Auteur Sujet: L'alto n'est pas un violon  (Lu 3083 fois)

Hors ligne BOB

Re : L'alto n'est pas un violon
« Réponse #15 le: 26 février 2015 à 18:53:37 »
Enfin, le "qu'est-ce que vous en pensez?" ne nécessite pas une reponse, je peux  l'imaginer.  Mais j'aimerais bien savoir si vous avez déjà construit des "machins" de cinq cordes.  :smiley:
« Modifié: 26 février 2015 à 20:18:48 par BOB »

Hors ligne Orliac

Re : L'alto n'est pas un violon
« Réponse #16 le: 27 février 2015 à 08:31:26 »
Le "machin" à cinq cordes existe, naturellement. C'est un violon auquel on a ajouté une corde de do. Je crois qu'on l'appelle le quinton.  J'en ai eu entre les mains et j'avoue que le  son ne m'a pas séduit, loin de là. Je n'en ai jamais construit parce que  je n'en vois pas l'intérêt. Ce quinton n'est ni un alto, ni un violon, c'est une sorte d'intermédiaire qui ne récolte que les défauts des deux. On pourrait peut-être l'améliorer en modifiant les épaisseurs, le barrage et des tas de détails, mais pourquoi se donner autant de mal pour un instrument qui n'a sa place ni chez les altos, ni chez les violons? Et qui n'apporterait jamais entière satisfaction à un véritable musicien!
 
   Le mieux c'est de jouer "violon" avec un véritable violon qui sonne bien et "alto" avec un véritable alto. Je pense que l'idée de rassembler les deux dans un même instrument n'est pas satisfaisante. C'est bien là la preuve que l'alto n'est pas un violon et que chacun doit garder sa place.

De même, on a construit à l'époque classique des violoncelles à cinq cordes. On avait ajouté une chanterelle ré. Cet instrument qu'on appelait le baryton a connu un certain succès. Haydn a composé beaucoup de musique pour cet instrument. Et puis le baryton est tombé dans l'oublie car la chanterelle ajoute pas mal de problèmes de lutherie, d'équilibrage des cordes et les musiciens modernes s'en passent très bien car ils maîtrisent parfaitement le démanché.

Ce n'est pas tout à fait la même chose avec le contrebasse. On a construit pendant longtemps des contrebasses à trois cordes, puis à quatre et désormais à cinq cordes. Il semblerait que c'est un avantage pour cet instrument à qui on demande surtout de l'accompagnement. Les contrebassistes virtuoses restent cependant fidèles aux quatre cordes qui permettent d'obtenir un son de bonne qualité.
:violoniste3: Je construis un violon fait main de A à Z à partir de 2500 euros : http://gilbertbordes-luthier.fr/boutique

J'ai construit mon premier violon quand j'avais douze ans. Depuis je cherche une voix de lumière entendue dans une autre vie. Tout nouvel instrument s'en rapproche un peu plus sans jamais l'atteindre ...

Hors ligne BOB

Re : L'alto n'est pas un violon
« Réponse #17 le: 27 février 2015 à 10:40:30 »
Merci pour la reponse.

Mais, j'ai une autre, c'est quoi un veritable musicien? Je cite votre phrase: "n'apporterait jamais entière satisfaction à un véritable musicien!"

J'ai des examples de violonistes folk/jazz/autres qui ont l'air bien satisfaits, ils ne sont pas des veritables musiciens?

Hors ligne Orliac

Re : L'alto n'est pas un violon
« Réponse #18 le: 27 février 2015 à 11:24:40 »
 Ce sont sûrement de véritables musiciens, mais ils ne considèrent pas leur instrument comme un violon ou un alto mais comme une sorte d'hybride qui convient à la musique qu'ils jouent.  Mon terme n'est pas approprié. J'ai écrit un peu vite: je voulais dire qu'un violoniste exigeant sur la qualité du son "violon" ou un altiste tout aussi exigeant sur la qualité "alto" ne sont pas totalement satisfaits. Je n'ai rien contre les instruments à 5 cordes, mais je ne sais pas les construire et encore moins les régler.
:violoniste3: Je construis un violon fait main de A à Z à partir de 2500 euros : http://gilbertbordes-luthier.fr/boutique

J'ai construit mon premier violon quand j'avais douze ans. Depuis je cherche une voix de lumière entendue dans une autre vie. Tout nouvel instrument s'en rapproche un peu plus sans jamais l'atteindre ...

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10318
  • Total likes: 341
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : L'alto n'est pas un violon
« Réponse #19 le: 27 février 2015 à 21:16:17 »
Je pense qu'avec un quinton, on gagne d'un côté (sons plus graves, tessiture plus large) pour perdre d'un autre (qualité du son acoustique forcément, au moins un peu mais pour un violoniste qui joue "branché" avec micro capteur, c'est moins grave que pour un violoniste qui joue acoustique).

La largeur de la touche est aussi un peu plus large il me semble, donc un choix à faire entre tout ça ...

J'ai tendance à penser qu'un quinton électrique ou branché, oui c'est intéressant, mais en version acoustique, non.
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne Eloïse07

  • Modérateur Global
  • membre Staccato
  • *****
  • Messages: 2093
  • Total likes: 24
  • Au milieu des monts d'Ardèche
Re : L'alto n'est pas un violon
« Réponse #20 le: 27 février 2015 à 21:38:07 »
J'en connais qui ont transformé un violoncelle classique en violoncelle 5 cordes. Outre le sillet, le chevalet à adapter pour, ce qui me gène dans cette transformation est la touche puisque celle-ci est restée à l'identique. Cela doit certainement poser un souci au niveau des écarts entre les cordes.

J'avoue avoir pensé un moment à adapter mon propre violoncelle juste pour une question de confort. J'ai le tendon du petit doigt, entre la paume de la main et la 1ère phalange qui a lâché, du coup le petit est courbé, je ne pourrais même pas jouer un rôle dans les envahisseurs.   :calimerocesttropinjuste:

Mais après réflexion, je me suis dit que mon violoncelle n'était pas fait pour.
« L’automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l’hiver. » George Sand

Hors ligne Yveline

  • Modérateur Global
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 5783
  • Total likes: 14
  • mon avatar : "Yveline" par Shadow
Re : L'alto n'est pas un violon
« Réponse #21 le: 28 février 2015 à 10:59:59 »
personnellement, je préférerais l'alto 5 cordes au violon 5 cordes, plus de profondeur dans les sons graves, plus de puissance, et plus facile de mettre 5 cordes sur un instrument un peu plus gros  grin-grin

sans doute ces instruments n'ont pas trop leur place dans le monde puriste des formations classiques, mais pour un amateur qui veut élargir son champ d'action pour son plaisir personnel ou le jeu en petit groupe, ça me parait une bonne opportunité, et si j'ai l'occasion d'en essayer un moi même, je le ferais c'est sur (pour savoir si je l'achèterais, ça c'est autre chose)

bien entendu, le marché de ces instruments étant beaucoup plus faible, voir très très mince, on comprend que la plupart des luthiers ne s'y risquent pas.

Hors ligne Orliac

Re : L'alto n'est pas un violon
« Réponse #22 le: 01 mars 2015 à 09:09:36 »
 Naturellement un instrument à cinq cordes n'est pas à la taille exacte du violon, mais il peut-être proche du violon avec l'adjonction d'une corde de do, ou proche de l'alto avec une corde de mi en plus ou complètement entre les deux avec une forme bien à lui.
 Je ne cherche pas à dissuader ceux qui veulent jouer cet instrument. Je dis seulement que je ne le connais pas. Ceux que j'ai eu entre les mains ne m'ont jamais donné satisfaction. Je ne dis pas que le quinton fait une mauvaise musique, ceux que j'ai pu entendre n'atteignaient la profondeur et la qualité de son d'un violon ou d'un alto telles que je les conçois. Peut-être peut-on réussir un bon instrument avec cinq cordes mais cela demande de revoir l'architecture entière de l'instrument.
  Deux exemples: la barre se trouve exactement sous le pied gauche du chevalet, sous la corde de sol ou de do. Elle est en équilibre sonore avec l'âme qui se trouve de l'autre côté. Cinq cordes demandent de revoir cette disposition. Le chevalet n'a pas seulement une forme élégante. Il est conçu pour supporter quatre cordes. Vous pouvez remarquer que chaque corde se trouve sur un vide du chevalet, les deux extrêmes et les cordes du milieu sur le coeur. De cette manière, le son est conduit vers le centre puis réparti sur les pieds du chevalet (pas comme on pourrait le penser graves d'un côté et aigus de l'autre), mais mélangés, ce qui fait que barre et âme sont interdépendantes et liées dans la qualité du son. Ceci est vrai avec quatre cordes.
Certes, il existe une tolérance et je suis certain que des luthiers qui ont creusé la question réussissent de bons quintons. Je ne m'y suis jamais intéressé, non par appétit du gain, (j'ai construits l'altogamba pour n'en vendre qu'un seul exemplaire à un prix dérisoire alors qu'il m'a fallu plusieurs semaines de mise au point) mais parce que je suis pas convaincu. Si quelqu'un possède un quinton de bonne qualité, je ne demande qu'à le voir, l'entendre pour reconnaître mon étroitesse d'esprit  et peut-être alors aurais-je envie d'en fabriquer un. En reconnaissant mon étroitesse d'esprit. Vous connaissez la fameuse phrase: "Ils ne savaient pas que la chose était impossible, alors ils l'ont faite!"
:violoniste3: Je construis un violon fait main de A à Z à partir de 2500 euros : http://gilbertbordes-luthier.fr/boutique

J'ai construit mon premier violon quand j'avais douze ans. Depuis je cherche une voix de lumière entendue dans une autre vie. Tout nouvel instrument s'en rapproche un peu plus sans jamais l'atteindre ...

Hors ligne Yveline

  • Modérateur Global
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 5783
  • Total likes: 14
  • mon avatar : "Yveline" par Shadow
Re : L'alto n'est pas un violon
« Réponse #23 le: 01 mars 2015 à 12:31:06 »
ce n'est pas de l'étroitesse d'esprit Orliac  :clindoeil2:

je crois aussi qu'on est un peu dérangé (je parle pour moi, Bob, hein grin-grin ), on ne sait même pas bien jouer, et on veut se rendre intéressant à essayer des trucs originaux  :miaou:

Hors ligne Orliac

Re : L'alto n'est pas un violon
« Réponse #24 le: 05 avril 2015 à 10:20:57 »
Si, c'est quand même un peu d'étroitesse d'esprit, ou le manque d'esprit d'aventure. Cependant, je mesure le nombre de questions que me pose la construction d'instruments classiques pour obtenir les meilleurs résultats aux prix les plus bas. Je n'a jamais cherché à aller plus loin, sauf pour l'altogamba parce que là, c'était vraiment très nouveau.  Pour construire un violon ou un alto dignes de ce nom, il ne suffit pas de coller des morceaux de bois mis à la bonne côte que l'on trouve dans tous les manuels de lutherie. Il faut surtout toucher, comprendre le bois, sa structure, sa densité, son élasticité. Une table  ne peut bien fonctionner que si les fibres sont bien de fil, cela implique de fendre les bûches à la hache. De même pour la barre et là tout se complique: selon ces fameuses fibres prises dans le bon sens, la barre doit être plus ou moins tendue, plus ou moins épaisse. Il y a tant d'occasion de se tromper que chaque instrument nouveau est une conquête, une aventure avec le bois qui ne se livre pas facilement.  Dans ce sens, je pense que le premier apprentissage du luthier doit se faire dans la forêt en comprenant comment pousse un arbre de lutherie, son exposition, la nature du sol. Tout ceci a une importance considérable sur ce que nous recherchons, un beau son et surtout un instrument capable de traduire les plus infimes impulsions du musicien, d'être être exactement le reflet de son état d'esprit quand il joue. Cela explique aussi les prix pratiqués par les artisans à côté des instruments de série.
:violoniste3: Je construis un violon fait main de A à Z à partir de 2500 euros : http://gilbertbordes-luthier.fr/boutique

J'ai construit mon premier violon quand j'avais douze ans. Depuis je cherche une voix de lumière entendue dans une autre vie. Tout nouvel instrument s'en rapproche un peu plus sans jamais l'atteindre ...