Auteur Sujet: Technique et musicalité  (Lu 6265 fois)

Hors ligne LeViolonLibre

Technique et musicalité
« le: 20 octobre 2012 à 18:30:23 »
Citer
edit - yveline : message dupliqué du sujet Humoresque

c'est pas mal du tout pour 15 mois de violon ;)

ce qui serait bien pour vraiment progresser, ce serait de t'attaquer à la musicalité elle-même.
déjà sur ce morceau, il y a énormément de choses à dire (quand je dis "dire des choses", j'entends par là "interpréter", "exprimer des choses"), et maintenant que la technique commence à rentrer, tu peux essayer de prendre un peu de recul en jouant pour vraiment "jouer".  le plus gros du travail au début se fait sans le violon, en écoutant le morceau, en cherchant des idées, en essayant de les retranscrire etc... et dans un deuxième temps on prend son instrument, et on essaye de faire passer tout ça au travers.

c'est une remarque générale, pas que pour toi, mais on voit beaucoup d'élèves travailler la technique mais pas la musicalité.
même au conservatoire, c'est seulement à partir de la 10ème ou 11ème année que l'on commence à aborder ces choses-là, alors que dès les premiers mois on a suffisamment de bagages techniques pour s'y pencher (ne serait-ce que les nuances, les tempis etc... et bien entendu quand je parle de nuance, ce n'est pas jouer fort parce-qu'il y a marqué F, mais jouer fort parcequ'on ressent un passage tel quel...). à ce propos j'en profite pour citer une pensée que j'aime beaucoup:
"Un virtuose nous fait entendre la musique non pas comme elle est écrite, mais comme il la sent."
j'irai même jusqu'à remplacer "virtuose" par "musicien, quel que soit son niveau"
« Modifié: 24 octobre 2012 à 19:24:53 par yveline »

Hors ligne nanny

Re : Technique et musicalité
« Réponse #1 le: 21 octobre 2012 à 08:14:22 »
Ce que tu viens d'écrire "le violon libre", me plait beaucoup  :aimemusique:

Je crois en effet que sur certains morceaux que l'on maîtrise parfaitement, côté technique, ce serait intéressant d'essayer de les jouer comme on les sent, d'essayer de les interpréter à sa manière.

 :merci:

Hors ligne Yveline

  • Modérateur Global
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 5783
  • Total likes: 14
  • mon avatar : "Yveline" par Shadow
Re : Technique et musicalité
« Réponse #2 le: 22 octobre 2012 à 18:18:17 »
Je crois en effet que sur certains morceaux que l'on maîtrise parfaitement, côté technique, ce serait intéressant d'essayer de les jouer comme on les sent, d'essayer de les interpréter à sa manière.
tout est là effectivement !
à notre niveau, on ne peut encore pas maîtriser parfaitement techniquement un morceau, si facile soit-il, on est encore "trop tendre"
cependant, dès qu'on le peut, c'est clair qu'on a envie d'y mettre un peu de "nous même", même si on est maladroit ... mais oui, je crois qu'on peut le faire ... un peu  :super:


Hors ligne Eloïse07

  • Modérateur Global
  • membre Staccato
  • *****
  • Messages: 2092
  • Total likes: 25
  • Au milieu des monts d'Ardèche
Re : Technique et musicalité
« Réponse #3 le: 22 octobre 2012 à 18:35:45 »
Honnêtement je pense que l'on peut laisser aller son "moi", ce que l'on ressent et que l'on a envie de faire passer même si on ne maîtrise pas parfaitement la technique d'un morceau. C'est difficile parce que justement on se bloque de peur de jouer quelques notes à côté ou si on a ralenti un peu le tempo à certains passages ou inversement...
En fait il faut accepter l'erreur pour donner de la couleur.
« L’automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l’hiver. » George Sand

Hors ligne LeViolonLibre

Re : Technique et musicalité
« Réponse #4 le: 23 octobre 2012 à 18:31:16 »
la maitrise est peut-être un bien grand mot, mais dès lors qu'on est capable de jouer un morceau sans avoir à être concentré à chaque instant sur la note qui suit, c'est suffisant.
je fais travailler mes élèves sur des cordes à vide au début, quelque-soit leur niveau, et petit à petit un greffe des éléments techniques.
il faut bien garder en tête que la technique est un élément au service de la musicalité, et pas l'inverse.
mieux vaut un morceau très simple mais joué avec émotion plutôt qu'un morceau complexe qui va révéler tout notre savoir-faire technique mais sera dénué de toute émotion.
puis le public il s'en fou du niveau technique du violoneux, lui il vient pour écouter de la musique.

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 11066
  • Total likes: 409
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : Technique et musicalité
« Réponse #5 le: 23 octobre 2012 à 19:09:51 »
Un sujet intéressant que celui de l'interprétation/musicalité, car je trouve qu'il y a une certaine incohérence - inévitable ? - à ce niveau dans l'enseignement classique. On doit former des musiciens d'orchestre, capables de jouer au millimètre ce qui est demandé/écrit sur la partition, capables de "marcher au pas" à la perfection, mais cela bloque forcément le développement de la "personnalité musicale".

Personnellement, je suis pour mettre au moins un peu d'improvisation dès les débuts, sous une forme ou une autre, pas forcément du jazz mais plus un concept de liberté sur 4 cordes pour justement développer ce qui est en nous.

Je suis 100% d'accord pour développer l'interprétation le plus tôt possible, et sous toutes les formes pédagogiques ou musicales.
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2300 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne Marie

Re : Technique et musicalité
« Réponse #6 le: 23 octobre 2012 à 19:38:26 »
 :super:

Hors ligne Alban

Re : Technique et musicalité
« Réponse #7 le: 23 octobre 2012 à 20:20:45 »
Je suis justement en train de préparer quelque chose, et vous me ralentissez !
Non mais c'est bien, en me filmant j'ai remarqué que je le jouais beaucoup trop machinalement, j'ai repris au point zéro en me demandant quel impression je voulais coller sur chaque mesure... Bon, je sais pas du tout si ça va se sentir, mais sachez que l'intention y sera !
Puis c'est dingue comme on peut vite se retrouver coincé et se rendre compte qu'on arrive pas à bien exprimer se que l'on veut, c'est même un peu frustrant dans les jours de mauvais humeur :p

(enfin, du coup c'est pas pour aujourd'hui...)

Hors ligne LeViolonLibre

Re : Technique et musicalité
« Réponse #8 le: 23 octobre 2012 à 20:37:20 »
c'est un travail plus facile à plusieurs.
avec mes cours de groupe, je leur fais faire un petit exercice très simple:
dans une poche je mets des papiers avec sur chacun une émotion ou une expression (le rire, la colère, la tristesse etc), chacun tire un papier au hasard, le lit, et doit faire deviner aux autres le contenu de son papier, en utilisant seulement son violon.
c'est plus compliqué que ça en à l'air au final, mais petit à petit on intègre plein de choses :)

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 11066
  • Total likes: 409
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : Technique et musicalité
« Réponse #9 le: 23 octobre 2012 à 21:08:57 »
On surveille Youtube, Alban ... :clindoeil2:

exercice sympa, LVL, tu le fais faire avec combien d'années de violon en moyenne dans le groupe ?
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2300 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Hors ligne LeViolonLibre

Re : Technique et musicalité
« Réponse #10 le: 23 octobre 2012 à 21:32:40 »
dès les premiers mois.
ensuite pour les plus expérimentés, on rajoute des exigences (par exemple sur un morceau imposé au lieu d'une liberté totale, des transitions dans les émotions, diverses intensités émotionnelles etc..).

Hors ligne Alban

Re : Technique et musicalité
« Réponse #11 le: 23 octobre 2012 à 21:48:35 »
Je ne suis pas totalement seul heureusement, ma maman me donne plein de conseils, elle a une bonne oreille.
(même si parfois, on a un peu du mal à se comprendre :p)

Hors ligne Marie

Re : Technique et musicalité
« Réponse #12 le: 24 octobre 2012 à 07:59:47 »
Je me demande... Lorsque l'on joue une musique parce qu'elle suscite en nous réellement une émotion particulière, mais que l'on essaye néanmoins de suivre scrupuleusement la partition (et plus exactement "Olivier qui joue sur le DVD"), cela se sent forcément ?

Sinon, je vais essayer de jouer avec un petit papier en tête portant des émotions que je n'ai pas forcément : cela me semble très enrichissant à tester. Mais si je pioche Petit papa Noël triste , je vais avoir du mal quand même !

Alban, j'ai hâte d'entendre ton "quelque chose"...

Hors ligne Yveline

  • Modérateur Global
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 5783
  • Total likes: 14
  • mon avatar : "Yveline" par Shadow
Re : Technique et musicalité
« Réponse #13 le: 24 octobre 2012 à 09:13:23 »
Alban, j'ai hâte d'entendre ton "quelque chose"...
etun

en effet, excellent exercice Leviolonlibre  :ola: !

Hors ligne LeViolonLibre

Re : Technique et musicalité
« Réponse #14 le: 24 octobre 2012 à 13:39:38 »
en fait en musique on exprime 2 sortes d'émotions différentes.
d'une part nos émotions personnelles, et d'autre part les émotions "requises" par le compositeur en fonction des divers passages d'une oeuvre.  les deux sont parfois possibles, d'autres fois non. difficile d'exprimer de la tristesse dans la ronde des lutins de Bazzini,  et difficile d'exprimer le rire dans malinconia d'Ysaye par exemple. c'est là que l'improvisation (quand elle est possible) prend tout son sens. des les pièces classiques avec soliste, je pense essentiellement aux concertos, une partie de l'oeuvre se consacre entièrement à la volonté pure du musicien en ce sens, c'est la cadence.
il est naturellement plus facile de faire passer une émotion personnelle qu'une émotion requise. ce dernier cas de figure se rapproche assez du comédien de théâtre qui doit se mettre dans la peau d'un personnage, et ce travail, tout comme le comédien doit comprendre son personnage, passe pour nous par la compréhension de l'oeuvre interprétée.