Auteur Sujet: Le solfège, un langage qui ne laisse pas indifférent !  (Lu 2382 fois)

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10926
  • Total likes: 395
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Le solfège, un langage qui ne laisse pas indifférent !
« le: 26 octobre 2015 à 06:55:03 »
"qui ne laisse pas indifférent" car souvent aimé ... ou détesté.

C'est selon le chemin que l'on a suivi. Moi par exemple je peux dire que j'aime beaucoup le solfège :amour1:, alors que quand je l'ai appris (donc à l'époque des dinosaures) je ne disais pas du tout la même chose ! Disons que l'enseignant faisait comme on lui avait appris, une pédagogie ennuyeuse et sans âme, l'envie de transmettre était très très très bien cachée ... Je dis souvent que c'était en gros comme dans le film "les choristes".

Ce langage qu'est le solfège, j'ai commencé à l'aimer quand je suis sorti du conservatoire (j'ai été libéré sur parole grin-grin), j'ai découvert ses multiples facettes et le fait qu'il soit très souple, en permettant par exemple de communiquer aussi bien avec des musiciens en queue de pie que d'autres qui jouent sur le trottoir.

Il m'a permis aussi de réaliser un rêve d'enfant, jouer du jazz "comme stéphane" (grappelli).

Et vous le solfège, vous l'avez connu comment ? aimé ou détesté ?
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2000 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne Françoise

Re : Le solfège, un langage qui ne laisse pas indifférent !
« Réponse #1 le: 26 octobre 2015 à 09:59:55 »
Je n'ai pas tellement de souvenirs des toutes  premières années de solfège, j'étais très petite. Ce que je sais c'est que je trouvais ça plutôt rigolo. Et surtout ça me faisait un petit moment en tête à tête avec ma mère tous les jours pour mes exercices. (pour les devoirs scolaires, je me débrouillais seule)
Par contre, ensuite je trouvais ça un peu pénible: les clés dont je n'avais pas l'utilité, les dictées à plusieurs voix, je ne voyais pas pourquoi on m'apprenait tout ça. (ma mère m'avait lâchée depuis longtemps et je trouvais ça difficile en plus) Les seuls exercices que je trouvais encore rigolos c'était les rythmes.
Du coup, dès qu'on m'a permis de ne plus suivre les cours de solfège, je me suis sauvée...

Aujourd'hui lire une partition, c'est un peu comme lire une histoire, ça me parle, c'est sans effort. Ca fait comme un clé universelle qui ouvrirait la porte de tous les styles musicaux et de tous les instruments.
Mais il me reste des zones d'ombre et je commence à prendre la mesure de tout ce qu'il me reste à apprendre encore pour entrer dans un monde que je croyais inaccessible il y a peu: celui de l'improvisation et de la composition.

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10926
  • Total likes: 395
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : Le solfège, un langage qui ne laisse pas indifférent !
« Réponse #2 le: 26 octobre 2015 à 10:34:55 »
...il me reste à apprendre encore pour entrer dans un monde que je croyais inaccessible il y a peu: celui de l'improvisation et de la composition.

Quand j'étais enfant, sur les bancs de la classe de solfège, celui me semblait aussi totalement inaccessible, c'était compliqué à comprendre mais j'ai compris à l'age adulte pourquoi, le solfège est enseigné par des musiciens classiques qui n'ont pas toujours "voyagé" dans les autres styles musicaux, hors il est (très) difficile d'expliquer un sujet mondial en ayant juste la vision d'une partie, il manque des choses forcément, non ?

J'ai un support en tête pour expliquer tout cela de A à Z, dès que j'ai le temps je m'y attaque car dire que ça me passionne est juste un mot un peu faible grin-grin
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2000 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne Lau

Re : Le solfège, un langage qui ne laisse pas indifférent !
« Réponse #3 le: 26 octobre 2015 à 10:56:42 »
Aujourd'hui lire une partition, c'est un peu comme lire une histoire, ça me parle, c'est sans effort. Ca fait comme un clé universelle qui ouvrirait la porte de tous les styles musicaux et de tous les instruments.
Mais il me reste des zones d'ombre et je commence à prendre la mesure de tout ce qu'il me reste à apprendre encore pour entrer dans un monde que je croyais inaccessible il y a peu: celui de l'improvisation et de la composition.
etun

Hors ligne Eloïse07

  • Modérateur Global
  • membre Staccato
  • *****
  • Messages: 2092
  • Total likes: 25
  • Au milieu des monts d'Ardèche
Re : Le solfège, un langage qui ne laisse pas indifférent !
« Réponse #4 le: 26 octobre 2015 à 21:21:08 »
Je pense avoir eu beaucoup de chance quand j'étais petite d'avoir eu un professeur de solfège passionné. Je me souviens que je courais à son court. Ça c'était en école de musique.
Le jour où il a fallu que je rentre au conservatoire à la demande du directeur de cette école, j'ai perdu à ce moment-là ce contact privilégié avec le solfège.
Je me suis sentie perdue dans la masse.
Mais comme j'étais très volontaire, j'ai bossé jusqu'au bout. Dans les deux dernières années j'ai commencé à comprendre l'utilité du solfège, le pourquoi d'apprendre des clés différentes. J'étais aussi plutôt passionnée par les rythmes.

Il faut dire que l'on se retrouvait souvent à la maison entre musiciens et on faisait un bœuf jusque, parfois, tard dans la nuit. Heureusement que mes parents n'avaient pas de voisins directs.  grin-grin
Et sans ces moments de plaisir, d'improvisation, parfois même dans la rue  :rhoo2: , je n'aurais pas compris que savoir transposer à l'oreille, d'où l'intérêt des clés, était très utile. Je précise que je jouais à l'époque du piano et du saxophone.

Et quel avantage de pouvoir ensuite toucher à d'autres instruments sans cette barrière de lecture de la partition. De découvrir d'autres rythmes aussi, ceux venus d'ailleurs, comme une nouvelle langue.

C'est comme pour lire un livre, au début on tâtonne puis quand les mots s'enchaînent naturellement on y prend un réel plaisir.
Et bien, les notes mises bout à bout on exactement le même sens qu'une belle phrase dans un texte.
D'ailleurs on parle bien de phrase musicale.

Et je suis toujours très passionnée, dès que j'ai l'occasion de toucher à d'autres styles, je fonce.
« L’automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l’hiver. » George Sand

Hors ligne Françoise

Re : Le solfège, un langage qui ne laisse pas indifférent !
« Réponse #5 le: 27 octobre 2015 à 11:11:01 »
Je pense qu'on n'a pas tout appris le solfège dans la joie, mais qu'au final, on est tous très content de l'avoir appris...

Hors ligne fsi49

Re : Le solfège, un langage qui ne laisse pas indifférent !
« Réponse #6 le: 27 octobre 2015 à 12:03:02 »
J'ai débuté le solfège au conservatoire à l'âge de 6 ans, un an avant de commencer le violoncelle.
J'ai eu la chance énorme d'avoir des professeurs passionnés et passionnants, qui au delà de me faire aimer le solfège m'ont fait aimer la musique.
Oui le solfège peut être intéressant, non ça n'est pas forcément une contrainte
Faut juste trouver le bon prof et la bonne méthode ! puis un peu de motivation, un chouia de prédisposition et un soupçon d'oreille font le reste
Mais avant tout : un bon prof !

Hors ligne Edouard

  • Membres intégrés
  • Membre Spiccato
  • ***
  • Messages: 152
  • Total likes: 14
  • Bach is the boss!
Re : Le solfège, un langage qui ne laisse pas indifférent !
« Réponse #7 le: 10 avril 2016 à 10:44:49 »
Je viens juste de commencer à prendre des cours particuliers de solfège. Autant dire que je suis un grand débutant en la matière et que je n'ai aucun recul.

Je peux pourtant dire, et j'espère que cela durera, que le solfège me plait. Je prends plaisir par exemple à faire de la lecture solfiée en battant la mesure. C'est pour l'instant un peu frustrant car j'aimerais le faire en chantant les notes. Cela viendra plus tard. J'aime bien aussi travailler sur les dictées de notes et de rythmes.

Depuis maintenant trois ans que je joue du violon, j'ai toujours voulu apprendre le solfège car j'ai toujours souhaité comprendre la musique et ne pas me limiter à son jeu.

Je suis convaincu que les cours de solfège m'apporteront énormément. J'ai déjà pu constater quelques gains. Hier, après avoir passé une heure à faire de la dictée de notes sur PC, j'ai pris mon violon pour l'entendre chanter les notes sur lesquelles je venais de travaille. J'ai joué un sol sur la corde de ré, je me suis immédiatement rendu compte qu'il était faux et j'ai corrigé. Avant je ne l'entendais pas, bien que ma prof me le disais tout le temps.

Hors ligne Françoise

Re : Le solfège, un langage qui ne laisse pas indifférent !
« Réponse #8 le: 10 avril 2016 à 13:45:15 »
 :toutok:

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10926
  • Total likes: 395
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : Le solfège, un langage qui ne laisse pas indifférent !
« Réponse #9 le: 10 avril 2016 à 15:26:33 »
 :aimemusique: :aimemusique: :aimemusique:
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2000 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne Edouard

  • Membres intégrés
  • Membre Spiccato
  • ***
  • Messages: 152
  • Total likes: 14
  • Bach is the boss!
Re : Le solfège, un langage qui ne laisse pas indifférent !
« Réponse #10 le: 10 avril 2016 à 18:18:56 »
Mon objectif à terme est le suivant :

Ecrire dans mon CV  :ecole-ecriture: :

Langues parlées :

- Français : maternelle
- Anglais : moyen
- Musique : bilingue

 :azn:

Hors ligne Lau

Re : Le solfège, un langage qui ne laisse pas indifférent !
« Réponse #11 le: 10 avril 2016 à 18:22:25 »
 :aimemusique:
Je suis d'accord avec toi, le solfège, c'est top

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10926
  • Total likes: 395
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : Le solfège, un langage qui ne laisse pas indifférent !
« Réponse #12 le: 11 avril 2016 à 19:40:28 »
et comme pour tous les langages, le plaisir commence vraiment à venir avec la maîtrise, donc patience et tenacité.
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2000 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne Edouard

  • Membres intégrés
  • Membre Spiccato
  • ***
  • Messages: 152
  • Total likes: 14
  • Bach is the boss!
Re : Le solfège, un langage qui ne laisse pas indifférent !
« Réponse #13 le: 11 avril 2016 à 20:00:26 »
Je suis déterminé et je ne lâcherai pas le morceau !!! Si j'ai bien appris un truc avec le violon c'est qu'il faut être patient et tenace !

Hors ligne Dyna8

  • Membres intégrés
  • Membre Crescendo
  • ***
  • Messages: 41
  • Total likes: 13
  • Savoir pour mieux servir !!!
Re : Le solfège, un langage qui ne laisse pas indifférent !
« Réponse #14 le: 12 avril 2016 à 01:30:11 »
Hello !

Pour moi,  mon premier contact avec le solfège etait en classe de 8eme ( dans les activités parascolaires ) avec un professeur ennuyeux ; il etait un peu trop tolérant,  les filles ne voulaient même pas suivent son cours ... cela me decourageait un peu, mais je désirais tellement etre capable de lire une partition ( que je prenais pour du " chinois " a l'epoque  rolleyes ) mais ... enfin, bref je savais que je voulais arriver quelque part,  malgré les mauvais comportements des filles, je je m'efforçais a m'accommoder avec la façon d'enseigner du prof ... ( c'est quand j'apprenais la flûte a bec a l'école ).

Quelques mois plus tard,  je reprennais encore le solfège pour pouvoir pratiquer le violon,  il fallait que je réussisse les examens de théorie ... c'etait beaucoup plus simple a ce moment là.

Jusqu'à présent si je peux,  je m'efforce de combler mes lacunes en la matière ( parce que je ne peux pas dire que je suis une " pro " ) mais ... j'y arriverais   grin-grin  :clindoeil2: