Auteur Sujet: hésitation  (Lu 3317 fois)

Hors ligne laurent du 74

hésitation
« le: 15 avril 2015 à 20:33:19 »
franchement j hésite de franchir le pas , guitare / violon , je pense que je suis trop vieux maintenant pour apprendre cette instrument et qu il faut commencer jeune , méme si je débrouille en guitare cela ne va pas étre le méme son de cloche au violon  :oops: peut étre je me fait des idées  mur , je crois que je vais laisser tomber j ai peur de manquer de motivation et autre

« Modifié: 15 avril 2015 à 20:38:45 par laurent du 74 »

Hors ligne Françoise

Re : hésitation
« Réponse #1 le: 15 avril 2015 à 22:16:15 »
L'âge n'est vraiment pas un problème. ( A moins que ton ambition soit de devenir premier violon solo dans un orchestre prestigieux)
La motivation, par contre....

As-tu déjà essayé? La prise en main d'un violon a quelque chose de magique qui fonctionne ....ou pas selon les personnes.

Je n'avais pas spécialement de motivation quand j'ai commencé: En faisant du rangement pour des travaux, je retombe sur le violon de ma fille . Je pensais qu'elle l'avait emmené avec elle en quittant la maison et  je ne chauffais pas la pièce où il était. Inquiète de savoir si le violon n'a pas trop souffert, j'ouvre l'étui et je commence à l'essayer. Et c'est là que je dis que c'est de la magie: je ne me souviens plus de ce que j'ai pensé à ce moment précis, ce que je sais c'est que je n'ai plus pu arrêter de jouer depuis ce jour.
Pour moi, le contact, la relation avec l'instrument n'a rien à voir avec ce que je ressens avec une guitare. C'est à la fois plus intime et plus puissant, plus intérieur et plus expressif, plus vivant. Ces sensations me sont vite devenues indispensables ce qui ne m'était arrivé ni avec le piano, ni avec la guitare. Je précise que tout ça a commencé il y a peu de temps (à 53 ans), et que je ne joue donc pas bien du tout.


Hors ligne Lau

Re : hésitation
« Réponse #2 le: 15 avril 2015 à 23:18:39 »
Françoise, ton histoire est belle ! Merci de nous la faire partager.
Je suis complètement d'accord avec toi. J'ai commencé très récemment, mais je suis devenue totalement accro. Mon objectif au départ était juste de découvrir un nouvel univers et de m'amuser sur des mélodies simples. Mais je suis envoutée, je ne m'arrête plus.
Laurent, tu as sans doute la possibilité de louer un violon près de chez toi. Essaye et tu verras bien !!! Impossible de prédire ce que tu ressentiras quand tu le sentiras vibrer.
Après, c'est sûr que ça demande du travail et un poil de rigueur. Mais la musique apporte tant...

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10798
  • Total likes: 390
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : hésitation
« Réponse #3 le: 16 avril 2015 à 05:13:27 »
L'âge ne compte pas, c'est l'envie, la motivation qui font tout. Je ne compte plus les gens que j'ai vu ou lu commencer à la retraite. Donc pas à 30 ans grin-grin

Il suffit d'aimer apprendre et ça aussi ce n'est pas une question d'âge.

Mais le premier truc, c'est essayer de jouer sur un violon, souvent on ressent tout de suite quelque chose ... ou pas et c'est cela le moteur de la motivation, une envie dans le fond inexplicable qui fait que l'on va ensuite passer sa vie à essayer de faire toujours mieux, une douce addiction qui apporte des joies et des peines, la vie quoi ...
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 1500 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne Yveline

  • Modérateur Global
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 5783
  • Total likes: 14
  • mon avatar : "Yveline" par Shadow
Re : hésitation
« Réponse #4 le: 16 avril 2015 à 06:47:58 »
le problème ne peut pas être l'âge, par contre il faut que tu sois sur d'être motivé et de pouvoir y consacrer "un peu" de temps biere

Hors ligne ARMELLE 42

Re : hésitation
« Réponse #5 le: 16 avril 2015 à 08:03:21 »
Laurent,
Je rejoins les musiciens du forum. Quel bonheur de jouer du violon et ce, même lorsqu'on ne maîtrise pas l'instrument, ni le solfège ! Inutile de se mettre de pression, mais aller à son rythme d'apprentissage et surtout à mon avis prendre du plaisir avec la musique ! Et là, moi qui découvre la méthode d'Olivier depuis quelques jours seulement, et après avoir expérimenté une méthode qui m'éloignait de mon instrument et de la musique, je peux d'ores et déjà dire que tu es au bon endroit. Cette méthode est vraiment agréable, pédagogique et musicale.
Je ne sais pas si tu as déjà eu un violon entre les mains, si ce n'est pas le cas et même si c'est le cas d'ailleurs, tente l'expérience et observe ton ressenti, je pense que le violon pourra t'aider à prendre ta décision.
Car oui je sui d'accord avec Françoise, il y a de la magie dans cet instrument et dans la relation qu'on entretient avec lui .
Je te souhaite de découvrir ton instrument guitare ou violon et de vivre des joies musicales !
L'art évoque le mystère, sans quoi le monde n'existerait pas.
René Magritte

Hors ligne laurent du 74

Re : hésitation
« Réponse #6 le: 16 avril 2015 à 11:57:30 »

c, est beau ce que vous dites tous  :amour1:
non je n ai jamais pris de violon dans mas bras , aprés je suis amateur de grande musique ( vivaldi , bach , haendel , mozart ect..) le violon a quelque chose de noble et peut étre que je vais apprécier si j apprecié les grands violoniste actuel et ancien , aprés j ai toujours du temps a consacré a  l instrument , je vais encore réfléchir et peut étre que j aurais le déclic  :violonafond:
« Modifié: 16 avril 2015 à 18:05:32 par laurent du 74 »

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10798
  • Total likes: 390
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : hésitation
« Réponse #7 le: 17 avril 2015 à 08:31:58 »
moi je dirais que avec le violon, c'est un peu comme pour un (futur) couple, il faut essayer malheureusement il n'y pas moyen de savoir avant si ça va coller, si l'harmonie va se faire :amour1: ... ou pas ! :oops:

Si j'avais la recette, je monterais une agence matrimoniale et je serais multi-milliardaire :youpi:
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 1500 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne laurent du 74

Re : hésitation
« Réponse #8 le: 18 avril 2015 à 10:53:10 »
quand je me promène sur le net , certains dise qu il est impossible d apprendre le violon tout seul et que sans cour il est impossible de jouer du violon ; moi j ai déja des cours de guitare , je doute prendre encore des cours de violon :shocked:

Hors ligne Yveline

  • Modérateur Global
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 5783
  • Total likes: 14
  • mon avatar : "Yveline" par Shadow
Re : hésitation
« Réponse #9 le: 18 avril 2015 à 14:33:12 »
ce sont précisément ceux là qu'il ne faut pas écouter  grin-grin

bien sur un avis professionnel ne pourra pas t'être inutile de temps en temps, mais si tu regardes les diverses expériences racontées ici, tu verras que :
- beaucoup arrivent à se faire plaisir en jouant sans prendre de cours
- pour trouver un prof ou une école que te convienne c'est parfois galère

et en musique, il y a de nombreux autodidactes, même au violon

Hors ligne laurent du 74

Re : hésitation
« Réponse #10 le: 18 avril 2015 à 17:36:58 »
je pense que je vais franchir le pas , je vous tient au courant  biere

Hors ligne Lau

Re : hésitation
« Réponse #11 le: 18 avril 2015 à 18:20:57 »
Super ! Fais-toi ton idée par toi-même, c'est le mieux  appl2

Et qu'est-ce que ça veut dire, en fait, "apprendre en autodidacte"... ?
Actuellement, j'apprends avec une méthode adaptée, je peux poser des questions et avoir des réponses pertinentes, je peux échanger autour de mes difficultés : personnellement, je n'ai pas l'impression d'apprendre seule. Olivier est en mode "prof virtuel", mais prof quand même et bien présent ! J'aurai forcément, à un moment donné, besoin d'un cours en direct. Mais de manière ponctuelle, par le biais d'un stage, ce sera déjà pas mal.
Après, on est tous différents et on n'a pas forcément les mêmes schémas d'apprentissage. Tu verras bien et tu nous diras !
 biere

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10798
  • Total likes: 390
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : hésitation
« Réponse #12 le: 19 avril 2015 à 01:18:13 »
Parfois il y a confusion sur la signification du mot "autodidacte", selon le dico, c'est "apprendre en dehors d'une école". Ce qui ne signifie pas apprendre seul ou apprendre sans cours ...

Le seul problème de ce mode d'apprentissage est qu'il faut un minimum d'autonomie intellectuelle au niveau motivation. Dans une école, il y a des contrôles réguliers, on est pisté sans cesse on ne peut pas se défiler et oublier de travailler.

le travail en autodidacte que je propose, c'est tout simplement l'équivalent du CNED version violon, je donne tout de A à Z pour avoir un bon niveau violon, la seule chose à avoir est la motivation avant.
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 1500 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne Orliac

Re : hésitation
« Réponse #13 le: 19 avril 2015 à 07:28:49 »
Allez, j'y vais de ma petite musique à moi, mais mon histoire est aussi celle de beaucoup d'entre nous. J'ai déjà raconté ici ma rencontre avec le violon. Et la magie de cet instant ne m'a jamais quittée; elle m'a aussi donné beaucoup de bonheur. Je ne suis pas devenu violoniste parce qu'au fond de moi j'étais avant tout luthier. Mais comment expliquer cette forme de jouissance quand je prend un violon neuf "dans mes bras" pour lui faire pousser son premier cri. C'est un sentiment complexe dont je ne peux plus me passer. A la curiosité, se mêlent l'angoisse et l'impatience. Ce premier cri est tout à la fois: une voix en devenir qui contient tout ce qu'elle sera plus tard, mais a besoin de se poser. D'abord, l'instrument se désaccorde très vite: en deux coups d'archet, il a perdu un ton. Puis les notes commencent à tenir et la véritable voix du violon se précise. Quelques réglages de l'âme et du chevalet, c'est déjà mieux. Je ne le re-accorde que toutes les deux heures et enfin le lendemain. Là, le ton s'est éclairci, le violon se détache de son "papa". Il est temps pour lui d'aller voir ailleurs...
   Mais je ne me défaits jamais trop vite d'un violon. Pendant plusieurs jours, je l'essaie, je l'écoute, je le surveille, je l'aime. Comme on le fait d'un enfant qui commence à marcher. Puis, au bout d'une semaine, c'est fini. Je le pousse vers la sortie, il m'intéresse moins. Le moment est venu pour lui de quitter le nid. La loi naturelle est respectée avec le violon, car cet instrument, contrairement à la guitare, au piano, fait partie de la personne qui l'adopte. Et quand on a son violon, lui-même doté d'une personnalité propre, on ne peut plus s'en passer.
le site internet de mes violons : http://gilbertbordes-luthier.fr
:violon3sm:

Hors ligne laurent du 74

Re : hésitation
« Réponse #14 le: 19 avril 2015 à 15:27:41 »

une belle citation qui résume bien tout ça

J’aime les beaux paysages : ils font quelquefois sur mon âme le même effet qu’un archet bien manié sur un violon sonore, ils créent des sensations folles, ils augmentent ma joie et rendent le malheur plus supportable.


stendhal