Auteur Sujet: La mathématique des intervalles  (Lu 1157 fois)

Hors ligne natsaka

La mathématique des intervalles
« le: 22 novembre 2012 à 18:47:34 »
Bonjour à tous,

Peut-être avez vous une vague idée de ce qu'est une intervalle : C'est la distance en hauteur de son qui sépare deux notes consécutives.

Pourquoi cela fait-il appel au maths ? Parce qu'on utilise des chiffres pour les abrégés, notamment lorsqu'il s'agit d'accords (plusieurs notes qui se jouent en même temps).

Prenons en exemple une gamme majeur théorique : le ré majeur et imaginez que vous êtes deux violons à jouer ensemble une note chacun. Dans les exemple donné, le premier violo jouera toujours le ré.

Pour rappelle la gamme de ré majeure se décline comme suit : re, mi, fa#, sol, la, si, do#, re...

Si le violon II joue la même note : c'est une intervalle d'unisson. On le chiffre 1, c'est a dire que sur une partition de basse chiffré, on lirait un petit 1 en dessous du ré.
Si le violon II joue le mi, c'est une intervalle de seconde, chiffrée 2 en dessous du ré sur la partition.
Si le violon II joue le fa#, c'est une intervalle de tierce, chiffrée 3.
S'il joue le sol, c'est une intervalle de quarte, chiffrée 4.
S'il joue le la, c'est une intervalle de quinte, chiffrée 5.
S'il joue le si, c'est une intervalle de sixte, chiffrée 6.
S'il joue le do, c'est une intervalle de septième, chiffrée 7.
S'il joue le ré, "au-dessus", c'est un ré-dit "à l'octave supérieure", puisque c'est une intervalle d'octave : chiffrée 8.

Dans une partition un Ré avec un 6 écrit en dessous, est donc un intervalle de sixte, si un instrument joue ré, l'autre doit jouer un si. Eventuellement, un troisième peut jouer la tierce, le fa#, mais dans un chiffrage d'accord qui dépend des intervalles, ce qui se chiffre priorité est la plus grande intervalle... la sixte en l'occurence.

Donc si on vous parle d'une octave, c'est l'intervalle où les notes portent le même nom... sans être à la même hauteur.

Nat.(suis-je-claire-?)
La pointe, c'est de l'autre côté !

Hors ligne Chantal

  • Membres intégrés
  • membre Staccato
  • ***
  • Messages: 1043
  • Total likes: 0
  • Mettre le feu à son violon!!!
    • Retraite et Violon
Re : La mathématique des intervalles
« Réponse #1 le: 22 novembre 2012 à 21:21:19 »
Oui Nat, tu es claire, le tout c'est de s'en rappeler!!!!!!!!!!!    :marteau:
La corde de sol, la plus grave, suscite une sonorité riche, profonde, inspire un sentiment de noblesse. La corde de ré se distingue par son caractère plus passionné, plus vif. La corde de la s'ouvre et s'épanouit dans l'espace. La plus brillante et la plus extravertie des quatre est la corde de Mi.

Hors ligne nanny

Re : Re : La mathématique des intervalles
« Réponse #2 le: 23 novembre 2012 à 07:31:12 »

Nat.(suis-je-claire-?)

Très claire car jusque là j'ai tout compris  :super:


Hors ligne Marie

Re : La mathématique des intervalles
« Réponse #3 le: 23 novembre 2012 à 09:13:45 »
C'est fou ! J'ai compris aussi...

Sauf :

"mais dans un chiffrage d'accord qui dépend des intervalles, ce qui se chiffre priorité est la plus grande intervalle... la sixte en l'occurence."



Hors ligne Yveline

  • Modérateur Global
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 5783
  • Total likes: 14
  • mon avatar : "Yveline" par Shadow
Re : La mathématique des intervalles
« Réponse #4 le: 23 novembre 2012 à 11:31:06 »
Ben voili, voilou, c'est par là qu'il faut commencer !

merci Nat ! grâce à toi (entre autres) nous allons tous faire d'énormes progrès en maths solfège !

il y a encore tellement à apprendre, mais on ne demande pas mieux ...