Auteur Sujet: volume 2 suite 23 octobre  (Lu 1438 fois)

Valérie

  • Invité
volume 2 suite 23 octobre
« le: 23 octobre 2009 à 20:07:13 »
bonjour
Me voilà pour parler de ma progression depuis 15 jours.
Pendant les quelques jours à venir, je n'aurai pas le loisir de jouer,  :'( :'( :'(
J'ai commencé le volume 2 au bout de 3 semaines, (tout en continuant le vol 1, cf discu sur l'autre rubtrique).
là ça fait bientôt 3 mois de violon, un peu moins, et avec pas mal de période de 4/5 jours sans violon.
Donc environ 2 mois sur le vol 2.
Je ne touche plus le vol 1 mais je joue encore certains morceaux, qui me permettent de voir à quel point j'ai progressé, aussi de faire des exercices simples d'archet, et même de me rendre compte que je peux interpréter les morceaux de plusieurs façons (en fait  cela le fait aussi avec certains morceaux du vol 2, tels que le chant du cosaque).....
Au stade où j'en suis j'ai une vision globale du volume 2. j'ai déjà joué au moins une fois tout ce qui est dans ce volume.
Etant donné mon parcours et ce qu'il y a dans la méthode, je dirais que l'enjeu du volume 2 est grand.
je le résumerais ainsi, (mais olivier peut me contredire, bien entendu ) :
acquérir une position de violon et de main gauche en première position stable et fixe qui permette une justesse sur toutes les notes de première position. (comprenant -1 , +3 , _4 et 4)
Cela signifie bien régler l'épaulière, car si on change l'angle du violon cela change la position des doigts
cela signifie aussi bien placer le point d'ancrage à la base de l'index ...
et bien placer le pouce...
mon exploration ces 3 premiers mois de violon me mène avant tout à cela...
essais d'épaulière, divers modèles, diverses hauteur, divers angles.
pour le meilleur accès possible,en tenant compte de pa morphologie.
lorsque j'ai essayé de placer le 4, mon point d'ancrage de l'index a monté, mais du coup cela rendait la justesse du -1 moins précise.
j'ai ces derniers temps relâché sur le 4 étant donné que je remarque que la grande majorité des musiciens le posent tendu, même avec de très longs doigts (bouh la honte)
donc je me bile pas il se posera droit s'il faut, je m'en balance, et na !!!
du coup j'ai privilégié la position de la main en tube et la justesse des autres doigts, y compris -1, mon point d'ancrage a rebaissé.
au final j'ai le sentiment d'arriver enfin à trouver ce que je cherche depuis 3 mois : la position qui restera, je l'espère, la mienne et qui permet de jouer juste facilement
Car la justesse c'est facile si on positionne bien la main...
remarque pour salvatore : au début, surtout au vol1, il m'arrivait de laisser les autres doigts en place pour intégrer la justesse, mais seulement de temps en temps...  A mon avis c'est pas bien bon......

ensuite,toujours résumé vol 2 : il y a des morceaux très intéressants qui permettent de travailler cette justesse, mais aussi de travailler les coups d'archet.
ce sont des mélodies de qualité qui justifient une interprétation musicale... on va pas les jouer comme un robot.
naturellement je fais des choses avec l'archet , je me rends compte que je mets des nuances, etc.
et les morceau sont suffisamment différents pour donner des envies variées.
les exercices d'archet du vol 2
seul le 4 m'a vraiment apporté,
tirer sur deux cordes et lier sur deux cordes, ça c'est vraiment bien pour ne pas faire grincer quand on change de corde....
(coucou à luther)
ce que je fais de moi -même  sur la base des morceaux du vol 2 ////
jouer sur toute la longueur
je j'ai pas accroché à l'exercice dans le manuel mais voici ce que j'ai fait spontanément...
en début de séance, joue les cordes à vide sur toute la longueur, cela pêrmet de chauffer le poignet et les cordes étant à vides, on peut se concentrer sur le bras droit, le parallélisme et noter ce qui se passe au niveau des doigs, du ^poignet ,du coude , de l'épaule.
j'en ai déduit la choses suivante :
si on lève plus le coude c'est plus facile de garder le doigt 4 sur l'archet à la pointe, mais ça fait tourner l'épaule//
bref, les deux marchent niveau son, coude au niveau des doigts (ce que je fais normalement) ou coude un peu plus haut (un peu plus facile mais plus fatigant)
A regarder les vidéos, il y a plusieurs écoles.
le petit doigt de beaucoup de gens se lève en fin de course.
le mien étant très petit, il a tout juste la longueur pour rester sur la baguette......
mais ça ça m'inquiète pas du tout.
ensuite
je fais des notes liées sur deux cordes à vide sur toute la longueur de l'archet en échauffement, mais ça peut être n'importe quand dans la séance... hihi
je fais varier les cordes, etc
je fais du spiccato au talon au milieu à la pointe (dur)
pour pas grincer au talon (coucou christophe) je note qu'il faut une totale légèreté...
à la pointe il faut un peu plus appuyer
au talon on peut changer de corde juste avec les doigts '(appui 4 et 1)

sur les morceaux parfois je joue très lentement les notes sur toute la longueur de l'archet, cela permet d'être impitoyable sur la justesse et de vérifier son archet.
je lie beaucoup de note et là les esercices ont été bien (exo 4 notes liées sur 2 cordes).

essais d'archets :
j'ai 4 archets
2 livrés avec les violons (je reviendrai sur l'électrique)
qui sont en bois du brésil,
celui livré avec le violon acoustique est meilleur
ensuite j'ai acheté un archet en pernambouc allemand pas très cher, qui est le meilleur des 4
et un archet en carbone allemant un peu moins cher qui est pas mal et meilleur que les archets en bois du brésil.
je ne peux que recommander pour un prix raisonnable  (moins de 150)  un archet werner doerfler en pernambouc monté argent qui est vraiment très correct.
je suis presque étonnée de voir que je peux sentir la différence entre les archets.
mais une chose est sûre, si je joue l'archet allemand le son est immédiatement meilleur et la sensation très différente.
note : un meilleur archet demande par contre plus de maitrise, du moins c'est mon impression....
j'aimerais vraiment bien essayer d'autres archets....

pour le moment ce qui est le plus difficile pour moi ans le vol 2 :$
encore le quatrième doigt, même si je me rends compte que ça progresse et que mon cerveau a à peu près enregistré où il doit le poser sur les cordes....

le morceau le pire  :  larévédère car basé sur le quatrième doigt.
ensuite le menuet de lully pour deux raisons : cette musique me gonfle, je l'ai joué à la flute en sixième et l'enchainement des doigts est pas facile
comparativement
soirs de moscou,
kasatchoc
hava nagila et même le lac des cygnes sont une partie de plaisir plutôt aisée.

je travaille donc à peu près tout sur le volume 2, pas tous les jours et je note à quel point tout progresse en même temps, archet, doigtés, etc.....
avec les essais de positions il y a des régressions parfois
par exemple je jouais mieux hiver et automne il y a un mois, mais je sens que ça revient avec une plus value si on peut dire.....

quand je lis ce que les autres écrivent sur leurs profs, j'ai le sentiment que chez la grande majorité des profs, on essaie de faire faire des choses trop vite, et on attend pas assez que les choses se fassent d'elles mêmes/ on est plus axé sur la technique que sur le plaisir...
j'ai réfléchi au fait de prendre des cours  : pour le moment ça me semble difficile :
JE NE VEUX PAS  qu'on me dise de faire tel exercice pour la semaine prochaine... ah non alors ça je peux plus..
et puis
il m'est impossible étant donné mon emploi du temps de prendre un cours par semaine, à moins que ce soit à domicile et encore si le prof accepte que l'horaire et le jour ne soient pas le même toutes les semaines....
j'ai du abandonner cours de chant et de percussions même avec seulement un par quinzaine....


j'aurais certainement encore des trucs à dire.....
ah oui dernière séance, ma tenue d'archet varie un peu, ma main se met dans une forme d'oeuf, c'est normal ??????
A bientôt
Valérie


Valérie

  • Invité
Re : volume 2 suite 23 octobre
« Réponse #1 le: 23 octobre 2009 à 20:07:59 »
ah oui j'estime que j'en aurai encore pour 2 mois sur le vol 2 si je veux bien faire/jouer tous les morceaux.

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10934
  • Total likes: 395
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : volume 2 suite 23 octobre
« Réponse #2 le: 24 octobre 2009 à 04:26:46 »
   Ma méthode est très axée sur la technique en fait ... mais comme le côté technique est relativement "caché", c'est moins visible que sur les pages de gammes, arpèges ou exercices rythmiques habituels dans les méthodes du commerce ( je ne classe pas ma méthode dans "celles du commerce" car elle est relativement "récente dans les bacs" , moins de 2 ans )

   Ensuite, c'est vrai que ma méthode est, mais comme beaucoup d'autres à ce point de vue, un fil conducteur sur lequel le prof va "broder" ( surtout sur le travail du coup d'archet, qui est trop interactif pour pouvoir être formalisé dans un livre ).

   Pour le 4ème doigt main gauche, comme pour la posture générale, il y a des règles de bases qu'il faut d'abord essayer d'intégrer / digérer au maximum. Ensuite, il y a bien sûr la théorie et la pratique. Si on joue par exemple en bougeant beaucoup ( c'est mon cas en concerts ), la tenue générale va s'abaisser un peu inévitablement mais ce ne sera pas gênant côté technique, ce sera simplement une évolution naturelle.
Pour le 4ème doigt, il faut surtout qu'il soit relâché, mais il peut effectivement être tendu et relâché. Il faut par contre commencer par apprendre avec le 4ème doigt le plus arrondi possible car c'est aussi un "éducatif de la main gauche" pour épouser le plus possible le manche. Après, la dose d'arrondi dépendra aussi des morphologies.

   Un dernier petit concept philosophique, que j'utilise beaucoup au fil de mes cours "live", penser "aérien" quand on joue du violon, prendre de l'espace ( ne pas avoir les bras collés au corps et fuir les mouvements étriqués ...), un peu comme l'oiseau qui vole avec les ailes relâchées dans un mouvement très fluide. L'archet doit "voler" au dessus des cordes et il faut donc pour cela prendre de la hauteur au niveau technique.

   Sinon, je voudrais prendre quand même un peu la défense des profs, qui utilisent tout simplement les supports du commerce. Il y a sans doute pas mal de profs qui ont chacun "leur méthode en tête", mais passer à la pratique et franchir la muraille de chine des éditeurs est une autre paire de manches...
« Modifié: 24 octobre 2009 à 04:32:30 par olivier LESSEUR »
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2000 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Valérie

  • Invité
Re : volume 2 suite 23 octobre
« Réponse #3 le: 24 octobre 2009 à 07:54:09 »
bonjour olivier
merci pour ton commentaire... je le sens tout à fait comme ça...
je fais de mon mieux avec mon tout petit petit doigt mais s'il finit par se poser tendu, ce sera pas un drame, vu sa longueur, et vu que des gens aux grands doigts, très virtuoses, le posent tendu, je ferai avec. j'ai tendance à être très exigeante voire perfectionniste... donc je me dis "ne sois pas plus royaliste que le roi".
je voulais ajouter quelque chose à propos de bill harte , titanic polka et swallowtail jig.
tous les 3 sont très intéressants pour les coups d'archet.
en fait bill harte est vraiment très intéressant à tout point de vue : justesse, archet, interprétation.
sur swallowtail la première chose que j'ai fait de suite est accentuer les premières des croches (sur chaque groupe de 3)... ça a été une évidence de suite, sinon il y a pas de rythme...
pour les accentuer j ene sais pas comment je fais....
c'est instinctif
je crois que j'accélère l'archet ou j'augmente la pression ou les deux...
mais je ne sais pas trop.
je fais des tentatives en accélérant carrément l'archet sur la première croche...
c'est pas toujours évident, surtout que je sais pas trop ce que je fais.
sur les 323  sur corde de la qui reviennent, naturellement j'ai lié les notes, je lie aussi au changement
 de corde qui suis...
ça donne donc une partie rythmée puis une liée
sur la partie liée j'accentue aussi la première croche...
tout cela je le fais naturellement, je ne sais pas si c'est ça qu'il faut faire.
je peux aussi le jouer autrement.
bref tu en dis quoi olivier et tu me conseilles quoi comme exercice ?
sur bill harte, je me concentre surtout sur la justesse et comme exercice jouer les notes sur tout l'archet (chaque note, soit très lentement en "blanches", soit plus vite) .... ça me semble la mélodie idéale pour ça
sinon je le joue comme je le sens....
sur titanic polka il me semble que c'est surtout les notes liées que l'on travaille.
d'abord les 4 croches  du début...
ensuite passage de cordes en notes liées, dans la seconde partie...
sinon le chant du cosaque....
j'aime bien pour la justesse et la recherche de la sonorité et l'interprétation.....
je le joue aussi en le décalant sur la corde de sol...
c'est plus facile d'ailleurs même si je ne suis pas satisfaite du son sur la corde de sol.
c'est plus facile de sauter de la corde de la à  celle de ré que mi à la....
et sid chalmer, très intéressant pour le rythme, les notes qu'on peut lier ou non et la justesse
bref avec tous ces morceaux pas vraiment besoin d'exercices.
bises
valérie

pour moi bill harte se joue bien moins vite que swallowtail, est-ce une erreur ?
« Modifié: 24 octobre 2009 à 07:55:54 par Valérie »

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10934
  • Total likes: 395
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : volume 2 suite 23 octobre
« Réponse #4 le: 24 octobre 2009 à 08:46:11 »
   Yes, sur les jigs dynamiques comme swallowtail jig, on accentue la première croche dans le schéma 3 croches avec les croches 2 et 3 identiques ( explications au début de mon volume "le violon irlandais" ), accentuation = vitesse et amplitude, surtout pas de pression sur la mèche, même dans la vitesse, l'archet "vole" au dessus des cordes avec relachement et fluidité.

   Je suis en train de terminer le montage des extraits vidéos de mon trio irlandais Hartigan et ce morceau sera dedans ( dans une suite ) à vitesse normale ( mini 130 à la noire pointée ).
En irlandais, on joue plus sur la vitesse et le placement du changement de sens d'archet, et en classique plus sur l'action doigts/main et la "pression" sur la corde ( je n'aime pas trop le terme "pression" au niveau débutant car cette action se justifie à un niveau plus avancé. Au niveau débutant, il faut plus penser à aller "vers le haut" que "vers le bas" ! )

   En tout cas, Valérie tu sembles "mûre pour la musique irlandaise" ! Tu as intuitivement compris une partie ( il en reste encore pas mal à faire ... ). J'utilise très souvent mon volume le violon irlandais dès qu'il y a une justesse correcte, pour le travail des coups d'archet, qu'on peut faire sur la musique irlandaise un peu comme sur des gammes ( en général, ça passe beaucoup mieux ... ). La vitesse est en fait un détail, le travail est le même dans la lenteur, et quand l'instrument sera assimilé, la vitesse ne sera ainsi pas là pour "cacher" mais plutôt mettre en valeur le travail précis fait au niveau débutant.
Tu peux faire ce travail d'accentuation ( vitesse+amplitude ) sur la 2ème partie de Bill Harte's.
Sinon, te fixer des "thèmes techniques" sur les morceaux, comme sur des gammes en fait, avec un schéma de coup d'archet : accentuation 1ère croche, au milieu ou talon, liaisons par 3 croches quand possible, etc .... pour ça, c'est le prof qui guide, il faut que tu te "débrouilles" ... ( sinon, il y a toutes les recettes dans "le violon irlandais" ), classées par styles.

   Il faut surtout travailler les morceaux par "thème technique", avec un schéma de coup d'archet, mais cela peut être aussi un autre thème technique selon chacun(e).

   Non, Bill Harte's se joue aussi vite ( il sera sur une des vidéos de mon trio irlandais Hartigan ).
Les jigs qui sont dans le volume 2 sont jouables et jolies à vitesse lente (surtout à deux voix ) mais fonctionnent aussi très bien à vitesse normale.
« Modifié: 24 octobre 2009 à 09:46:30 par olivier LESSEUR »
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2000 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Valérie

  • Invité
Re : volume 2 suite 23 octobre
« Réponse #5 le: 24 octobre 2009 à 11:32:31 »
ce que tu dis su rla pression m'intéresse parce que j'étais persuadée qu'on ne devait pas mettre du tout de pression....
et puis christophe parle de pression dans son billet, cela prête à confusion....
pour bill harte, j'essaierai de le jouer plus vite mais il me sert bien en vitesse moins rapide pour détacher tout bien, bref, en exercice.
c'est bizarre parce que j'ai joué très vite swallowtail jig tout de suite, et pas bill harte.
En fait oui je me débrouille toute seule, mais ça a du bon : c'est sympa cette exploration des morceaux, cela fait partie du plaisir.. du jeu, si je peux dire....
bises
Valérie
je les sens pas du tout pareils ces deux morceaux.
mais il faut voir ce qu'on appelle vite, aussi....
je crois que plus tard j'aimerais travailler le vol 3 et le violon irlandais en même temps même si je préfère la musique irlandaise, j'aime bien aussi certains classiques....
mais ce n'est peut-être pas conçu pour faire comme ça.

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10934
  • Total likes: 395
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : volume 2 suite 23 octobre
« Réponse #6 le: 24 octobre 2009 à 12:07:08 »
Il y a longtemps que j'utilise mon vol3 et le violon irlandais en parallèle avec mes élèves. Je ne les avais pas vraiment fait pour cela au début, mais je me suis aperçu en "live" que ça fonctionnait très bien car le violon irlandais peut ( et même doit ) être étudié "dans la lenteur, c'est + efficace pour + tard.

Bill Harte's était au départ un morceau en mode majeur, que j'ai transformé en mode mineur. Il est joli relativement lent mais aussi rapide, ça sonne différemment.
« Modifié: 24 octobre 2009 à 12:14:48 par olivier LESSEUR »
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2000 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr

Valérie

  • Invité
Re : volume 2 suite 23 octobre
« Réponse #7 le: 25 octobre 2009 à 08:49:25 »
ben c'est cool alors, l'idée de faire comme ça me séduit, je le sens bien ainsi.
je serais curieuse de voir la partition en mode majeur, même si je ne comprends pas grand chose aux modes, peut-être je comprendrais mieux avec ça, justement.
tu ne crois pas que cette transposition amène tout de même un gros changement qui pourrait mener à  un  gros changement dans la façon de le jouer ???
je suis curieuse d'entendre ou plutôt sentir cette différence.
mon prof de chant me disait toujours un truc qui était en gros "le mineur c'est pour les musiques tristes"..
si c'est vrai, le changement de mode doit changer la couleur du morceau...
je suppose que tu as fait cela pour faire travailler le -1...
en tout cas ça me plait bien comme musique même si elle m'a toujours semblé un peu "étrange".
Je n'ai pas d'expérience musicale réelle et l'aventure que je vis en violon est totalement nouvelle pour moi, je le sens bien....
 j'ai le sentiment que lorsque j'aborde un nouveau morceau, son style m'apparait naturellement assez facilement....
pour bill harte ça m'a paru un peu étrange et j'ai adopté une vitesse que je qualifierais de moyenne, voire basse.... tandis que je faisais le contraire avec swallowtail...
je me demande maintenant si la transposition y est pour quelque chose.
Valérie

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10934
  • Total likes: 395
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : volume 2 suite 23 octobre
« Réponse #8 le: 25 octobre 2009 à 18:11:07 »
En fait, j'avais modifié Bill Harte's bien avant de créer le volume 2.

C'est un peu la "déformation improvisation", quand je déchiffre un morceau, j'essaie souvent d'imaginer des variantes, accidents, changement de tonalité, etc...

C'est en très gros vrai que le mode mineur est triste, c'est ce que je dis moi-même aux débutants pour simplifier l'approche, mais il y a de (très) très nombreuses exceptions !

Le mode mineur foisonne en musique irlandaise et on ne peut pas vraiment parler de musique triste, car il y a énormément d'énergie dans les morceaux en "mineur", autant en fait que ceux en majeur.

En tzigane, le mode mineur est aussi très largement utilisé , et c'est une musique très tonique dans l'âme.

Et en Jazz, on ne compte plus les standards en mode mineur et on ne peut pas dire que c'est un style qui appelle à la mélancolie ...

Mais au début, on est obligé de mettre les choses un peu dans des cases pour mieux faire comprendre.
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2000 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr