Auteur Sujet: Le Violon d'Olivier  (Lu 9732 fois)

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10888
  • Total likes: 393
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : Le Violon d'Olivier
« Réponse #15 le: 23 janvier 2015 à 08:33:24 »
 :merci: pour ces explications, j'ai les doigts qui commencent à s'impatienter, ils hurlent : "nous voulons danser sur les cordes !" grin-grin
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 1500 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne Yveline

  • Modérateur Global
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 5783
  • Total likes: 14
  • mon avatar : "Yveline" par Shadow
Re : Le Violon d'Olivier
« Réponse #16 le: 23 janvier 2015 à 09:06:46 »
 grin-grin il va nous falloir à tous un peu de patience, il faut qu'Orliac prenne le temps qu'il faut, moi je trouve que ça va déjà assez vite : 2 articles et 20 photos en 2 jours   appl2

les photos sont très bien : on y voit bien tout ce que tu dis en détail  :super:

du travail de précision, et tout ça à la main, c'est du beau boulot

Hors ligne Chantal

  • Membres intégrés
  • membre Staccato
  • ***
  • Messages: 1043
  • Total likes: 0
  • Mettre le feu à son violon!!!
    • Retraite et Violon
Re : Le Violon d'Olivier
« Réponse #17 le: 23 janvier 2015 à 11:13:02 »
Je vois que les épingles à linge ne servent pas qu'au linge!!!!!!!!!     :wink:
C'est vraiment très très interressant ce parcourt pour la création du violon!   :violon5:   
La corde de sol, la plus grave, suscite une sonorité riche, profonde, inspire un sentiment de noblesse. La corde de ré se distingue par son caractère plus passionné, plus vif. La corde de la s'ouvre et s'épanouit dans l'espace. La plus brillante et la plus extravertie des quatre est la corde de Mi.

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10888
  • Total likes: 393
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : Le Violon d'Olivier
« Réponse #18 le: 23 janvier 2015 à 11:29:07 »
... je trouve que ça va déjà assez vite : 2 articles et 20 photos en 2 jours   appl2

Disons que je pousse un peu à la roue car j'ai prévu d'enregistrer avec ce futur violon une grosse partie des démos de mon futur neuvième volume, tous les morceaux classique et jazz où l'interprétation est plus dans ce qu'on pourrait appeler la "subtilité sonore".

Toujours comme une jeune fille qui attend son premier bal :violoniste3:
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 1500 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne martensite

Re : Le Violon d'Olivier
« Réponse #19 le: 23 janvier 2015 à 12:00:51 »
Merci pour les explications très objectives sur le vernis.

Hors ligne Françoise

Re : Le Violon d'Olivier
« Réponse #20 le: 23 janvier 2015 à 14:22:33 »
ce post est passionnant! bravo!

Hors ligne Orliac

Re : Le Violon d'Olivier
« Réponse #21 le: 24 janvier 2015 à 09:22:13 »
Suite de la construction du violon d'Olivier :



Les deux parties du fond sont collées. L'intérieur du violon est dessiné, c'est à partir de là que je vais effectuer un découpage grossier à la scie à ruban. Je devrais utiliser une scie à chantourner, mais cette manière va plus vite et ne change rien au résultat. C'est moins beau, c'est tout!



Le fond est très grossièrement découpé. Nous sommes très en dehors de la côte.



Le premier rognage a été effectué, la voûte a été très grossièrement délimitée. Les anciens luthiers, et j'ai appris de cette manière, utilisaient de grosses gouges appuyés contre  l'épaule pour faire ce travail. Je le fais désormais à la meuleuse: avec un peu d'habitude, on y arrive très facilement.



Le travail a été affiné. Le fond est découpé à la bonne dimension (1 mm en plus) les bords sont à l'épaisseur plus un millimètre. Le fond à sa place sur les éclisses donne une idée du violon futur. Le bois qui dépasse, c'est le talon qui sera façonné à la toute fin. Il reste à mettre la voute en forme et à la bonne hauteur, ici 13 mm. La hauteur des voutes est importante pour la qualité du son. J'en reparlerai très bientôt.
le site internet de mes violons : http://gilbertbordes-luthier.fr
:violon3sm:

Hors ligne Yveline

  • Modérateur Global
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 5783
  • Total likes: 14
  • mon avatar : "Yveline" par Shadow
Re : Le Violon d'Olivier
« Réponse #22 le: 24 janvier 2015 à 09:38:36 »
ça avance, ça avance ... encore un peu tôt pour l'essayer Olivier  grin-grin

il doit se sentir attendu, ce petit violon  :amour1: on lui envoie plein d'ondes positives, c'est notre contribution  :cheesy:

dis-moi Orliac, sur ta toile cirée, il y a bien des branches ... d'Olivier ?

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10888
  • Total likes: 393
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : Le Violon d'Olivier
« Réponse #23 le: 24 janvier 2015 à 11:10:13 »
ça prend forme ! :super-content:
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 1500 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne Orliac

Re : Le Violon d'Olivier
« Réponse #24 le: 27 janvier 2015 à 12:25:27 »
Voici la suite du feuilleton, le violon d'Olivier avance bien, sans gros soucis pour l'instant.



     Le deuxième rognage permet d'approcher au plus près la forme de la voute. Tout autour, je délimite une bande de 5 mm à ne pas toucher. Les bords sont presque à la bonne dimension, 4,5 mm au lieu de 4, très faibles. Pour ce travail, on commence à la gouge par petits coups successifs puis on continue avec différents rabots de luthiers dont le fond est bombé puisqu'on ne travaille pas sur une surface plane.



     La voûte est mise en forme. Pour cela, on dispose de gabarits, mais avec l'habitude, le coup d’œil remplace tous les outils. La voûte du fond est différente de celle de la table: j'en reparlerai plus loin.  Ici, nous sommes presque à la côte : 13,5 mm. Je garde toujours 5 dixièmes de millimètres pour le raclage et le ponçage final. Il faut préciser que le travail de l'érable ondé est difficile. Le bois, tantôt debout, tantôt sur couche se coupe mal. Pour ce travail, on utilise des lames dentées qui évite (en principe) d'arracher des éclats de bois au niveau des ondes. Il faut être très vigilant lorsqu'on approche de la côté et surtout utiliser des outils parfaitement aiguisés. Le moindre éclat de bois arraché passant en dessous de la côte et tout le travail est fichu!

     A propos de la hauteur des voûtes, il y aurait beaucoup à dire. Les violons tyroliens on des voûtes très hautes, les derniers stradivarius ont au contraire, des voûtes basses (11mm pour le fond). J'ai fait des violons avec des voûtes plus hautes que celui d'Olivier, mais avec le temps, j'ai constaté que des voûtes basses (sans trop) donnent des sons plus clairs, plus en dehors. Ceci seulement dans ma manière de construire. On trouve des violons avec des voûtes hautes qui sonnent très bien. C'est une question d'architecture de l'ensemble.



     Le fond est presque terminé. Les bords sont mis à l'épaisseur (plus 5 dixièmes pour le raclage final). Il est temps de creuser la gorge des filets. Sur les violons ordinaires, les filets sont seulement dessinés, sur un violon de luthier ils sont constitués de trois bandes de bois 3/10èmes de millimètre d'ébène - 6/10èmes d'érable - 3/10èmes d'ébène. C'est le seul ornement des instruments du quatuor. Les filets n'ont pas d'importance pour la qualité du son, mais ils participent à la solidité de l'ensemble, en évitant les fentes du bois lors des inévitables chocs. Ceci est surtout vrai pour la table, le fond étant en bois dur et résistant.



     Les filets sont collés. Il y aurait beaucoup à dire sur ce travail assez délicat. Sachez seulement que les filets du haut et du bas sont en deux parties (le raccord est invisible), ceci pour permettre d'ajuster au plus près la pointe de chaque côté des C.  Les filets filets sont collés avec une colle assez liquide qui en gonflant, gomme les éventuelles petites fautes et irrégularités dans le creusement de la gorge.



     La deuxième partie de la confection du fond est terminée. L'intérieur est creusé et le fond mis à la bonne épaisseur qui n'est pas la même partout. Au centre de gravité, l'épaisseur est de 4,5 mm, elle diminue en allant vers le haut et le bas. On prévoit de creuser un peu plus entre les épaules et la partie ventrale, 2,4 mm en haut et 2,6 en bas. Ceci donne une meilleure réponse à l'instrument, une facilité d'émission toujours appréciable. Vous pouvez constater les petits taquets disposés tous les 6 cm sur le joint afin de le consolider. Généralement le collage est suffisant, on peut donc se passer des taquets, mais depuis qu'un de mes violons s'est décollé à cet endroit, je ne fais pas l'impasse de cette opération.



Le fond terminé, il ne reste plus qu'à le coller aux éclisses. Cette opération se fait avec des vis à tabler et doit durer 24 heures.

Pendant ce temps, on va s'occuper du manche.
« Modifié: 29 janvier 2015 à 09:52:24 par Orliac »
le site internet de mes violons : http://gilbertbordes-luthier.fr
:violon3sm:

Hors ligne Eloïse07

  • Modérateur Global
  • membre Staccato
  • *****
  • Messages: 2093
  • Total likes: 25
  • Au milieu des monts d'Ardèche
Re : Le Violon d'Olivier
« Réponse #25 le: 27 janvier 2015 à 13:21:27 »
C'est passionnant! Suivre en direct les étapes d'une magnifique naissance, c'est tout simplement un immense plaisir.

Merci Orliac.
« L’automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l’hiver. » George Sand

Hors ligne Yveline

  • Modérateur Global
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 5783
  • Total likes: 14
  • mon avatar : "Yveline" par Shadow
Re : Le Violon d'Olivier
« Réponse #26 le: 27 janvier 2015 à 21:01:28 »
 :ouuh:  quel travail minutieux !

Citer
mais avec l'habitude, le coup d’œil remplace tous les outils

si c'est comme pour nous avec l'oreille, il faut quand même un peu de temps  grin-grin

Hors ligne Orliac

Re : Le Violon d'Olivier
« Réponse #27 le: 29 janvier 2015 à 09:23:00 »
     Nous allons maintenant examiner la fabrication du manche.  Je précise que ce que vous allez voir ne s'est bien sûr pas fait en une journée ...

     On travaille sur le manche quand le reste est en train de coller, c'est une manière d'optimiser son temps. J'ajoute que cette opération est fastidieuse, longue, répétitive et en même temps délicate. On passe des heures à ratisser, poncer, ce qui n'est pas ce qui me plait le plus dans le travail de luthier.

     On comprend que beaucoup de luthiers et pas des moindres tel Paul Kaul et bien d'autres ne fabriquaient pas leurs manches. A Mirecourt, certains ateliers étaient spécialisés dans la fabrication des manches et les produisaient en série, exactement comme les usines chinoises d'aujourd'hui.
     Je m'oblige à fabriquer les manches de tous mes instruments, même si ce n'est pas le plus passionnant car je considère qu'un violon de luthier ne doit pas être l'assemblage de pièces disparates, provenant de différents ateliers ou usines. Il doit être le reflet du luthier. Certains sont plus fignoleurs que d'autres et cela se voit. Je fais partie de la deuxième espèce, ceux qui privilégient le son à tout le reste.



     Le manche est dessiné sur une pièce de bois. Le bois du manche peut provenir du même morceau que le fond et les éclisses, mais ce n'est pas obligatoire. la plupart du temps, on préfère des bois choisis pour faire des manches avec des ondes très marquées et serrées.



     Le manche est grossièrement découpé à la scie. Je m'en veux toutes les fois de ne pas prendre le temps de monter une lame à chantourner, mais ce découpage grossier va très bien pour la suite.



     La volute est découpée par coups de scie successifs de manière à dégager sa forme et le bouton central. Nous restons toujours très en dehors de la côte définitive. Concernant la volute, il existe des gabarits qui permettent d'obtenir un enroulement parfait. On peut aussi retrouver la forme avec une formule mathématique, mais là où est la perfection mathématique, la vie est absente. La volute doit s'écarter un peu de la formule pour garder sa vigueur, son mouvement.
     
     Conclusion : en lutherie, les règles mathématiques doivent conduire le travail, mais au final, c'est l'artiste qui décide de s'en éloigner un peu pour donner de la vie à l'ensemble.  Ainsi, je préfère me fier à mon coup d’œil. C'est moins précis avec le risque de faire des erreurs, mais de cette manière, tous mes violons sont des pièces uniques: aucune volute ne se ressemble.



     La voute est très grossièrement découpée. Le bouton a été dégagé, c'est lui qui va guider le coup d’œil et la gouge qui par petits coups successifs affine le travail et donne de l'harmonie à l'ensemble.
« Modifié: 29 janvier 2015 à 09:51:39 par Orliac »
le site internet de mes violons : http://gilbertbordes-luthier.fr
:violon3sm:

Hors ligne Chantal

  • Membres intégrés
  • membre Staccato
  • ***
  • Messages: 1043
  • Total likes: 0
  • Mettre le feu à son violon!!!
    • Retraite et Violon
Re : Le Violon d'Olivier
« Réponse #28 le: 29 janvier 2015 à 11:06:20 »
Effectivement, c'est un gros travail ce manche!!!!!    :respect-chapeau:  , un vrai travail de sculpture!.

Orliac, tu seras le 1er à entendre le son que ce violon aura, ça doit-être très émouvant!!!!!!   :malade2: 
La corde de sol, la plus grave, suscite une sonorité riche, profonde, inspire un sentiment de noblesse. La corde de ré se distingue par son caractère plus passionné, plus vif. La corde de la s'ouvre et s'épanouit dans l'espace. La plus brillante et la plus extravertie des quatre est la corde de Mi.

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10888
  • Total likes: 393
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : Le Violon d'Olivier
« Réponse #29 le: 29 janvier 2015 à 13:43:40 »
c'est impressionnant le travail sur le manche. Même si j'ai souvent trainé dans un atelier de luthier au fil de ma vie, je n'avais jamais vu faire un manche de A à Z, là on imagine vraiment le boulot ! :ouuh:

J'ai prévu de faire un livre sur mon futur violon, avec tes photos et textes, pour offrir à mes parents qui ont été bien sûr très importants dans mon enfance pour contribuer à faire de moi un musicien (et m'ont aussi soutenu financièrement à la fin des années 90 quand j'ai commencé ma méthode). Ils vont fêter cette année leurs 60 ans de mariage, ce sera le petit cadeau personnalisé.
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 1500 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr