucun plaisir. Alors à quoi bon?

Jouer à plusieurs ne me met pas cette pression, même en petit groupe (je ne sais pas pourquoi) et je ne suis pas tendue, donc je joue comme à la maison. Ce n'est pas parfait, mais je ne multiplie pas les erreurs, le son est correct....et je prends plaisir!

Premier concert de l'année scolaire demain avec l'orchestre symphonique. Je suis au violoncelle avec un répertoire un peu trop difficile pour moi dans pas mal de passages...mais pas de stress, que du bonheur!

J'ai quand même un léger stress pour une autre prestation qu'on va peut-être faire en juin avec l'orchestre baroque parce que c'est au château de Vaux le Vicomte! On change de catégorie, le public sera plus nombreux et pas forcément acquis, on jouera en extérieur, et on ne sera pas au complet.

Hors ligne miaou

Re : Re : Un nouveau violon pour continuer l'aventure
« Réponse #678 le: 16 mars 2019 à 12:17:00 »
Jouer à plusieurs ne me met pas cette pression, même en petit groupe.

Oui, je ressens ça aussi. On joue toujours moins bien quand on joue seul.
Il faut dire aussi qu'en groupe, (et même à 2), on joue mieux. On cale imperceptiblement la justesse les uns sur les autres, toutes les résonances (maléfiques👿) que l'on entend quand on joue seul sont moins audibles.
En fait, je trouve cela gratifiant.

La position de 2ème violon me permet aussi de prendre quelques libertés avec la partition.
Lorsqu'un passage est vraiment trop difficile pour moi, que je l'ai tourné rythmiquement dans tous les sens et à toutes les vitesses, et que je n'y parviens toujours pas, je simplifie le passage.
Ça ne plaira sûrement pas aux puristes, mais une seule mesure dont je sais qu'elle va poser problème peut me faire capoter tout un morceau par stress anticipé, et par impossibilité de retomber sur mes pattes après la mesure en question par "stress post traumatique"  :rigol:.

Je trouve qu'il vaut mieux être bien à l'aise, rythmiquement, solfégiquement, et donc psychologiquement.
C'est, selon moi, le meilleur moyen de pouvoir interpréter confortablement un morceau en public, et donc de pouvoir transmettre les émotions que l'on veut faire passer.

Le débat est ouvert avec les puristes  :cheesy:

Vaux le vicomte, c'est très chic  :cheesy:. Vous serez costumés ?

Je penserai à toi demain, je serai en répétition pour le premier concert baroque du 31 mars.


Hors ligne Multi

Re : Re : Re : Un nouveau violon pour continuer l'aventure
« Réponse #679 le: 16 mars 2019 à 14:49:25 »
Je trouve qu'il vaut mieux être bien à l'aise, rythmiquement, solfégiquement, et donc psychologiquement.
C'est, selon moi, le meilleur moyen de pouvoir interpréter confortablement un morceau en public, et donc de pouvoir transmettre les émotions que l'on veut faire passer.
Le débat est ouvert avec les puristes  :cheesy:

Tout à fait d’accord avec cette phrase !

Quand j’écoute un musicien (tout style), je ressens ce qu’il me transmet.
- si c’est « j’ai peur de faire une fausse note, j’ai peur de ne pas respecter le texte, j’ai peur d’être jugé etc … », benh … j’ai peur moi aussi, ça me crispe, ce n’est pas du tout agréable
- si c’est « je prends du plaisir à jouer mon petit truc, je ne suis pas d’un haut niveau mais j’aime jouer cet instrument, je suis content de jouer devant vous, je simplifie un peu pour que j’arrive à le jouer dans le plaisir »…
benh… j’éprouve du plaisir, je suis content

De plus ce que je ressens je le renvoie (inconsciemment) au musicien, il le ressent à son tour.
C’est bien sûr un cercle vicieux ou vertueux suivant les cas….

J’ai souvent trouvé que « les classiques » jouent souvent en public (petit ou grand) des choses trop difficiles pour leur niveau (à la limite). Bien sûr c’est très bien de se mettre des challenges, mais en public on joue toujours un peu moins « technique » que tranquillement chez soi…
J’ai rarement rencontré cette tendance chez les Folkeux, Jazzeux, Popeux …(!)

Bien sûr il y a « le texte », et on ne va pas faire n’importe quoi,
mais simplifier un passage permet de mieux faire passer la musicalité …
or un grand compositeur a d’abord composé pour la technique ou pour la musicalité ???
Où est le vrai respect de l’oeuvre, en respectant toutes les notes, ou en faisant passer la musicalité ?
Bien sûr c’est encore mieux quand c’est très bien joué techniquement et musicalement !!
Mais si on doit faire un petit compromis, l’essentiel n’est pas dans le petit point de détail.
Et un grand compositeur sera toujours fier et content d’entendre (souvent dans sa tombe…) son oeuvre interprétée avec musicalité.

A mon humble avis,
le but principal d’une Etude est la technique, si possible avec de la musicalité
le but principal d’une Oeuvre est la musicalité, si possible avec de la technique
Le résultat de la confusion des deux est souvent décevant.
(et il y a parfois des noms mal donnés, dans un sens ou dans l’autre  :embarrassed:)

Moi non plus je ne suis pas du tout un « puriste », j’aime trop la musique pour ça  :rigol: :super-content:

« Modifié: 16 mars 2019 à 14:52:25 par Multi »

Hors ligne Françoise

Re : Un nouveau violon pour continuer l'aventure
« Réponse #680 le: 16 mars 2019 à 22:40:25 »
Quand j’écoute un musicien (tout style), je ressens ce qu’il me transmet.
- si c’est « j’ai peur de faire une fausse note, j’ai peur de ne pas respecter le texte, j’ai peur d’être jugé etc … », benh … j’ai peur moi aussi, ça me crispe, ce n’est pas du tout agréable
- si c’est « je prends du plaisir à jouer mon petit truc, je ne suis pas d’un haut niveau mais j’aime jouer cet instrument, je suis content de jouer devant vous, je simplifie un peu pour que j’arrive à le jouer dans le plaisir »…
benh… j’éprouve du plaisir, je suis content

Merci, je ne me l'étais encore jamais dit comme ça, et c'est complètement vrai.

Vaux le vicomte, c'est très chic  :cheesy:. Vous serez costumés ?

Oui, on joue toujours en costumes, mais on se demande si on ne va pas être refusés à cause de nos costumes, justement. Ils ne sont pas vraiment à la hauteur de ce qu'on voit là-bas. On a eu un accord de principe, mais on doit envoyer une photo (à mon avis un enregistrement serait plus judicieux...). S'ils ne nous veulent plus, on ne pourra pas y jouer.


Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10897
  • Total likes: 393
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : Un nouveau violon pour continuer l'aventure
« Réponse #681 le: 18 mars 2019 à 06:24:42 »
je suis globalement d'accord avec toi, multi, mais il faut prendre en compte le fait que un violoniste non classique bosse l'instrument environ 10 fois moins qu'un violoniste classique ... On compare souvent ces 2 mondes alors que c'est extrêmement difficile car le parcours pour jouer n'est pas le même. Par exemple, si j'ai un nouveau morceau de jazz à jouer, je vais travailler la grille et la mélodie, allez en 2 heures c'est emballé, alors qu'un morceau classique, ça peut être 1 heure chaque jour pendant 1 mois.

Sinon, maitriser ses émotions en public sur une activité commencée sur le tard, c'est 10 fois plus difficile que si cette activité a été commencée enfant, entre autres car l'esprit est encombré des échecs de la vie et "surveille" sans arrêt la prestation. Mais avec de la tenacité, on peut arriver à dompter ce processus, et quand on y arrive, là c'est le pied  cool-soleil
« Modifié: 18 mars 2019 à 06:27:03 par Olivier LESSEUR »
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 1500 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne Françoise

Re : Un nouveau violon pour continuer l'aventure
« Réponse #682 le: 18 mars 2019 à 08:46:07 »
un violoniste non classique bosse l'instrument environ 10 fois moins qu'un violoniste classique ...

Tu penses à quel genre de musiciens? Amateurs? Pros?
Et dans le "non classique" tu penses au jazz? au trad? aux musiques anciennes? contemporaines?

Parce que franchement, à part dans le jazz où je ne connais pas grand monde, pour tout le reste, j'ai l'impression que le temps de travail n'est pas proportionnel au style, mais à la motivation!

Mais par contre, je pense que le type de public est pour beaucoup dans l'enjeu et donc dans le stress ressenti. Et pour le coup, le style de musique influe énormément sur le type de public.

Et je suis d'accord avec multi pour penser que malheureusement, on fait parfois présenter aux élèves des pièces trop difficiles pour être bien interprétées.
Mais le trad n'est pas en reste: à mes débuts dans le folk, j'ai dû jouer en public des jigs franchement rapides où je bafouillais un max!
Aujourd'hui, je supprime plutôt des notes que d'avoir à jouer dans le rouge, je me sens mieux avec moi-même et je prends plus de plaisir. D'ailleurs c'est ce que j'ai fait hier et on a fait un chouette concert, même si on a eu un accompagnement de pluie de grêlons en plein milieu...


Hors ligne miaou

Re : Re : Re : Re : Un nouveau violon pour continuer l'aventure
« Réponse #683 le: 18 mars 2019 à 09:33:30 »
J’ai souvent trouvé que « les classiques » jouent souvent en public (petit ou grand) des choses trop difficiles pour leur niveau (à la limite). Bien sûr c’est très bien de se mettre des challenges, mais en public on joue toujours un peu moins « technique » que tranquillement chez soi…

C'est, à mon sens le plus grand défaut des conservatoires.....sauf si on considère qu'ils veulent former des musiciens d'orchestre pour jouer toutes les grandes oeuvres du répertoire classique.....difficiles et de plus en plus rapides de nos jours.

le but principal d’une Etude est la technique, si possible avec de la musicalité
le but principal d’une Oeuvre est la musicalité, si possible avec de la technique
Le résultat de la confusion des deux est souvent décevant.

 etun

on a fait un chouette concert, même si on a eu un accompagnement de pluie de grêlons en plein milieu...

Est-ce qu'au moins les grêlons étaient en rythme ?  :rigol:

un morceau classique, ça peut être 1 heure chaque jour pendant 1 mois.

Ah Ah, parle pour toi, moi c'est plutôt 3 heures par jour pendant 6 mois    :violonafond: :marteau:

Hors ligne Orliac

Re : Un nouveau violon pour continuer l'aventure
« Réponse #684 le: 18 mars 2019 à 10:02:53 »
Le concert était superbe, d'un très bon niveau. Est l'orage s'est invité avec la grêle qui martelait le toit de l'église, sans oublier un coup de tonnerre. Françoise au violoncelle faisait sa part de boulot. Elle est un bel exemple d'obstination. Quand tu ne peux plus jouer du violon pour une question d'articulations douloureuses, cela ne sert à rien de pleurnicher. Joue du violoncelle et tu retrouveras la joie de faire de la musique.
   Bravo à Patricia qui dirige cet orchestre et merci à tous les musiciens qui prennent sur leur temps pour nous donner un peu de bonheur.
le site internet de mes violons : http://gilbertbordes-luthier.fr
:violon3sm:

Hors ligne Françoise

Re : Un nouveau violon pour continuer l'aventure
« Réponse #685 le: 18 mars 2019 à 14:22:07 »
Merci Gilbert, mais tu sais bien que le plaisir est partagé!
Même si pour les deux concertos, j'étais un peu triste quand on a recommencé à les travailler cette année parce que je les avais déjà joués au violon et que ça me faisait un peu mal d'entendre "ma" voix jouée par d'autres...
Parce que bon, j'aime bien le violoncelle, c'est sûr, mais quand même ce que je préfère, c'est toujours le violon!

Ceci dit, on a été gâtés par Patricia avec la symphonie inachevée, elle a une partie violoncelle géniale...

Hors ligne Multi

Re : Re : Un nouveau violon pour continuer l'aventure
« Réponse #686 le: 18 mars 2019 à 16:46:27 »
je suis globalement d'accord avec toi, multi, mais il faut prendre en compte le fait que un violoniste non classique bosse l'instrument environ 10 fois moins qu'un violoniste classique ...
Je suis aussi globalement d'accord.
Cependant pour une jig irlandaise: à déchiffrer c'est en gros 5 minutes (!),
à maîtriser/apprendre/intégrer/fluidifier/varier ces pauvres 32 mesures c'est des mois ... voire plus ...

En Jazz, interpréter à chaque fois des chorus bien différents, c'est aussi des mois pour aller au fond du thème et de la grille choisie,
à chaque fois en puisant au fond de soi... (j'ai pratiqué à la guitare Jazz, mais pas encore au violon, car pas encore assez de technique pour être assez libre)

Chaque style à ses difficultés, ses élaborations, ses sophistications ...
J'ai l'impression, que si on joue "sommaire" c'est partout assez rapide, si on joue "travaillé" c'est partout assez long....

Mais tu as raison c'est difficile de comparer tellement les styles et leurs exigences peuvent être différents.
(et les temps dépendent du niveau de chacun dans le style considéré)


Hors ligne Passi67

Re : Re : Un nouveau violon pour continuer l'aventure
« Réponse #687 le: 18 mars 2019 à 18:20:19 »
je suis globalement d'accord avec toi, multi, mais il faut prendre en compte le fait que un violoniste non classique bosse l'instrument environ 10 fois moins qu'un violoniste classique ... On compare souvent ces 2 mondes alors que c'est extrêmement difficile car le parcours pour jouer n'est pas le même. Par exemple, si j'ai un nouveau morceau de jazz à jouer, je vais travailler la grille et la mélodie, allez en 2 heures c'est emballé, alors qu'un morceau classique, ça peut être 1 heure chaque jour pendant 1 mois.

Sinon, maitriser ses émotions en public sur une activité commencée sur le tard, c'est 10 fois plus difficile que si cette activité a été commencée enfant, entre autres car l'esprit est encombré des échecs de la vie et "surveille" sans arrêt la prestation. Mais avec de la tenacité, on peut arriver à dompter ce processus, et quand on y arrive, là c'est le pied  cool-soleil

C'est  bien mon problème gérer ses émotions en public. Je n'y arrive pas. Il me faudrait je pense 2 h de jeu en public pour ne plus y penser et arriver à  me détendre.
Au 15 mars 2018 : 1 an 1/2 de violon 🎻💖

Hors ligne miaou

Re : Un nouveau violon pour continuer l'aventure
« Réponse #688 le: 18 mars 2019 à 23:38:37 »
Pour te donner de l'espoir, Christelle, depuis que je suis avec Olivier, mon jeu d'archet s'est beaucoup amélioré, je suis beaucoup moins contractée, et maintenant jouer devant quelqu'un ne me pose plus trop de problèmes.

Tout ce que tu pourras jouer en public, et qui est au dessous de ton niveau t'aidera dans ce sens.

Hors ligne Françoise

Re : Un nouveau violon pour continuer l'aventure
« Réponse #689 le: 19 mars 2019 à 08:40:51 »
Chaque style à ses difficultés, ses élaborations, ses sophistications ...
J'ai l'impression, que si on joue "sommaire" c'est partout assez rapide, si on joue "travaillé" c'est partout assez long....
(et les temps dépendent du niveau de chacun dans le style considéré)

C'est exactement ce que je pense aussi.