Auteur Sujet: un violoniste amoureux de la langue française  (Lu 1511 fois)

Hors ligne Yveline

  • Modérateur Global
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 5783
  • Total likes: 14
  • mon avatar : "Yveline" par Shadow
un violoniste amoureux de la langue française
« le: 15 octobre 2014 à 08:45:43 »
ma découverte de ce matin par un article de la Nouvelle République du Centre Ouest :

Jean Maillet, saintois, d'abord professeur d'anglais, violoniste Baroque, professeur de violon puis directeur musical, inventeur d'un jeu sur l'étymologie et écrivain de nombreux ouvrages
sa biographie : http://jeanmaillet.free.fr/cv_jean.htm

son dernier livre : Arretez le massacre



Hors ligne BOB

Re : un violoniste amoureux de la langue française
« Réponse #1 le: 15 octobre 2014 à 09:15:33 »
Merci de nous faire découvrir cet ouvrage... les langues comme les personnes évoluent avec le temps, une langue qui n'évolue pas est une langue des vieux messieurs enfermés dans la pureté du passé, qui ont peur de l'avenir, peur de quoi? du progrès, peur d'un monde qui ne reste pas stagné?
J'espère ne pas avoir fâché personne, soyons cools et bon week-end!  grin-grin

Hors ligne Yveline

  • Modérateur Global
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 5783
  • Total likes: 14
  • mon avatar : "Yveline" par Shadow
Re : un violoniste amoureux de la langue française
« Réponse #2 le: 15 octobre 2014 à 09:20:10 »
et non Bob, tu ne vexes personne

c'est vrai que les langues évoluent, et peut-être qu'un jour à force de mélange, on parlera une langue universelle  :peace:;
d'ailleurs, tu remarqueras qu'on ne dit rien quand on nous "pique" un mot dans une autre langue  lol

c'est comme pour tout, il ne faut pas abuser

Hors ligne Marie

Re : un violoniste amoureux de la langue française
« Réponse #3 le: 15 octobre 2014 à 13:57:35 »
L'évolution de la langue française est un sujet passionnant. Il y a eu l'évolution naturelle de la langue : par paresse certains mots s'amuissent, d'autre croissent pour donner des appuis. Avec l'ajout de vocabulaire étranger selon le cours de l'histoire : par exemple tous les mots concernant la guerre ou la marine venus des Vikings (hache, hauban, haubert, heaume...), les mots bretons (bijou), etc. On est ainsi passé du latin à l'ancien français, au moyen français (XVe siècle). Puis, à la Renaissance, les savants, les poètes de la Pléïade, ont décidé que le français serait une langue aussi savante et belle que le latin, et ils l'ont "arrangée" : corrigeant des étymologies, mais souvent se trompant d'étymologie par ignorance, ou oubliant certains mots de la même famille dans leurs corrections... D'où ces innombrables exceptions de notre belle langue. Au XVIIe siècle, le grammairien Vaugelas en a remis une couche : encore des arrangements, des corrections, des modifications, pour faire sérieux et savant. Et nous avons eu le français classique. Qui continue d'évoluer, certains mots se démodant, s'amuissant, apparaissant... Prenez le mot velours : c'est velou, velu (tissu poilu quoi). Mais il y a eu un r ajouté à la fin par attirance d'amour, toujours... Aucune langue n'est fixe : elle est comme un immense chantier archéologique où se lit notre histoire en perpétuelle évolution.

J'ai appris lundi dernier l'étymologie des notes de musique en France, qui datent du XIe siècle : ce sont les premières lettres latines d'une hymne à saint Jean-Baptiste (texte latin du poète Paul Diacre) :
Ut queant laxis
resonare fibris
Mira gestorum
famuli tuorum
Solve polluti
labii reatum
Sancte Iohannes

Qui peut se traduire par : « Afin que les disciples de tes préceptes puissent, chose admirable, rendre musicale des cordes souples, ôte le mal de leur lèvre souillée, ô Saint Jean." Ou  : « Afin que les serviteurs (de Dieu) puissent clamer à pleine voix les merveilles de tes actions, ôte l'erreur de leurs lèvres impures, saint Jean. » (source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_notation_musicale)

Ut a été remplacé par Do par commodité.
« Modifié: 15 octobre 2014 à 14:00:17 par Marie »

Hors ligne Chantal

  • Membres intégrés
  • membre Staccato
  • ***
  • Messages: 1043
  • Total likes: 0
  • Mettre le feu à son violon!!!
    • Retraite et Violon
Re : un violoniste amoureux de la langue française
« Réponse #4 le: 15 octobre 2014 à 14:30:02 »
Très interessant Marie, merci!    :merci:
La corde de sol, la plus grave, suscite une sonorité riche, profonde, inspire un sentiment de noblesse. La corde de ré se distingue par son caractère plus passionné, plus vif. La corde de la s'ouvre et s'épanouit dans l'espace. La plus brillante et la plus extravertie des quatre est la corde de Mi.

Hors ligne BOB

Re : un violoniste amoureux de la langue française
« Réponse #5 le: 15 octobre 2014 à 17:35:13 »
Merci Marie pour ton explication :toutok:

Hors ligne Eloïse07

  • Modérateur Global
  • membre Staccato
  • *****
  • Messages: 2092
  • Total likes: 25
  • Au milieu des monts d'Ardèche
Re : un violoniste amoureux de la langue française
« Réponse #6 le: 15 octobre 2014 à 18:05:48 »
Pour compléter l'explication de Marie.

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=SugtS3tqsoo" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=SugtS3tqsoo</a>
« L’automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l’hiver. » George Sand

Hors ligne Chantal

  • Membres intégrés
  • membre Staccato
  • ***
  • Messages: 1043
  • Total likes: 0
  • Mettre le feu à son violon!!!
    • Retraite et Violon
Re : un violoniste amoureux de la langue française
« Réponse #7 le: 15 octobre 2014 à 20:14:41 »
 :merci:  Eloïse,
Je n'ai rien compris aux paroles mais c'est très beau!!!!!!!    :angeldevil:


Je n'étais assurément pas réveillée quand j'ai écouté la vidéo Eloïse la 1ère fois car en la revisionnant j'ai tout à fait compris la traduction de Marie!!!!!!!      :rigol:   
« Modifié: 16 octobre 2014 à 16:52:59 par Chantal »
La corde de sol, la plus grave, suscite une sonorité riche, profonde, inspire un sentiment de noblesse. La corde de ré se distingue par son caractère plus passionné, plus vif. La corde de la s'ouvre et s'épanouit dans l'espace. La plus brillante et la plus extravertie des quatre est la corde de Mi.

Hors ligne Yveline

  • Modérateur Global
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 5783
  • Total likes: 14
  • mon avatar : "Yveline" par Shadow
Re : un violoniste amoureux de la langue française
« Réponse #8 le: 16 octobre 2014 à 14:22:38 »
on avait déjà cité cet hymne ici, mais je ne me souviens pas qu'on ait eu la traduction

merci Marie  :super:

et quelle bonne idée que d'avoir ajouté un R à Velou pour le faire rimer avec Amour  :amour1:


Hors ligne Marie

Re : un violoniste amoureux de la langue française
« Réponse #9 le: 16 octobre 2014 à 14:37:46 »
Merci pour le complément Eloïse !