Auteur Sujet: être luthier et violoniste  (Lu 1505 fois)

Hors ligne nounax

être luthier et violoniste
« le: 05 mars 2016 à 20:28:09 »
BOnjour,

Ma fille va faire 2 stages en lutherie en Allemagne en avril, elle est ravie et voudrait devenir luthier.

Mon prof de violon vient de me dire qu'il ne faut surtout pas qu'elle devienne luthier car cela endurcit les doigt et elle ne pourra plus à terme jouer du violon. Il a des connaissances qui en ont fait l'expérience apparemment. Même jouer les demi-tons il parait  (je me demande s'il n'exagère pas un peu ...)

Qu'en pensez -vous ?
"Si je ne brulais pas, crois-tu que je pourrais chanter ?"
Edith Piaf

Hors ligne Eloïse07

  • Modérateur Global
  • membre Staccato
  • *****
  • Messages: 2092
  • Total likes: 25
  • Au milieu des monts d'Ardèche
Re : être luthier et violoniste
« Réponse #1 le: 05 mars 2016 à 21:00:37 »
L'épouse de mon luthier qui est également luthière et violoniste joue sans souci.

Après je ne sais pas si cela pose problème.
Il faudrait que je lui pose la question. Il va falloir attendre un peu, la route sur les hauteurs est difficile avec la neige.
Dès que j'en aurai l'occasion, je me renseignerai.
« L’automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l’hiver. » George Sand

Hors ligne Lau

Re : être luthier et violoniste
« Réponse #2 le: 05 mars 2016 à 21:53:38 »
Aucune idée sur le fond.

Mais sur le principe, si c'est le rêve de ta fille...pourquoi s'en priver, au prétexte d'un n-ième "il est impossible de" ? Pourquoi ne pas prouver que si, c'est possible ? En prenant soin de ses mains, crème hydratante, grattage de la corne et Cie ? Sauf si ta fille a un avenir de soliste devant elle, bien sûr. Parce que là, bon, je veux bien comprendre ! Mais peut-être qu'elle est faite pour être luthière ? Peut-être qu'une pratique amateur du violon lui suffira ?

J'ai un peu du mal avec les avis arrêtés, tranchés, reposant sur je ne sais quelles certitudes de plus ou moins mauvais niveau de preuve et déduisant des généralités de cas particuliers, qui vont casser un rêve et influer sur des choix de vie et qui pourront être source de regrets plus tard...

(c'était la minute de révolte !)  :calimerocesttropinjuste:
« Modifié: 05 mars 2016 à 23:05:46 par Lau »

Hors ligne meritites

Re : être luthier et violoniste
« Réponse #3 le: 05 mars 2016 à 22:59:07 »
Pour ajouter à ce qu’Éloïse07 a dis, j'ai rencontré un luthier au Japon qui jouait très bien du violon et sans aucun problème.

Je rejoins donc Lau sur sa minute de révolte  appl-diable .

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10935
  • Total likes: 396
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : être luthier et violoniste
« Réponse #4 le: 06 mars 2016 à 00:30:35 »
Je ne vois pas non plus d'incompatibilité entre les 2, en sachant que le métier de luthier maintenant est forcément plus axé sur la réparation, l'entretien que la fabrication pure, donc les doigts sont un peu moins sollicités qu'il y a un demi-siècle.
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2000 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne nounax

Re : être luthier et violoniste
« Réponse #5 le: 06 mars 2016 à 00:40:03 »
Merci pour vos avis qui me semblent cohérents.et je suis entièrement d accord pour qu' on ne casse pas le rêve de la fille.
Je vais dire à mon prof de ne surtout parler de rien à ma fille avant ses stages car elle vivrait ces expérience uniques à moitié  et cz serait franchement dommage car elle a énormément de chance je pense d avoir ces opportunités.

Si un lurhier passé par la je veux bien son avis aussi.
 
Merci
"Si je ne brulais pas, crois-tu que je pourrais chanter ?"
Edith Piaf

Hors ligne powting

Re : être luthier et violoniste
« Réponse #6 le: 06 mars 2016 à 06:56:41 »
 :undecided: il vaut mieux entendre ce genre de choses que d'être sourd..je pense exactement comme lau...et se faire plaisir reste le plus important.elle a de la chance ta fille,c'est réellement un beau métier et les stages en milieu professionnel sont de plus en plus rares..il faut sauter sur l'occasion.. :smiley:

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10935
  • Total likes: 396
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : être luthier et violoniste
« Réponse #7 le: 06 mars 2016 à 07:17:35 »
Il y aura toujours des pros qui pensent bien faire en écoutant leur cas particulier sans prendre du recul, cela a toujours été et le sera. Et il y aura aussi toujours des pros qui sont un peu aigris et du coup ont tendance - peut-être inconsciemment - à "casser les rêves". Hors rêver dans la vie est une nécessité, non ? Et que ce rêve se réalise ou pas est relativement secondaire, le plaisir de créer et avancer dans notre chemin de vie étant LE plus important.
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2000 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne nounax

Re : être luthier et violoniste
« Réponse #8 le: 06 mars 2016 à 09:50:46 »
je partage complètement et exactement votre avis.

Olivier tu as vu "exactement juste".
Mon prof voulait être luthier ... le fond du problème est surement aussi là.

oui il faut rêver et effectivement, que cela se réalise ou non est, à son âge (16 ans) accessoire.
De toute façon je pense que si on casse son rêve avant qu'elle le touche du doigt, ce sera bien pire que de ne rien dire du tout. Personne ne peut faire le chemin à sa place et surtout pas en l'en empêchant par principe.
"Si je ne brulais pas, crois-tu que je pourrais chanter ?"
Edith Piaf

Hors ligne Orliac

Re : être luthier et violoniste
« Réponse #9 le: 06 mars 2016 à 10:43:43 »
  La chance sourit à ceux qui croient en leurs rêves. A seize ans on est encore en devenir et les expériences sont indispensables pour se faire une idée du chemin à suivre.
  Ceci dit, la lutherie regroupe plusieurs métiers. L
le site internet de mes violons : http://gilbertbordes-luthier.fr
:violon3sm:

Hors ligne nounax

Re : être luthier et violoniste
« Réponse #10 le: 06 mars 2016 à 10:55:33 »
Je suis entièrement d'accord.
Peux tu continuer sur les différents métiers ?
merci
"Si je ne brulais pas, crois-tu que je pourrais chanter ?"
Edith Piaf

Hors ligne Orliac

Re : être luthier et violoniste
« Réponse #11 le: 06 mars 2016 à 10:57:05 »
Je continue après une mauvaise manip.
Rien ne s'oppose à ce qu'une femme devienne luthière et très bonne luthière.
  D'autre part, de très grand luthiers, comme Lucien Schmitt ont été violonistes de très haut niveau avant de devenir luthier. Je pense en effet qu'on peut difficilement pratiquer les deux métiers passion à un haut niveau car l'un est l'autre sont très gourmands en temps et en énergie.  Construire des instruments est éprouvant physiquement, surtout les violoncelles. Les mains sont mises à rude épreuve et les doigts perdent vite leur agilité de violoniste. Un luthier se taille fréquemment les doigts, il manie la gouge et le rabot en force surtout lors des opérations de rognage, il a donc des mains d'ouvrier, pas de musicien. Je ne suis pas certain que ce soit conciliable avec un métier de virtuose.
  Pour moi, la lutherie va plus loin. C'est une philosophie, une recherche métaphysique, une plongée dans l'unité primitive du monde. Aller chercher ses bois dans la forêt, les mettre soi-même en forme demande des forces de bûcheron, même si les scies et les tronçonneuses modernes simplifient beaucoup le travail. Elle demande aussi une connaissance de la nature, des arbres qui n'est pas enseignée par des maître luthiers, mais par des hommes simples, des "paysans" ayant passé leur vie à converser avec les arbres, le vent et les saisons.
le site internet de mes violons : http://gilbertbordes-luthier.fr
:violon3sm:

Hors ligne Orliac

Re : être luthier et violoniste
« Réponse #12 le: 06 mars 2016 à 11:04:17 »
La lutherie regroupe plusieurs métiers.
- Le luthier fabricant. Ce que je suis. Je pars du bois acheté sur pied dans la forêt, séché chez moi pour construire des instruments. La plupart des luthiers achètent leur bois prédécoupés chez des revendeurs professionnels. Cela simplifie le travail, mais beaucoup de paramètres échappent : exposition de l'arbre, région, séchage, etc...
  Dans cette catégorie, il existe aussi des luthiers qui achètent les pièces des instruments déjà en forme. Ils montent instruments, les règlent, mais ce ne sont pas de réels constructeurs.
   - Le luthier restaurateur. C'est le métier le plus délicat de tous. Il consiste à redonner vie à des instruments anciens et souvent de grande valeur ayant été malmenés. Travail tout en finesse, en patience, qui à mon sens convient parfaitement à une femme.
   - Le luthier commerçant. Il possède une boutique, vend des violons et des accessoires. Il règle les instruments et peut aussi être fabricant et réparateur.  C'est la voie qui assure le plus de revenus, mais elle demande une grosse mise de fonds au départ.
« Modifié: 01 juin 2019 à 07:51:09 par Olivier LESSEUR »
le site internet de mes violons : http://gilbertbordes-luthier.fr
:violon3sm:

Hors ligne nounax

Re : être luthier et violoniste
« Réponse #13 le: 06 mars 2016 à 12:08:39 »
en fait orliac le pb n'est pas de concilier femme et luthier, mais de pratiquer le violon et être luthier.

tu sembles répondre à ma question dans le même sens que mon prof qui dit qu'etre luthier abime les mains et que cela empêche l'agilité des doigts.

Après, ma fille ne veut pas être virtuose, elle ne l'a jamais voulu. Mais mon prof pense qu'il serait dommage qu'elle soit limitée par ses mains. Vous vous rejoignez.

Je pense maintenant que son stage sera une bonne expérience pour voir ce qui l'intéresse vraiment car comme tu dis, il y a plusieurs métier et une philosophie.

Merci beaucoup.

"Si je ne brulais pas, crois-tu que je pourrais chanter ?"
Edith Piaf

Hors ligne Françoise

Re : être luthier et violoniste
« Réponse #14 le: 06 mars 2016 à 12:19:42 »
Ma fille va faire 2 stages en lutherie en Allemagne en avril, elle est ravie et voudrait devenir luthier.
Mon prof de violon vient de me dire qu'il ne faut surtout pas qu'elle devienne luthier car cela endurcit les doigt et elle ne pourra plus à terme jouer du violon.

Je pense que c'est très exagéré. Depuis que j'ai commencé le violon, j'ai rencontré plusieurs luthiers, ils jouent tous et plutôt bien! (sauf Orliac, mais il n'a jamais appris le violon)...
Ne serait-ce pas dû au rêve de son prof de la faire devenir professionnelle qui s'effondre? (Il me semble qu'elle est déjà très bonne violoniste, non?)

Elle ne pourra pas être professionnelle dans les deux métiers, c'est sûr, mais le plus important est de le suivre dans ce qu'elle veut faire, elle.
Et puis un stage, c'est vraiment le meilleur moyen de se rendre compte si le métier qu'on s'apprête à apprendre et à pratiquer toute sa vie est bien celui dont on rêve.