Auteur Sujet: Début du Volume 2 = Fin de l'Autodidactisme ?  (Lu 2975 fois)

Hors ligne Salvatore

  • Modérateur Global
  • Membre Adagio
  • *****
  • Messages: 359
  • Total likes: 0
  • Le bonheur est un art à pratiquer, comme le violon
    • Je me mets au violon !
Début du Volume 2 = Fin de l'Autodidactisme ?
« le: 23 octobre 2009 à 14:33:53 »
Jusqu'où je vais bien pouvoir aller sans ressentir le besoin d'avoir un professeur à mes cotés ? C'est une question que je me suis posé des tas de fois tout au long de mon apprentissage. J'ai récemment fini par conclure que je devais différentier les phases de mon apprentissage.

 - Une première phase fut le lancement... Effectivement, cette partie là peut se faire en autodidacte en s'aidant de la méthode d'Olivier Lesseur. Comme je le disais dans un autre post, je trouve le volume 1 parfaitement adapté pour ça. La progression y est douce et ludique, ça donne un réel avant goût de ce qu'il est possible de faire avec un violon. Je pourrai aussi qualifier cette phase de "période d'essai"...

Au bout d'un moment, je me suis rendu compte que plus d'aimer le violon, c'est devenue une vraie passion pour laquelle j'aime m'y investir. En feuilletant le volume 2, je me rends compte qu'il y a des points difficiles, voir impossible à acquérir complètement par soit même, notamment au niveau du jeu d'archet... Celà dit, la progression du volume 2 est toujours aussi douce et ludique que le volume 1, en un sens, il est tout à fait possible de prolonger la "période d'essai" en s'autorisant de fermer les yeux sur ses points s'ils deviennent trop pesant. Malheureusement (ou heureusement ?), je n'aime pas du tout, mais alors pas du tout du tout, mettre quelque chose de coté et encore moins avoir le sentiment de mal le faire !

Pour schématiser (en gros), je dirai que :
 - 50% de mon apprentissage en autodidacte vient de la méthode d'Olivier Lesseur.
 - 25% de mon apprentissage vient de mes propres initiatives : recherche sur internet (wikipédia, forum...), poser des questions à des experts et/ou à des amis violonistes ou non, filmer/enregistrer mon jeu affin de recevoir des critiques me permetant d'aller de l'avant, etc.
 - Il me manque alors 25% qui, je pense, seul un professeur en live pourrai m'apporter. Mon stage avec Olivier m'a beaucoup aidé à en prendre conscience...

C'est donc cette succession de prise de conscience qui m'ont fait prendre les devants.

 - Je qualifiai cette nouvelle phase de mon apprentissage comme une phase d'approfondissement en "semi-autodidacte" puisque je prends des cours d'un coté, affin d'apporter de la rigueur technique, tout en avançant de l'autre dans la méthode d'Olivier. Et je me rend compte que l'un et l'autre se complètent parfaitement. Maintenant je sais que je peux avancer dans la méthode sans crainte, car mes soucis techniques (même le plus petit des détails) me seront corrigés par mon professeur en live !

Voir le dernier billet sur mon blog pour tous les détails : http://salvaviolon.infos.st/index.php?post/2009/10/21/Cours-et-Volume-2

Voilà, je vous ai exprimé tout mon ressenti :)

A très bientôt  ;D

J'apprends le violon !
Suivez l'aventure, sur mon blog : http://salvaviolon.infos.st
Et sur ma chaine YouTube : http://www.youtube.com/user/superspag

Valérie

  • Invité
Re : Début du Volume 2 = Fin de l'Autodidactisme ?
« Réponse #1 le: 23 octobre 2009 à 15:18:02 »
bonjour
pour répondre à ton titre.... pour ma part j'en suis à la fin du volume 2 et je ne ressens toujours pas le besoin d'un professeur.
quand je dis à la fin, cela ne veut pas dire que je le finirai la semaine prochaine, car je reste longtemps sur chaque chose et même si j'aborde la fin du volume, je travaille toujours le début...
bises
valérie

Valérie

  • Invité
Re : Début du Volume 2 = Fin de l'Autodidactisme ?
« Réponse #2 le: 23 octobre 2009 à 19:11:21 »
bonjour Salvatore,
j'ai lu avec intérêt ce que tu as mis sur ton blog et ici. Merci pour le partage.
Pour ma part je ne dispatcherais pas ainsi les influences sur mon apprentissage en autodidacte.
Je dirais  40 ou 50 % reviennent la méthode d'olivier, qui est le fil conducteur, un fil solide et stable sur lequel je m'appuie pour avancer et sans lequel rien n'aurait été possible.
10 à 20 % les vidéos, les sites, etc.... qui m'apportent énormément en terme de position, tenue du violon de l'archet, ce qu'on ne peut pas voir dans un livre...
Et le reste, Au moins 30 % mais peut-être plus, revient à mon instinct, l'attention à mes sensations, l'intuition, le sentir.
je crois que la part la plus importante dans un apprentissage, quel qu'il soit, mais dans la vie en général, c'est soi. Aucun prof ne peut le remplacer ni dans la vie ni pour le violon ou autre chose.
D'ailleurs je dis cela aussi à mes élèves.
la méthode d'olivier permet une appropriation naturelle de l'apprentissage du violon, c'est pourquoi elle me convient.
suivre un truc non personnalisé, avoir des devoirs à faire, suivre le schéma de progression d'autres personnes, faire tel exercice pour tel jour et forcément avant tel autre...
pour que ça colle, il faudrait que ça corresponde à ce que je sens...
donc pas évident.
Valérie


Hors ligne Christophe

Re : Début du Volume 2 = Fin de l'Autodidactisme ?
« Réponse #3 le: 23 octobre 2009 à 22:45:31 »
Bonjour Salvatore et Valérie,

En fait, je vais surtout répondre à Valérie sur l'utilité d'un professeur. J'ai choisi ce fil de discussion pour y répondre, bien que l'allusion figure dans au moins un autre.

A mon sens, on peut se dire que l'on n'en a jamais besoin. Pour ma part, j'ai pensé longtemps que cela ne me servirait à rien. Et je pense toujours que l'on peut apprendre convenablement sans. Seulement, depuis un peu plus d'un an que j'en fais, j'ai constaté quelque chose, et ça vient de moi, c'est que de ma faute (mais comment peut-il en être autrement quand on est seul ?). Ma rigueur s'est émoussée. Autant au tout début (je rappelle que je n'ai pas commencé avec la méthode d'Olivier), mon sens de l'observation et ma capacité de restitution étaient très sollicités. Autant maintenant, je me suis installé dans un certain confort qui nuit à ma progression.
Il y a eu beaucoup de difficultés que j'ai remises à plus tard et d'autres dont l'utilité était suffisamment discutable pour que je m'en passe. Et puis tout cela, je l'ai oublié.
J'arrive à jouer avec une technique certes pas parfaite, mais je joue. Et chaque fois qu'une nouvelle difficulté se présente, elle se fait plus difficile que si j'avais corrigé les précédentes.

Avec un bon prof, la rigueur est toujours présente évidemment. Et ne t'inquiètes pas, le côté ludique et sensations n'est pas écarté. Amandine a peur que je m'ennuie si je suis complètement la méthode dont elle a l'habitude. Elle a donc adapté son enseignement à mon niveau et mes exigences. Ce qui en fait, n'est pas si évident en soi, puisque sur certains points techniques qu'elle travaille d'habitude tôt, je suis à la traine, et sur d'autres aspects, je suis en avance (par rapport à la progression habituelle de ses élèves suivant sa méthode).
Par exemple, actuellement, elle me fait travailler SwallowTail Jig de la méthode d'Olivier et un exercice (avec une mélodie très simple) pour travailler les longueurs d'archets, les notes liées, et les changements de vitesse dans le jeu d'archet. Par exemple, je dois jouer 3 notes de même durée dont 2 sont liées, mais je dois le faire en 2 coups d'archets sur toute la longueur. Honnêtement, de moi-même, je n'aurais pas fait cet exercice, même si quand je le fais, je comprends (ressent) son utilité. Et ce sont mes seuls devoirs à faire à la maison...

Sur ce point, j'ai l'impression que la plupart des profs ont de jeunes élèves qui répètent une seule fois entre chaque cours (s'ils en ont le temps). De fait, ça charge pas trop au niveau devoirs...


Enfin, je crois surtout qu'un prof est un accélérateur. Tu peux apprendre tout tout seul, mais ça sera forcément moins vite.  ;D

Valérie

  • Invité
Re : Début du Volume 2 = Fin de l'Autodidactisme ?
« Réponse #4 le: 24 octobre 2009 à 07:38:28 »
bonjour Christophe
honnêtement je n'en sais rien et je pense que ça dépend beaucoup des gens.
pour ma part, je ne pense pas que je jouerais comme ça au bout de 3 mois si j'avais été une fois par semaine voir un prof et suivi sa méthode....
il est clair que tout repose sur une grande motivation, donc un grand plaisir, qui mène pour moi directement à l'exigeance  : il suffit d'écouter ce qui sort du violon, je ne juge pas par rapport à quelqu'un qui ne sait pas jouer, mais par rapport à un pro... du coup tu imagines que pour moi "peut toujours mieux faire"....
sur swallow tail jig je fais aussi pas mal d'essais d'archet....
lier des notes, jouer sur tout l'archet, c'est tout à fait ce que je développe en ce moment...
j'essaierai ton exercice.

bises
Valérie

Hors ligne LUTHER

Re : Début du Volume 2 = Fin de l'Autodidactisme ?
« Réponse #5 le: 24 octobre 2009 à 08:55:00 »
Moi c'est un peu l'inverse :(
Avec mon prof ( qui suivait beaucoup d'élèves), il fallait toujours repréciser où on en était, ce qu'on travaillait. En une demi heure on avait le temps de faire peu de choses.
Là avec la méthode d'Olivier je peux travailler, retravailler chaque point difficile et a chaque fois m'appuyer sur l'écoute du CD ( je joue a l'oreille donc le CD est très important pour moi).

C'est sur que dans un monde idéal on rêverait  d'avoir un prof dédié a soi même. Mais le plus souvent ils travaillent avec beaucoup d'élèves et quand on passe en début de soirée, la pédagogie s'en ressent...... ;)

Hors ligne Christophe

Re : Début du Volume 2 = Fin de l'Autodidactisme ?
« Réponse #6 le: 24 octobre 2009 à 14:11:39 »
En parlant d'exercices, mais je ferais un billet là dessus, Amandine m'a fait jouer les yeux fermés. Ce n'était pas brillant, mais tout à l'heure, je me suis refait plusieurs fois Swallowtail Jig dans le noir total (avec les volets roulants et la porte fermés). Vraiment sympa comme expérience, c'était excellent !

Quant à l'affirmation que tu ne jouerais pas comme tu joue (Valérie) en 3 mois avec un prof, je pense que tu te trompes, pour une raison simple : Tout ça vient de toi ! Certainement un don, du travail et beaucoup de motivation. Si tu tombais sur un prof qui te ralentit, combien de temps continuerais tu à le payer ?

Pour ma part, je pense que ce qui me faisait le plus peur à chercher un prof, c'était qu'il me fasse perdre ma motivation. J'y suis donc allé à reculons malgré les conseils d'Olivier. Je pense que j'ai eu de la chance de ne pas tomber sur une prof pyjama, je vais donc en profiter.

Et je ne sais pas si vous avez remarqué, mais un prof de votre connaissance propose des stages de violon, vous devriez peut-être essayer, on ne sait jamais  8)


Valérie

  • Invité
Re : Début du Volume 2 = Fin de l'Autodidactisme ?
« Réponse #7 le: 24 octobre 2009 à 19:05:13 »
jouer les yeux fermés, bonne idée, merci.
Valérie

Valérie

  • Invité
Re : Début du Volume 2 = Fin de l'Autodidactisme ?
« Réponse #8 le: 25 octobre 2009 à 08:29:56 »
bonjour salavatore
dans ton billet tu dis que ta prof t'a expliqué comment tenir l'archet de façon classique pour que le petit doigt soit arrondi.. en quoi cette façon de le tenir diffère -t-elle de celle d'olivier ou de celle de violin master class ?
je pensais que c'était la position classique.
bises
valérie

Valérie

  • Invité
Re : Début du Volume 2 = Fin de l'Autodidactisme ?
« Réponse #9 le: 25 octobre 2009 à 08:35:42 »
pour répondre à christophe,
ce que j'ai pris le temps d'écrire ces derniers jours m'a permis de voir que l'exploration solitaire que je fais du violon m'apporte un plus énorme en terme de plaisir.
je m'en suis rendu compte en l'écrivant.
le fait même d'avoir la liberté d'explorer à ma guise, totalement librement, et de découvrir des choses toutes seules, fait vraiment partie du plaisir que j'ai dans cet apprentissage du violon.
c'est peut-être plus efficace si un prof guide, peut-être que ça va plus vite et évite de perdre du temps à quelque chose pour changer ensuite la façon de faire...
en fait, je n'en sais rien, c'est difficile à mesurer ..
le plaisir de l'exploration amène tellement, un "plus" pour moi et le plaisir étant ma seule motivation.....
c'est aussi ce plaisir qui me rend efficace (pas seulement en violon)....

c'est sympa ces discussions sur le forum , sans cela je ne me serais peut-être pas rendu compte de cette part de mon plaisir dans cette démarche.
Je voudrais te dire christophe que ta gentillesse et ta motivation dans ton parcours suscitent le respect, voire l'admiration.
bises
Valérie

Hors ligne Christophe

Re : Début du Volume 2 = Fin de l'Autodidactisme ?
« Réponse #10 le: 25 octobre 2009 à 12:34:55 »
Merci Valérie, mais c'est trop ! ;D

En tout cas, ce forum permet de mieux te connaitre (tu as le record des messages, devant Olivier).
J'espère que jouer les yeux fermés t'a plu, parce que moi, je suis sur de le refaire. Comme si en enlevant la vue, cela amplifiait l'attention de l'ouïe et donc le son et les sensations...

Valérie

  • Invité
Re : Début du Volume 2 = Fin de l'Autodidactisme ?
« Réponse #11 le: 25 octobre 2009 à 14:09:55 »
oui, disons que je suis souvent devant un ordinateur et en plus j'écris très très vite au clavier, car je suis très entrainée...
mais ces jours, je ne peux pas jouer de violon, même si j'ai accès à l'ordi quelques minutes par ci par là....
donc j'ai pas pu encore tester les yeux fermés.
Par contre, quand je joue je pense que la plupart du temps je ne regarde pas le violon
je suis fixée sur la partition car je joue en la lisant.
avec un oeil sur l'accordeur.
si je fais des exercices d'archet, je regarde le violon
quand je commence à connaitre le morceau, je le regarde plus aussi car il m'arrive souvent de jouer de mémoire, donc plus de partition, ni d'accordeur.
je vais essayer, je te dirai.

Hors ligne natsaka

Re : Début du Volume 2 = Fin de l'Autodidactisme ?
« Réponse #12 le: 25 octobre 2009 à 16:29:13 »
Bonjour à tous,

Pour ma part, j'ai fini par accepter d'avoir un prof, pour une raison majeure : je stagnais. Non pas que je jouais mal, mais, lorsque je me suis apperçu que je jouais les mêmes morceaux depuis deux ans, sans avoir de possibilité de passer un cran au dessus, je me suis dit que j'avais atteint mes limites dans l'autodidactie.

J'ai la chance d'avoir un prof de bon aloi, et c'est une bonne nature, il accepte mon côté intellectuel, il faut dire qu'en tant qu'élève, je ne suis pas un cadeau... ainsi sont les autodidactes !

Il m'a fallut une certaine dose d'humilité (et c'est pas ma nature) pour accepter d'être guidée. Avant cela, j'étais certaine de pouvoir m'en passer. Un prof ? Mais je n'en avais pas besoin, pensez donc :  Je lis dans 5 clefs modernes et 4 clefs grégoriennes... le solfège ne m'a jamais posé problème,  à moi non plus. J'aurais appris le violon comme j'ai appris la flûte, comme j'ai appris le clavier, comme j'ai appris le chant... Quelque part, prendre un prof c'est un peu le constat d'un échec... mais de cet échec, j'ai gagné un ami.

Nous nous voyons régulièrement une fois par mois, et en échange de son savoir, il dispose du mien, car il se révèle être très curieux de la musique ancienne, et moi, je suis enthousiasmée de cet échange de bon procédé...

à très bientôt,
Nat.
La pointe, c'est de l'autre côté !

Hors ligne Salvatore

  • Modérateur Global
  • Membre Adagio
  • *****
  • Messages: 359
  • Total likes: 0
  • Le bonheur est un art à pratiquer, comme le violon
    • Je me mets au violon !
Re : Début du Volume 2 = Fin de l'Autodidactisme ?
« Réponse #13 le: 26 octobre 2009 à 10:51:05 »
Houaaa, et bien je rentre de WE et je vois que mon post anime bien le forum  :D Hum... Je suis assez fière de moi sur ce coup... Mouis mouis...  :P

Bon, qu'est ce que je peux dire de plus sur ce sujet ? Ce que j'essaye d'exprimer via mes différents post/billet, c'est vraiment mon ressenti personnel. Il ne faut pas prendre tout ce que je dis au pied de la lettre hein ? Ce qui s'applique sur moi ne s'applique pas à tous ! Nos choix dépendent avant tout de notre personnalité, je ne pense pas me planter sur ça.

Beaucoup m'ont fait la remarque déjà, je suis quelqu'un de très rigoureux, exigeant et minutieux. On peut mettre tout ça sur le dos du perfectionnisme (qui me joue souvent des tours d'ailleurs), je ne peux pas laisser passer une quelconque incohérence, défaut, doute, impasse... Un petit détail par-ci un autre par-là : NON ! Ça m'énerve ^^ il me faut des réponses. J'aimerai bien dire que mon auto-jugement me suffit, mais je ne suis pas un génie du violon ou de la musique. Je sais rapidement trouver mes limites et elles sont claires dans ma tête : je ne peux tout simplement pas rivaliser avec un professeur qui a des années de pratiques et d'enseignements. Il m'a suffit d'un stage avec Olivier pour m'en rendre compte et ma remise en question fut rapide.

Cela dit, puisque ça te convient d'apprendre en autodidacte Valérie, je te souhaite sincèrement d'y arriver ! Peut importe le moyen, si le plaisir et le résultat sont là... Je n'ai pas à te faire changer d'avis, qui suis-je pour cela ?! ;)

Donc voilà, d'un coté j'apprends autant de choses que possible seul avec la méthode d'Olivier et de l'autre je corrige tous mes petits (et gros) défauts techniques avec Géraldine. Je trouve le compromis pas mal, en tout cas il me convient bien :p Et j'espère qu'un jour, j'aurai la technique et le savoir faire necessaire pour pouvoir enfin exprimer ce que je ressens avec mon violon, ce jour là, je pourrai dire que je suis satisfait :P Mais d'ici là...

J'apprends le violon !
Suivez l'aventure, sur mon blog : http://salvaviolon.infos.st
Et sur ma chaine YouTube : http://www.youtube.com/user/superspag

Hors ligne Olivier LESSEUR

  • Administrateur
  • Membre Fortissimo
  • *****
  • Messages: 10934
  • Total likes: 395
  • Apprendre c'est bien. Comprendre, c'est mieux.
    • Une méthode de violon en 8 volumes avec CDs audios, dvd-rom et DVDs de cours vidéos, pour apprendre et perfectionner le violon classique, irlandais, tzigane et jazz.
Re : Début du Volume 2 = Fin de l'Autodidactisme ?
« Réponse #14 le: 26 octobre 2009 à 20:47:20 »
Pour le 4ème doigt, ce n'est pas une question d'école, il doit être arrondi pour avoir un poignet libre dans ses mouvements. Mais c'est surtout la conséquence d'une tenue avec très très peu de force de serrage de la baguette. Hors il faut pour cela du temps de jeu. Pour un(e) débutant, c'est très difficile car il y a déjà beaucoup de problèmes techniques à régler au début et surtout la justesse, le très gros hic qu'il faut résoudre en premier. Et ensuite la tenue d'archet n'est pas simple à acquérir, car elle est contradictoire ( tenir sans serrer ), avec une tenue qui est tout sauf naturelle et surtout qu'il n'y a pas que cela à penser... D'un autre côté, si il y a 2 à 3 heures de violon ça change tout, car on peut travailler à la fois la justesse et la posture, aussi bien côté main gauche que coup d'archet.

Valérie, un jour ou l'autre, tu arriveras à tes propres limites et ressentiras le besoin d'avoir un guide pour orienter tes recherches. Actuellement, tu arrives ( et je trouve assez bien ) à utiliser ton support par tous les bouts possibles et tant que ton imagination fonctionne, tu n'as pas l'impression d'être bloquée, tu ne ressens donc pas le besoin d'un prof pour t'aider. Mais ce n'est qu'une question de temps, j'en mets ma main à couper ( et j'y tiens ... ).

En tout cas, non seulement tu es la recordwoman / recordman en terme de message(s) mais aussi en terme d'autodidactie. Je peux dire que j'en ai connu pas mal des autodidactes car j'ai commencé à diffuser mon premier volume ( le violon irlandais ) en 2002. Je trouve vraiment ton approche étonnante et je me demande toujours si tu n'as pas un prof caché derrière ton ordinateur !
Lisez le livre de olivier Lesseur le violon autrement :LVA: pour comprendre la technique et harmoniser les gestes avec l'instrument.
+ de 2000 cours vidéos GRATUITS sur la chaine Youtube "Apprendre le Violon"
La méthode d'Olivier Lesseur en 8 volumes : http://www.methodelesseur.fr