Auteur Sujet: Petite histoire de la lutherie française  (Lu 1149 fois)

Hors ligne Orliac

Petite histoire de la lutherie française
« le: 26 septembre 2015 à 06:15:53 »
l y a eu plusieurs usines de violons, toutes parties de Mirecourt et souvent déplacées à Paris avec le temps et le succès. Charles-Jean-Baptiste Collin-Mézin a monté une fabrique au tout début du vingtième siècle. Elle durera jusqu'aux années 60. L'usine  Couesnon ne durera pas au-delà de l'année 1948. On y fabriquait aussi des guitares classiques. L'usine Laberte t Magnié a commencé son activité en 1780. Cette entreprise a été la première a dissocier le travail pour augmenter la production. En 1950, l'usine ne comptait plus que 30 ouvriers. Une idée pour relancer l'entreprise a été la mise sur le marché d'un électrophone "le stradivox'" qui était construit avec des bois de lutherie et devait avoir une sonorité particulière. Ce fut un échec et l'entreprise disparut en 1972.
   Toutes ces usines n'ont pas pu faire face à la concurrence des usines allemandes et des pays de l'est. Puis les Chinois sont venus faire le ménage dans ce commerce avec des instruments très loin de la qualité des mirecourt qui étaient souvent  de bons instruments.
« Modifié: 27 septembre 2015 à 06:17:53 par Olivier LESSEUR »
le site internet de mes violons : http://gilbertbordes-luthier.fr
:violon3sm:

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10926
  • Total likes: 395
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : Re : Concerto op.35-I, Rieding (7mois)
« Réponse #1 le: 26 septembre 2015 à 07:30:13 »
Si tu écris un jour "l'histoire de Mirecourt", je serais sans doute ton premier lecteur, gilbert.

 :merci: pour cette petite histoire de la lutherie française !

Mais je tiens quand même à dire que j'ai eu dans le passé plusieurs mirecourt des années 1930 apparemment et ils étaient vraiment pas terrible, moins bons que pas mal de chinois. Tu sais si il y a eu des années de "mauvaises séries" ?
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2000 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne Lau

Re : Re : Concerto op.35-I, Rieding (7mois)
« Réponse #2 le: 26 septembre 2015 à 13:36:53 »
Merci Gilbert, c'est intéressant. Par contre, je suis étonnée par la date de création de la fabrique Laberte et Magnié : 1780 ? on a sauté un siècle...
J'avais par ailleurs déjà entendu parler de la marque Couesnon, mais concernant des clarinettes : coïncidence ou une même entreprise avec une grosse diversification ? Parce que le rapport entre un violon et une clarinette...en dehors que les 2 sont beaux...

Hors ligne Orliac

Re : Re : Concerto op.35-I, Rieding (7mois)
« Réponse #3 le: 27 septembre 2015 à 05:47:03 »
Comment répondre à toutes ces questions. Et puis, je ne sais pas tout, loin de là.
   C'est vrai que les instruments de série construits à Mirecourt, surtout dans les années 30 n'étaient pas toujours terribles. Là comme ailleurs, par souci de rentabilité, on a raccourci le temps de séchage du bois, on a utilisé des essences plus faciles à travailler comme le sapin, mais l'instrument de Violonistette date, je crois, de 1912, ce qui était une bonne époque où l'on avait à coeur de faire du bon travail.
   Tu a raison, Lau, Couesnon a aussi construit des clarinettes  dans son usine de Paris où d'ailleurs, on produisait surtout des instruments à vent.
   Pendant que les différentes usines produisaient des violons en grande série (la dernière s'est arrêtée autour des années 70), des luthiers indépendants continuaient la tradition de haute qualité dans leurs ateliers. La production de ces artisans de très grande qualité a sûrement souffert du voisinage des usines.  Il y eut Georges Apparut, dont j'ai réglé récemment un splendide violon, Dider, Mougenot (dit 4 grammes à cause de sa maigreur), Jacquemin, Emile Jeandat et d'autres encore. Ces hommes ont maintenu la tradition du beau et bon travail à l'époque où le profit prenait le dessus et leurs instruments sont recherchés.
   Je n'écrirai sûrement pas l'histoire de Mirecourt parce que je ne la connais pas toute. Il y a un peu plus de dix ans, j'ai rencontré une très vieille dame qui a passé sa vie dans cette petite ville et qui m'a raconté tant de choses sur la lutherie, les luthiers, sur la vie dans ce coin des Vosges. Michèle et moi l'avons écoutée une grande partie de la nuit. C'était passionnant, et finalement très ordinaire. Il se passait à Mirecourt au temps de la lutherie ce qui s'est passé et se passe encore dans toutes les villes du monde!
le site internet de mes violons : http://gilbertbordes-luthier.fr
:violon3sm:

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10926
  • Total likes: 395
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : Petite histoire de la lutherie française
« Réponse #4 le: 27 septembre 2015 à 06:24:22 »
J'ai fait un nouveau sujet, Gilbert, cette petite "histoire de la lutherie française" est passionnante à lire ! Malgré ma vie de violon et de nombreuses lectures sur le violon côté pédago bien sûr mais aussi lutherie, j'en apprends à chacun de tes posts car le sujet est un peu "tabou" dans le milieu ... Comme (encore pour l'instant) d'autres sujets comme "chinois", etc ... Le web contribue à un début de transparence, voire de démystification - au risque de déplaire ...
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2000 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne Orliac

Re : Petite histoire de la lutherie française
« Réponse #5 le: 28 septembre 2015 à 06:51:03 »
L'histoire de la lutherie est tellement compliquée et je ne la connais pas suffisamment pour en parler. Cependant, je pourrai, de temps en temps revenir sur le sujet et raconter l'histoire de personnages particuliers qui ont contribué à façonner cette histoire. Le violon, de tous temps, a attiré des gens hors du commun, souvent extravagants, parfois géniaux. Mais les luthiers ont les mêmes défauts que les autres hommes et je pourrai vous montrer la face cachée de certains grands maîtres, tel Jean Baptiste Vuillaume qui fut un génie à l'établi, mais aussi un homme d'affaire aux dents de requin. Je n'oublierai pas ses disputes avec Nicolas Voirin, l'archetier (qui était son cousin) à propos d'une machine à fabriquer les archets  Je vous présenterai l'inévitable Tariso, ce charpentier devenu le meilleur spécialiste des violons de la grande époque de Crémone et à qui nous devons le sauvetage des principaux chefs d'oeuvre des maîtres italiens tombés dans l'oubli après la mort de Stradivari. Et puis Steiner le mystique allemand, les frères Sylvestre dont le père était... moine. Oui, le violon a attiré à lui des hommes extraordinaires tout simplement parce qu'il est lui-même hors u commun. Et ce qui compte, c'est qu'il nous donne à tous du bonheur, celui qui ne s'achète pas.
le site internet de mes violons : http://gilbertbordes-luthier.fr
:violon3sm:

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10926
  • Total likes: 395
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : Petite histoire de la lutherie française
« Réponse #6 le: 28 septembre 2015 à 11:20:22 »
une machine à fabriquer les archets !!

Tu sais si ils sont sculptés dans la masse comme les violons ?
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2000 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne Orliac

Re : Petite histoire de la lutherie française
« Réponse #7 le: 29 septembre 2015 à 06:45:19 »
Jean Baptiste Vuillaume ne fut pas seulement le grand luthier que nous connaissons tous. Il fut aussi un grand archetier. Cet homme génial quand il était à son établi a passé beaucoup de temps à chercher, à innover.  Concernant l'archèterie, il donna aux archets modernes la courbe qu'ils ont encore aujourd'hui. Il inventa un système de hausse qui permettait de changer facilement la mèche. Il construisit des archets  dont la baguette était en métal creux. Il inventa une machine à fabriquer  les baguettes en bois. C'est à propos de cette machine qu'il se disputa avec Nicolas Voirin, car il refusait de lui payer le temps passé à mettre au point cette machine qui ne fonctionna jamais convenablement. Vuillaume fut un des premiers à chercher le moyen de sécher artificiellement ses bois. Il imagina tout un système qui donna en apparence de très bons résultats. Ses bois séchés selon sa méthode avaient l'aspect des bois anciens, mais là s'arrêtait la similitude. Les instruments construits étaient fort mauvais. La première expérience de ce maître n'a pas servi de leçon puisqu'on continue de sécher artificiellement avec des procédés modernes, comme le four à micro ondes et les UV...
le site internet de mes violons : http://gilbertbordes-luthier.fr
:violon3sm:

Hors ligne Xav

Re : Petite histoire de la lutherie française
« Réponse #8 le: 29 septembre 2015 à 19:36:56 »
Très très intéressant!

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10926
  • Total likes: 395
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : Petite histoire de la lutherie française
« Réponse #9 le: 30 septembre 2015 à 05:56:32 »
je pensais que François Xavier Tourte (1747-1835) avait été l' "inventeur" ? Sais-tu si Jean-Baptiste Vuillaume (1798-1875) s'est inspiré de Tourte ou a plutôt créé l'archet actuel ?

Il faudra que je relise un de mes livres en anglais sur la lutherie mondiale, c'est pas hyper clair ...
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2000 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne Orliac

Re : Petite histoire de la lutherie française
« Réponse #10 le: 30 septembre 2015 à 06:31:05 »
Tu as raison, Olivier, Vuillaume ne faisait que copier les archets de Tourte, mais y apportant sa personnalité, son génie.
  Revenons à la famille Tourte, puisque c'est l'occasion d'en parler. Tout violoniste a entendu parler de ces archets dont les prix atteignent des sommets inabordables à la plupart des musiciens. Le premier Tourte (Nicolas) construisit des archets entre 1740 et 1780. C'est lui qui a mis au point l'archet moderne. Son frère aîné, Xavier Tourte, élève du précédent, apporta son talent à la création de l
le site internet de mes violons : http://gilbertbordes-luthier.fr
:violon3sm:

Hors ligne Orliac

Re : Petite histoire de la lutherie française
« Réponse #11 le: 30 septembre 2015 à 06:40:16 »
Je poursuis puisque la machine a publié mon sujet avant que je l'ai terminé. Donc Xavier Tourte travaille avec son frère Nicolas et l'aide à perfectionner la baguette de l'archet.
   Enfin, le troisième Tourte, François, dit Tourte le Jeune, né vers 1750. C'est lui qui nous intéresse. Totalement illettré, il se destinait à l'horlogerie. C'est lui qui a perfectionné l'archet inventé par ses frères. Il a travaillé jusqu'à 85 ans et avait une autre passion: la pêche à la ligne.
   Ses archets ne sont pas signés, mais facilement reconnaissables parce qu'inimitables.
le site internet de mes violons : http://gilbertbordes-luthier.fr
:violon3sm:

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10926
  • Total likes: 395
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : Petite histoire de la lutherie française
« Réponse #12 le: 02 octobre 2015 à 18:06:48 »
il pêchait ... avec ses archets ? :humour:

Quand on lit l'histoire de la lutherie, ce qui est frappant c'est que pas mal de choses ont été crées / inventée avant la révolution française, dans une époque qui semblait marquée par la terreur mais créatrice quand même, comme quoi rien l'arrête l'esprit humain !
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2000 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr