Auteur Sujet: pulsation interne  (Lu 5823 fois)

Hors ligne Françoise

pulsation interne
« le: 09 octobre 2015 à 09:05:11 »
J’ai depuis longtemps un problème de pulsation qui ne se manifeste qu’au violon. Lorsque je chante ou que je joue du piano, je garde sans effort une pulsation régulière, je la ressens profondément, et je me pose dessus. Au violon, pas moyen, je ne ressens aucune pulsation, du coup je multiplie les fautes de rythme.

J’ai eu cette semaine deux expériences troublantes :
Lundi, cours avec ma prof. Nouveau morceau qui commence par une blanche suivie de deux croches dans une mesure à 3 temps. Elle m’arrête au bout des trois notes, la blanche était trop courte. Je recommence, pas mieux. Elle me demande de compter à la croche dans ma tête, pas mieux. Elle compte pendant que je joue, facile.
Mercredi, première séance avec l’orchestre du conservatoire. Déchiffrage collectif. Je suis avec plusieurs ados nettement plus avancés que moi en violon. La chef est extrêmement claire au niveau de ses gestes. Tout le monde se plante au niveau des rythmes, pas moi. Je reviens à la maison et je rejoue le même morceau, plus moyen d’être calée. (Je le sais car je m’enregistre et à l’écoute, j’entends toutes les fautes de rythme)

Je peux donc m’appuyer sans difficulté sur une pulsation externe mais je n’en ai pas d’interne et ça seulement au violon.

Qui a eu ce même problème et surtout comment l’avez-vous résolu ?

Hors ligne Xav

Re : pulsation interne
« Réponse #1 le: 09 octobre 2015 à 12:01:06 »
Moi je l'ai quand le morceau est nouveau et que je dois gérer différentes longueurs d'archet.
Le métronome ne fonctionnant pas trop avec moi, mesure externe qui me perturbe, il faut souvent que je répète le morceau en comptant dans ma tête dans un  premier temps, puis en contrôlant bien mes longueurs d'archet (quand par exemple une blanche prend tout l'archet et plein de noires ensuite n'en prennent qu'une partie), et enfin la pulsation sera acquise.
Je pense qu'on n'a pas tous les mêmes repères pour intérioriser une pulsation...

Hors ligne Lau

Re : pulsation interne
« Réponse #2 le: 09 octobre 2015 à 12:51:36 »
Quand je joue seule, ma pulsation est assez aléatoire...je suis une grande adepte du rubato involontaire. Mais franchement, ça ne m'empêche pas de dormir.
A plusieurs, ça dépend : en orchestre, ça va, avec le chef qui agite les bras devant, je m'en sors.
A 2 ou 3...ça dépend avec qui je joue. Quand c'est avec mon prof, soit il me suit, soit je le vois s'agiter et marquer les temps, ce qui me recale.
Quand c'est avec des copines, c'est plus compliqué et je me concentre davantage pour ne pas faire n'importe quoi au niveau tempo et faire planter tout le monde...

Mon problème n'est pas de raccourcir les blanches, mais plutôt d'accélérer dans les traits et de trainer quand c'est facile...logique, non ?
Sinon, le métronome, ça marche bien. Sauf qu'on souffre d'incompatibilité d'humeur chronique, tous les 2...je préfère me caler sur un playback !

Hors ligne Eloïse07

  • Modérateur Global
  • membre Staccato
  • *****
  • Messages: 2092
  • Total likes: 25
  • Au milieu des monts d'Ardèche
Re : pulsation interne
« Réponse #3 le: 09 octobre 2015 à 18:57:09 »
Bienvenue au club.

Moi aussi, je me permets des libertés avec mon violoncelle alors qu'au piano ou à la flûte traversière c'est calé pile-poil.

Je me demande si ce n'est pas récurent sur les instruments à cordes frottées ou pincées. Peut-être que comme rien n'est posé au niveau justesse on se laisse porter par le ressenti plutôt que par la pulsation stricte.
Lorsque je joue en groupe tout va bien mais seule il m'arrive de rêver sur un trait ou de vouloir accéder plus vite à la note suivante.  :rhoo2:
« L’automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l’hiver. » George Sand

Hors ligne Xav

Re : pulsation interne
« Réponse #4 le: 09 octobre 2015 à 20:42:50 »
On a quand même une différence de taille avec les autres instruments: l'archet!! Ce n'est pas comparable.

Hors ligne Françoise

Re : pulsation interne
« Réponse #5 le: 09 octobre 2015 à 20:54:53 »
Autre chose qui me pose problème: battre le tempo avec le pied. Ce n'est pas la mélodie qui se cale sur le pied, c'est le pied qui suit la mélodie ( ou pas, d'ailleurs) et comme la mélodie n'est pas bien calée, le pied non plus.

Exercice encore plus difficile, pour l'instant même impossible que m'a montré ma prof: dans des morceaux à 3 temps, faire en jouant des pas façon valse.
-Un pas à droite,
-Ramener le pied gauche et le poser à côté du droit en levant le pied droit
-Reposer le pied droit enlevant le gauche
Recommencer en partant à gauche. etc...Et tout ça en marquant bien le premier pas ( le premier temps)
Pas de souci ni en chantant ni au piano, à la flûte à bec, c'est un peu plus difficile mais c'est surtout que je cherche pas mal mes notes comme j'en joue très mal. Mais au violon, je ne passe pas la deuxième mesure alors que je n'ai pas de problème avec les notes.

Et le pire c'est qu'elle m'a montré des vidéos de petits élèves à elle, mais vraiment tout petits qui commençaient à peine le violon et qui y arrivaient sans galérer...

Hors ligne nanny

Re : pulsation interne
« Réponse #6 le: 10 octobre 2015 à 11:14:15 »
Ha ! le rythme, après une année de galère avec mon prof, je vois vraiment le problème, blanche trop courte, noire pointée qui n'est plus à la pulsation, reprise du coup d'archet après la noire pointée trop longue ce qui ajoute une croche, et la liste est longue .... :cartonrouge:

Donc comme je viens de l'écrire dans le poste d'Eloïse j'ai travaillé le rythme avec les études d'Olivier, ainsi que le volume 2 Fiddle time (afin de varier les plaisirs), après 2 mois de travail, le résultat est au rendez-vous, le prof est content et moi je stress moins  :super-content:

Bon courage, même si c'est pénible au début, après on se fait vraiment plaisir  :yes:

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10944
  • Total likes: 398
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : pulsation interne
« Réponse #7 le: 10 octobre 2015 à 13:28:42 »
Il faut absolument que ça soit la mélodie qui suive ton pied, mais ce qu'il y a de très différent entre le violon et le piano ou le chant, c'est la gestion de l'archet, liaisons, découpage de l'archet, tirer ou pousser, etc ... tout cela tu ne l'as pas au piano ou chant.

Ton pied, c'est comme un métronome ou un accompagnement, et comme - si ma mémoire est bonne - tu n'as pas beaucoup travaillé avec des accompagnements (?), il faut reprendre un peu plus de ce côté. Par exemple, pour faire plus ludique et moins exos de musculation technique, tu prends les jigs irlandaises et tu les travailles avec les accompagnements :

lent en tapant les croches
+ rapide en tapant les noires pointées

et là dessus, tu travailles en détaché milieu talon ou pointe, et ensuite en lié par 3 en visualisant bien ton archet coupé en 3.

Tu peux faire la même chose sur les polkas, en variant aussi la vitesse de ton pied.

change de pied aussi. :violon-rock:

En tout cas, pour bosser la mise en place rythmique, travailler à la fois lent et rapide avec accompagnements est une bonne piste, les violonistes en herbe font cela depuis des dizaines d'années, au moins depuis l'invention du métronome (je l'ai fait enfant) et je trouve que c'est plus sympa de travailler avec un "métronome mélodique" ecoute

au passage, je rappelle que pour bosser avec les accompagnements, la solution la plus simple est de les mettre sur le téléphone portable avec un casque.
« Modifié: 10 octobre 2015 à 13:32:37 par Olivier LESSEUR »
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2000 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne Lau

Re : pulsation interne
« Réponse #8 le: 10 octobre 2015 à 22:44:39 »
au passage, je rappelle que pour bosser avec les accompagnements, la solution la plus simple est de les mettre sur le téléphone portable avec un casque.

J'ai vraiment du mal à jouer avec un casque. Je viens de faire le test. Vu l'heure, je ne voulais pas mettre les hauts-parleurs...j'entends nettement moins le violon, j'ai plus de mal à corriger la justesse, je n'entends pas les attaques pas franches. Tout est lissé, j'ai l'impression de jouer sans entendre ce que je fait...pas simple, de jouer en sourd ! Avec une seule oreille sur le casque, c'est mieux, mais je ne suis pas certaine que ce soit top pour les oreilles, par contre...
« Modifié: 10 octobre 2015 à 22:47:22 par Lau »

Hors ligne Françoise

Re : pulsation interne
« Réponse #9 le: 10 octobre 2015 à 22:59:42 »
Il faut absolument que ça soit la mélodie qui suive ton pied,
Je sais bien. Mais mon pied constitue un truc en plus à gérer, en aucun cas une aide...

si ma mémoire est bonne - tu n'as pas beaucoup travaillé avec des accompagnements
Ca dépend de ce que tu appelles "beaucoup": En 16 mois de violon, j'ai quand même fini les volumes 1, 2, 3 et A, et pas mal bossé les études 1 et 2 ainsi que l'irlandais et tout ça c'est avec accompagnement. Avec ma prof, y'a pas toujours d'accompagnement si c'est ce que tu veux dire...

Et puis avec accompagnement, j'ai pas du tout de souci de rythme ni de tempo, c'est une pulsation extérieure. C'est quand on enlève l'accompagnement ou le métronome que ça part n'importe comment...

tu les travailles avec les accompagnements :
lent en tapant les croches
+ rapide en tapant les noires pointées
en variant aussi la vitesse de ton pied.
change de pied aussi.
Ben c'est justement ça que je n'arrive toujours pas à faire. Mon pied, c'est comme une troisième main à gérer, et déjà c'est pas facile avec les deux premières...

Quand je joue seule, ma pulsation est assez aléatoire...je suis une grande adepte du rubato involontaire. Mais franchement, ça ne m'empêche pas de dormir.
Je te rassure, ça ne m'empêche pas de dormir non plus, c'est juste que ça m'intrigue une telle différence entre le violon et les autres instruments. En plus du fait que j'aimerais bien y arriver, ce qui m'interpelle, c'est comment peut-on à ce point perdre tout ce qu'on sait faire depuis des années dans d'autres conditions dès qu'on prend un violon?



Hors ligne Lau

Re : pulsation interne
« Réponse #10 le: 11 octobre 2015 à 16:50:00 »
En plus du fait que j'aimerais bien y arriver, ce qui m'interpelle, c'est comment peut-on à ce point perdre tout ce qu'on sait faire depuis des années dans d'autres conditions dès qu'on prend un violon?
Aucune idée...j'aimerais bien t'aider, mais je ne sais pas. En ce qui me concerne, c'est surtout lié à un manque de concentration et ce n'est pas spécifique à un instrument. J'ai du mal à penser au phrasé et à garder le tempo en même temps.

Hors ligne Chantal

  • Membres intégrés
  • membre Staccato
  • ***
  • Messages: 1043
  • Total likes: 0
  • Mettre le feu à son violon!!!
    • Retraite et Violon
Re : pulsation interne
« Réponse #11 le: 11 octobre 2015 à 18:04:52 »
Françoise,

En ce qui me concerne, le métronome m'a beaucoup aidé.

Les 2 premières années de cours, je l'ai boudé un peu, ça m'énervait.
Comme tu dis, la partition, la justesse, l'archet et le métronome ça faisait beaucoup.
La 3ème année, j'ai pris "le taureau par les cornes" et je l'ai dédiée au   :metrosm:  , au début j'ai ralenti un max la vitesse du métronome pour que en cas de croches, doubles-croches j'arrive a les compter.
Et ça a marché, cette 3ème année, j'ai bien évolué.
Je me suis dite que si je voulais vraiment y arriver, je pouvais!!!    :violon-rock:

Là j'arrive au début de la 4ème année, je la dédie à l'accompagnement.

Je pense Francoise, que ça va venir avec le temps, ne perd pas patiente, tu vas l'avoir cette pulsion.    :yeah2:

Moi non plus je ne suis pas adepte du pied, je me perd.    :clindoeil2:


La corde de sol, la plus grave, suscite une sonorité riche, profonde, inspire un sentiment de noblesse. La corde de ré se distingue par son caractère plus passionné, plus vif. La corde de la s'ouvre et s'épanouit dans l'espace. La plus brillante et la plus extravertie des quatre est la corde de Mi.

Hors ligne Françoise

Re : pulsation interne
« Réponse #12 le: 11 octobre 2015 à 20:25:27 »
Je pense Francoise, que ça va venir avec le temps, ne perd pas patiente, tu vas l'avoir cette pulsion.   

T'inquiète pas, de la patience, j'en ai. De la ténacité aussi. Mais je ne sais pas du tout par quel bout attraper ce problème là, rien de ce que je tente ne fonctionne .
Alors je crois que je vais me rabattre sur le leitmotiv de ma prof: "Ca va venir!"
Et en attendant, j'ai tout plein d'autres choses à améliorer avec des pistes qui fonctionnent, donc j'ai du boulot.

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10944
  • Total likes: 398
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : pulsation interne
« Réponse #13 le: 12 octobre 2015 à 20:06:11 »
Oui effectivement, tu as fait plus avec accompagnements que ma mémoire le pensait !

La gestion du pied est une piste à travailler, peut-être tu ne marquais pas la pulsation dans la chorale ? au piano je suppose non aussi ... ?

C'est sûr qu'il y a de quoi s'occuper sur un violon ... seulement 4 cordes et un archet mais un petit milliard de pistes à explorer / travailler !

Les violonistes doivent être tous un peu maso, non ? grin-grin
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2000 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne Eloïse07

  • Modérateur Global
  • membre Staccato
  • *****
  • Messages: 2092
  • Total likes: 25
  • Au milieu des monts d'Ardèche
Re : pulsation interne
« Réponse #14 le: 12 octobre 2015 à 20:33:49 »
Le problème est que nous n'avons qu'un cerveau, même si celui-ci est capable de faire plusieurs choses en même temps, entre la justesse côté gauche, la position correcte,  l'archet qu'il faut maîtriser, les nuances, les figures de notes, le rythme, la pulsation extérieure et celle de l'intérieur et j'en passe ( liste à compléter  si vous le voulez bien)... j'en connais un qui bouillonne régulièrement.

Ouais, il faut être maso pour jouer sur quatre cordes.  :clindoeil2:

« L’automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l’hiver. » George Sand