Auteur Sujet: Rapport prof-élève  (Lu 6098 fois)

Hors ligne Marie

Re : Rapport prof-élève
« Réponse #15 le: 22 novembre 2013 à 16:14:51 »
Tu as l'air d'être un super prof !

Hors ligne nounax

Re : Rapport prof-élève
« Réponse #16 le: 22 novembre 2013 à 16:30:59 »
je suis d'accord pour le CD, c'est vrai ce que tu dis, mais c'est aussi ce que tout le monde entend, donc a pour référence. Il y le même problème avec le corps des femmes et les magazines.

Ok pour être à dispo de l'élève, mais ça, faut l'apprendre à mon prof !
"Si je ne brulais pas, crois-tu que je pourrais chanter ?"
Edith Piaf

Hors ligne vero4strings

Re : Rapport prof-élève
« Réponse #17 le: 22 novembre 2013 à 19:48:09 »
Je ne sais pas si je suis super, je fais juste ce qui me semble bien, prenant pour référence ce que j'ai aimé et pas aimé quand moi j'étais élève. J'essaye de faire en sorte que le cours soit un moment agréable. Déjà parce que je préfère rire et plaisanter que dramatiser. Après je pense que j'ai aussi le défaut d'aller parfois trop vite; J'ai toujours peur que mes élèves s'ennuient si on passe trop de temps sur un morceau. Donc je n'attends pas que tout soit nickel avant de changer.

Nounax, c'est vrai qu'on est formaté à entendre juste !
En même temps, c'est un peu normal d'avoir un prof qui joue mieux que nous, sinon qu'allons nous faire avec lui.

Tu es en conservatoire, Nounax ? Je pense que les profs qui enseignent là-bas n'ont pas le choix du programme. Si tu as un certain niveau, dans ton année il faut en passer par tel et tel endroit. Un peu comme les enseignant dans l'éducation nationale. Il y a un programme à respecter,qu'on soit d'accord ou pas avec. Former des artistes à grand coup de programme pré-établi est une abhération. Chacun devrait pouvoir avancer en fonction de ses qualités, comme dans le sport. je discute beaucoup avec une amie ex sportive de haut niveau et je pense que l'enseignement de la musique à beaucoup à apprendre des sportifs. Déjà réaliser que c'est sportif, la musique. Il faut prendre soin de son corps surtout si on veut aller à haut niveau. Je suis très surprise de voir que tout ce qui concerne la posture et la musculature du musicien est totalement ignoré la plupart du temps.
Le son, il est pas dans le violon, mais dans tes doigts !

Hors ligne Chantal

  • Membres intégrés
  • membre Staccato
  • ***
  • Messages: 1043
  • Total likes: 0
  • Mettre le feu à son violon!!!
    • Retraite et Violon
Re : Rapport prof-élève
« Réponse #18 le: 22 novembre 2013 à 20:38:14 »
Ce post est hyper interressant.   :toutok:
véro, tu m'as l'air d'être une prof super!!!!   :yeah2:   Claire, mon professeur de violon est à ton image et c'est toujours un plaisir pour moi d'aller la voir.   :ola:
Elle fait toujours à mon idée, si j'ai envie d'arreter de travailler un morceau, on prend autre chose, elle a ciblé ce qui me faisait plaisir.   ecoute
Il m'arrive à certains cours d'être intimidée, je ne sais pas pourquoi et là j'ai l'archet qui tremble ou je joue faux!!!
Mais en général je me conditionne vu que j'ai une bonne demi-heure de route, je me dis que ça va être un plaisir, que je vais bien jouer et que je vais être contente du cours et bien souvent ça fonctionne.
 :violon3sm:   :violoniste4sm:   :violoniste2sm:   :violoniste1sm:
La corde de sol, la plus grave, suscite une sonorité riche, profonde, inspire un sentiment de noblesse. La corde de ré se distingue par son caractère plus passionné, plus vif. La corde de la s'ouvre et s'épanouit dans l'espace. La plus brillante et la plus extravertie des quatre est la corde de Mi.

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10935
  • Total likes: 396
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : Rapport prof-élève
« Réponse #19 le: 23 novembre 2013 à 09:25:35 »
Je crois que LE plus important quand on est prof est d'avoir toujours à l'esprit de se poser des questions.

Cela ne veut pas forcément tout remettre en question mais réfléchir pour avancer toujours un peu, les gens évoluent et donc les élèves aussi alors si on reste dans le même état d'esprit il y aura un blocage à force, c'est comme dans un couple, les 2 doivent arriver à évoluer ensemble !

Je te comprends Nounax, la sévérité pédagogique peut être cachée ... grin-grin Je dois avouer que c'est mon truc, j'adore faire des supports où on a l'impression de s'amuser mais en fait on bosse "comme à la mine", eh oui sous des dehors prof sympa rigolo se cache aussi un prof un poil sadique ! :stopviolon:

C'est compliqué véro le haut niveau en violon ... Historiquement c'est un chemin souvent très rébarbatif musicalement, je suppose que les gens qui se posent un peu des questions ont du penser que si je fais des supports dits "sympas mais techniques" c'est bien sûr que mes 10 années de conservatoire dans mon enfance ont laissés quelques bleus à l'âme ...

Je pense que l'on peut concilier un gros travail technique très poussé avec plaisir de jouer, et j'essaierai de le prouver dans les années à venir, avec des supports de plus en plus difficiles mais agréables à bosser. Je finalise justement la première "étape de montagne" et dans les années suivantes ce sera une série de cols hors catégories, ce sera possible de regarder le paysage mais il y aura quand même assez peu de "tourisme" ... :ping:

Mais bon, en musique comme en sport, on peut aussi prendre du plaisir à en ch... :ouuh:
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2000 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne nounax

Re : Re : Rapport prof-élève
« Réponse #20 le: 23 novembre 2013 à 11:23:56 »
Je crois que LE plus important quand on est prof est d'avoir toujours à l'esprit de se poser des questions.


C'est ce que je fais, pour la simple raison que, si on ne se pose pas de question, mon métier devient horriblement ch ...
Un jour un collègue m'a dit que je me remettais souvent en question quand les élèves ne progressaient pas et que c'était bien. Donc on se rejoint.

Mais bon, en musique comme en sport, on peut aussi prendre du plaisir à en ch... :ouuh:

Oui, c'est bizarre mais je trouve que travailler le violon crée un état de dépendance qui peut être de cet ordre aussi ...  :marteau:


Ma fille est en train d'entrer dans ces années de travail plus pénible que musical et ça  ne lui va pas du tout. Je n'arrive pas à lui trouver un objectif à ce travail.
Donc elle ne veut plus travailler.
La seule chose qui la tient, c'est l'orchestre popsymphonique (avec Requiem de Mozart en avril prochain, si si !! moi je vais voir ça !!!), ils ne l'accepteront plus si elle arrête les cours de violon et les cours lui servent à son habilité en orchestre.
Mais les cours par eux mêmes ne l'intéressent plus du tout et je passe mon temps à lui dire de faire du violon : marre.



Je te comprends Nounax, la sévérité pédagogique peut être cachée ... grin-grin Je dois avouer que c'est mon truc, j'adore faire des supports où on a l'impression de s'amuser mais en fait on bosse "comme à la mine", eh oui sous des dehors prof sympa rigolo se cache aussi un prof un poil sadique ! :stopviolon:


Je n'ai pas encore ton degré de maitrise de la sado-rigolade, car je n'ai pas la même ancienneté que toi dans le métier  grin-grin grin-grin, pour l'instant j'en suis à des successions de séances où on bosse sans discussion et des moments plus détendus où on bosse toujours, mais où on s'autorise une franche camaraderie. Et plus on avance dans l'année, plus les élèves me connaissent, acceptent le contrat du travail à faire car ils savent que, en même temps, il y a une bonne ambiance, et que je cherche à les faire progresser sans les juger. Et à la fin ,quand on prépare le pestacle de fin d'année, ça donne un truc bien carré qu'on s'est éclatés à preparer ensemble, un super esprit de groupe avec des élèves qui sont clairement tous unis avec moi et des souvenirs inoubliaux (merci jesèpuki) pour la maitresse. le plus beau des métiers du monde.
« Modifié: 23 novembre 2013 à 11:25:28 par nounax »
"Si je ne brulais pas, crois-tu que je pourrais chanter ?"
Edith Piaf

Hors ligne nounax

Re : Rapport prof-élève
« Réponse #21 le: 23 novembre 2013 à 11:29:57 »
Je ne suis pas en conservatoire vero, par choix très clair. Mais je pense que mon prof  est plutôt du style "conservatoire" et cela ne nous convient pas du tout.
Apprendre rigoureusement je veux bien, bien sur, mais j'ai besoin d'un autre objectif que passer un examen. Pour moi l'examen ,c'est juste me foutre la trouille devant plein d'adultes que je connais (les parents d'élèves)pour qu'on me dise devant tout le monde tous les défauts qu'on me dit toutes les semaines --> intérêt 0, et pour ma fille ainée, un examen maintenant ça ne rime plus à rien : un examen pour faire quoi ? pour aller où ?
Il n'y a que pour les petits que ça marche car ils ne se posent pas de question, mais après ?
Peut on continuer les cours de violon juste pour avoir un examen ???
"Si je ne brulais pas, crois-tu que je pourrais chanter ?"
Edith Piaf

Hors ligne PhoenixWright

Re : Rapport prof-élève
« Réponse #22 le: 10 décembre 2014 à 17:49:42 »
Je voulais rebondir sur ce que disait Nounax à propos du fait de toujours passer à des morceaux plus difficiles et finalement avoir l'impression de ne jouer aucun morceau bien. Ma prof fonctionne de cette façon, en poussant toujours vers haut, elle dit qu'il ne faut pas rester sur ce qu'on sait il faut avancer. C'est vrai qu'il y a une petite part de frustration en se disant oui mais ce morceau est encore perfectible, c'était pas top ce que j'ai fais (bon après j'ai le malheur d'être un perfectionniste donc jamais satisfait de moi même).
Bref, je suis aussi un peu maniaque et je range toutes mes partitions du conservatoire par ordre d'apprentissage. Et cet été j'ai eu l'idée de reprendre mon recueil de partition du début, et là wow ... c'est en rejouant d'anciens morceaux qu'on se rend compte des progrès, tout glisse plus facilement, sonne mieux et est normalement plus juste  grin-grin
Tout ca pour dire que selon moi il ne faut pas avoir peur de laisser partir un morceau qu'on juge perfectible, déjà parce que s'acharner dessus n'est je pense pas très productif et puis fatiguant car oui on se lasse quand même. 

Hors ligne Marie

Re : Rapport prof-élève
« Réponse #23 le: 10 décembre 2014 à 17:52:13 »
Oui. Moi c'est pareil ! Cela ne sert à rien de se buter sur un morceau. On assimile en douceur sans s'en rendre compte de morceau en morceau, en fait.

Hors ligne BOB

Re : Rapport prof-élève
« Réponse #24 le: 10 décembre 2014 à 20:22:21 »
Un des problèmes avec ce système est que si une visite te demande de jouer quelque chose... Tu ne peux rien lui montrer! Ton dernier morceau est trop difficile pour être à l'aise et le jouer "en sécurité". Ceux que tu jouais il y a quelques mois sont trop loin dans ta mémoire et il faut les "répratiquer"... En tout cas, moi, je n'ai pas le temps pour tout faire, les nouveaux, les anciens, le petits morceaux pour se faire plaisir... Il faut beacoup de temps pour tout ça!

Si non, elle est où Nounax? C'est vraie qu'on ne la voit plus!

Hors ligne Yveline

  • Modérateur Global
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 5783
  • Total likes: 14
  • mon avatar : "Yveline" par Shadow
Re : Rapport prof-élève
« Réponse #25 le: 10 décembre 2014 à 21:11:33 »
il me semble me souvenir qu'elle se posait beaucoup de questions, j'espère qu'elle n'a pas abandonné le violon  rolleyes 

bah, Bob, moi aussi, je mélange anciens, nouveaux, pour me faire plaisir, exercices, etc mais juste comme j'ai envie et sans contrainte prof/audition donc j'y arrive sans en faire trop ni trop peu, afin je crois  grin-grin mais c'est vrai qu'il faut ... du temps, il n'y a pas de secret.

Hors ligne BOB

Re : Rapport prof-élève
« Réponse #26 le: 10 décembre 2014 à 22:02:49 »
Le problème avec les profs de ce type, c'est qu'on a le temps que pour les nouveaux morceaux... Le reste on le fait uniquement pendant les vacances... (si on a le temps)

Hors ligne PhoenixWright

Re : Rapport prof-élève
« Réponse #27 le: 10 décembre 2014 à 23:53:30 »
J'admet qu'entre les morceaux + études du cours qui s'enchainent plus les œuvres à travailler pour l'orchestre c'est impossible pour moi d'avoir des "à-côtés", faut bien que je mange et dorme de temps en temps  grin-grin . Mais ca me dérange pas a partir du moment ou les progrès sont là et puis j'adore ce que je fais au conservatoire donc bon le plaisir est là. Je m'amuserai avec des morceaux à moi pendant les vacances  :super-content:

Par contre pour les anciens morceaux je n'ai pas à les retravailler si on me demande de les jouer, j'ai acquis une vitesse de lecture suffisante grâce à l'orchestre pour pouvoir les jouer en mode heu .... "déchiffrage" (qui n'en est pas vraiment un vu que ce sont des morceaux déjà vu quand même) Avec un peu d'anticipation et les annotations les coups d'archet reviennent bien en mémoire. C'est ca je trouve qui est bien car malheureusement bien souvent quand on nous demande de jouer on est pas du tout préparé et "a froid" (ce que je déteste le plus) 

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10935
  • Total likes: 396
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : Rapport prof-élève
« Réponse #28 le: 11 décembre 2014 à 11:07:12 »
sujet vaste ... pour essayer de résumer, le fait de reprendre des "vieux morceaux", donc plus simples à jouer pour le violoniste, permet de jouer avec plus de recul sur la partition, voire sans partition, et donc améliorer le ressenti de la mélodie et des gestes, en un mot de l'interprétation.

C'est courant de vouloir toujours avancer mais il faut savoir parfois perdre du temps maintenant pour en gagner plus tard, le violon n'étant pas seulement un instrument à virtuosité technique mais aussi et surtout un instrument pour exprimer des émotions.
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2000 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne kamisamaneko

Re : Rapport prof-élève
« Réponse #29 le: 12 mai 2016 à 23:01:49 »
Pour ma part mes prof de violon / alto et violoncelle etais des femmes, trés à l'écoute, très gentille et oui qui relève mes bon résultat meme si c'est defois un detail et ça peut faire plaisir, il me semble que  celon sa vie, on est plus à l'ecoute sur un prof masculin ou féminin.


mais ....


je pense en toute sincérité que les adultes ont subit dans leur enfance des professeur trés dur, ils imites donc ce qu'il ont vecu, le stresse, tout ça, alors que les enfants de nos jours à l'école tombe sur des professeur plus souple (voir trop). pour les 40/50 ans + le coup de règle sur les doigts etais présent.