Auteur Sujet: Une jeune violoniste en herbe  (Lu 2667 fois)

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10943
  • Total likes: 398
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Une jeune violoniste en herbe
« le: 07 novembre 2012 à 08:59:14 »
Une fois n'est pas coutume, j'accueille en ce début Novembre pour un stage de 2 jours une très jeune violoniste âgée de 10 ans, élève dans un conservatoire du Nord de la France.

Clémence a seulement 2 ans de violon mais n'a pas chômé car son morceau en cours de travail avec son professeur est le Concerto opus 36 de Rieding ... :ouuh:

On attaque : D'abord une chose toute simple mais qui souvent par manque de temps n'est pas étudiée dans les débuts sur 4 cordes : l'accord du violon. Mais cette jeune violoniste en herbe apprend vite et un peu plus plus tard elle a compris comment s'accorder en double-cordes (et le faisait "comme une pro" à la fin du stage).

... Nous continuons avec la séance habituelle de "scanner technique" et des explications live à partir du dvd n°1 de ma nouvelle méthode "J'apprends le Violon en Vidéos". Cette série s'adresse aux débutants mais j'y ai expliqué détaillé la technique à la loupe et j'utilise les premières vidéos du dvd n°1 avec ceux et celles qui ne sont plus débutants car il fait office de support de cours, l'élève pouvant reprendre à la maison ces vidéos pour réviser tous les points étudiés en cours.

La maman de Clémence joue du violon et je leur commente à toutes 2 chaque vidéo technique sur la posture générale, l'équilibre dans le jeu d'archet et la tenue de l'instrument, le tout dans un souci de compréhension de la technique et du jeu.

Ensuite, un gros morceau technique, qui concerne le travail de l'indépendance des doigts. Ce point est important pour le travail futur de la vitesse et de l'interprétation, pour lequel il faut éliminer au maximum dès maintenant les tensions musculaires inutiles. Je vous engage à lire le sujet que j'ai fait sur le forum Violon Passion sur "Les doigts qui restent systématiquement posés sur la touche".

Mais Clémence est très jeune et a besoin de ne pas faire que de la technique. On ressent chez elle un fort besoin de jouer, s'amuser :super-content: sur son instrument. Je lui fait donc découvrir le "best-of" du Volume 3 de "j'apprends le Violon", pour qu'elle puisse jouer des morceaux simples (pour son niveau) mais du coup sans partition et pouvoir ainsi mettre l'accent sur le ressenti de la technique et l'interprétation.

Elle n'avait pas encore étudié la 3ème position, je lui explique donc avec le support du volume A de "Jouer du Violon avec Playbacks". Il est clair que Clémence apprend vite, en quelques minutes la gamme de ré majeur est jouée juste en 3ème position et elle s'amuse à transposer sur d'autres cordes ... C'était d'ailleurs initialement un des thèmes pour son stage avec moi, lui proposer d'autres chemins moins classique, pour enrichir son jeu et sa motivation !

Nous continuons donc sur la piste du plaisir de jouer, avec le violon irlandais. :violoniste1sm:

Clémence m'a beaucoup amusé pendant cette escapade irlandaise, car je lui avait précédemment expliqué et fait travaillé le spiccato et elle s'est spontanément amusée à jouer "King of the fairies" en spiccato puis à essayer de le transposer ! Je crois que sa maman risque d'entendre à la maison "King of the fairies" et autres jigs et polkas ...

Nous faisons ensuite une excursion du côté de l'improvisation, pour continuer sur la piste du travail de l'indépendance des doigts, avec des exercices sur le "canon de Pachelbel" pour travailler la maitrise de l'instrument. Clémence a une tendance naturelle à l'improvisation malgré le chemin très très classique qu'elle suit (un "musique-études" pour être peut-être un jour "pro") et je pense que ces divers espaces de "liberté sur 4 cordes" n'en seront que bénéfiques pour son cursus classique car elle pourra à travers ces morceaux s'éloigner de la partition et améliorer ses sensations de jeu, diminuer ainsi ses tensions musculaires inutiles et bien sûr améliorer sa capacité naturelle d'interprétation.

J'avoue que j'aimerais parfois être une petite souris qui voyage dans le temps, pour voir les progrès futurs de mes stagiaires et surtout cette (très) jeune violoniste en herbe à la personnalité musicale déjà bien développée.

Allez, au boulot clémence !
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2000 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne Yveline

  • Modérateur Global
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 5783
  • Total likes: 14
  • mon avatar : "Yveline" par Shadow
Re : Une jeune violoniste en herbe
« Réponse #1 le: 07 novembre 2012 à 09:20:34 »
bonne "grosse séance"   :super:

c'est bien pour toi, ça te change des "grands débutants"  grin-grin
je pense que Clemence va faire beaucoup de progrès dans les semaines et les mois à venir (et sa maman aussi, sans doute)  appl2

Hors ligne Alban

Re : Une jeune violoniste en herbe
« Réponse #2 le: 07 novembre 2012 à 21:03:20 »
Tiens, c'est pas commun ça une élève de conservatoire qui vient chez un prof à 600 km de chez elle o.O
Tu peux nous en dire plus sur ses raisons ? ^^

Hors ligne BOB

Re : Une jeune violoniste en herbe
« Réponse #3 le: 07 novembre 2012 à 22:10:33 »
Je crois qu'il n'y a pas 1000 raisons pour faire un stage avec Olivier... Envie d'apprendre et d'améliorer son jeux. Pendant un stage on a le temps de voir tranquilement et d'une manière très détendue tout ce que pendant les cours au conservatoire on traite trop rapidement. Les cours d'Olivier sont un très bon complement pour les cours du conservatoire et completement compatibles. Surtout, ce que j'avais aprécié était le temps consacré pour tout bien expliquer, sans être préssé car l'éleve suivant arrive... On a le temps de tout bien asimiler et y retourner si il y a des points qu'on n'a pas bien compris ou plus durs de mettre en place.
je garde toujours un très bon souvenir de mes deux jours avec Olivier...

Hors ligne Alban

Re : Une jeune violoniste en herbe
« Réponse #4 le: 07 novembre 2012 à 22:53:27 »
Je ne doute pas du tout de son efficacité mais un conservatoire donne une formation assez dense et complète non ? Enfin, faire l'un en plus de l'autre, ça me paraissait beaucoup au premier abord :p

Hors ligne nanny

Re : Re : Une jeune violoniste en herbe
« Réponse #5 le: 08 novembre 2012 à 07:09:40 »

c'est bien pour toi, ça te change des "grands débutants"  grin-grin


 etun Oui à lire ton compte-rendu on voit que tu as pris également beaucoup de plaisir à aider et à conseiller cette jeune violoniste.

 :merci: de nous faire partager cette rencontre très intéressante !

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10943
  • Total likes: 398
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : Une jeune violoniste en herbe
« Réponse #6 le: 08 novembre 2012 à 08:39:28 »
Je vais expliquer tout en respectant un anonymat bien sûr obligatoire pour une jeune enfant (qui sera peut-être un jour pro mais c'est un projet lointain pour l'instant !)

Le premier problème dans les filiaires "musique-études", c'est que c'est un peu la course à faire le mieux possible le plus vite possible. quand on détecte un élève doué, on charge avec des morceaux de plus en plus difficiles et le plaisir du jeu peut s'éloigner un peu ...

Ensuite, pour les débutants, les cours sont de 20 minutes dans les débuts. Cette élève a appris dans ses débuts dans un cours de violon "surbooké", avec des cours de 12 minutes ... Elle avait apparemment une excellente prof mais pas facile dans ces conditions de faire comprendre et poser la technique dans un temps aussi court.

Ces 2 raisons ont fait que par exemple elle n'avait aucun morceau simple et joli à jouer, pas d'espace pour le plaisir et la digestion de la technique.

Voilà, c'est comme cela, tout système a ses avantages et défauts, je donne simplement un avis le plus neutre possible car même si c'était il y a 45 ans environ j'ai suivi aussi ce système "un peu militaire" mais j'en suis sorti vivant ! grin-grin

Et je suis certain que si on va visiter les écoles de musique en Chine, ça va pas être le Club Med ... :nono:

Comme dit le bon sens populaire : "on n'a rien sans rien ..."
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2000 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne Alban

Re : Une jeune violoniste en herbe
« Réponse #7 le: 08 novembre 2012 à 17:23:44 »
Ah d'accord, je comprends beaucoup mieux. Merci des précisions :p