Forum Violon Passion

Matériel : choix et Conseils => Questions diverses sur la lutherie et les instruments du quatuor => Discussion démarrée par: laurent du 74 le 15 mai 2015 à 11:09:58

Titre: abandon
Posté par: laurent du 74 le 15 mai 2015 à 11:09:58
j ai décider de ne pas franchir le pas " guitare/violon " mais je viendrais de temps a autre vous faire coucou

bonne continuation au plaisir :super:
Titre: Re : abandon
Posté par: Lau le 15 mai 2015 à 11:23:15
Disons que ta réflexion aura été poussée et ton choix réfléchi ! Et rien ne t'empêche de revenir dessus dans quelques années !
Bonne continuation à la guitare
Titre: Re : abandon
Posté par: Olivier LESSEUR le 15 mai 2015 à 13:57:40
peut-être dans l'avenir, why not, la vie permet souvent d'en avoir plusieurs en une seule !
Titre: Re : abandon
Posté par: Yveline le 15 mai 2015 à 17:37:48
 :yes: on garde l'espoir que tu y reviennes, en tout cas tu seras toujours le bienvenu ici
Titre: Re : abandon
Posté par: Bruno le 15 mai 2015 à 18:55:56
A bientôt peut être, moi aussi j'ai eu un moment sans !? Puis je suis revenu de plus belle; en tout cas tu as déjà franchi le pas de venir sur ce forum. J'ai parcouru d'autres forum et méthodes avant de m'y engager. Le forum violon passion est celui qui me paraissait le plus tenir la route. En tout cas pour moi en tant qu'autodidacte les volumes 1 et 2 de la méthode Lesseur m'ont permis de prendre en main l'instrument de façon ludique et d'éliminer cette sorte de crainte psychologique, ou idées reçues, qu'on a du violon !

Y plus qu'à valider ces fondations et travailler la technique!    :violoniste1sm:
Titre: Re : abandon
Posté par: laurent du 74 le 15 mai 2015 à 20:06:28
merci a tous , bien sur que je viendrai , je ne suis pas faché avec le forum qui est trés bien , mais je ne souhaitent pas  me lancer dans l apprentissage du violon pour l instant  , mais qui c, est peut étre un jour , aller savoir
Titre: Re : abandon
Posté par: Françoise le 15 mai 2015 à 22:53:36
Alors bonne continuation dans d'autres passions !
Titre: Re : abandon
Posté par: Olivier LESSEUR le 15 mai 2015 à 23:16:53
 :merci: Bruno mais si j'ai un peu contribué à démocratiser l'instrument, on oublie que le violon il y a 1 siècle et plus était un instrument du peuple. Il y a eu dans les ancêtres de ma compagne des violonistes non formés en école de musique. Je ne les ai pas connu mais on m'en a beaucoup parlé, il avaient appris avec le curé du village, l'instituteur ou le boulanger, etc ... ils animaient les fêtes de village, les mariages, à cette époque personne ne disait que le violon était un instrument difficile réservé à une élite ...
Et si on remonte encore d'un siècle en traversant l'atlantique, on arrive au pays du blues, où l'enseignement c'était 100% la transmission orale, un instrument du peuple et même parfois des esclaves noirs, un instrument populaire à 100% !
Titre: Re : abandon
Posté par: Orliac le 16 mai 2015 à 06:06:16
On oublie trop souvent que le violon est avant tout un instrument populaire, qu'il est né dans les cours de ferme et sur les places des villages de la Renaissance. Inventé par des musiciens géniaux qui ne savaient probablement pas lire. Chez cet instrument, tout est fait pour la simplification extrême: quatre cordes accordées en quinte, ce qui était nouveau à côté des violes et autres instruments bourgeois. La quinte majeure a j'avantage d'être très sonore, caractéristique et facile à  garder dans l'oreille. Ainsi le berger derrière ses moutons, le vacher dans la grange pouvaient s'accorder facilement et jouer leurs mélodies.
   L'abandon des frettes présentes sur les manches des violes facilitaient aussi la vie: des cordes de mauvaise qualité permettaient à qui avait l'oreille d'ajuster ses doigts sur le manche pour jouer juste. Cet abandon des frettes permettait aussi de scander le rythme avec l'archer. Le violon était  surtout destiné à la danse.
   Ce n'est que plus tard, quand les musiciens  "bourgeois" ont découvert ses immenses possibilités, quand Stradivari et ses compagnons l'ont considérablement amélioré qu'il est devenu élitiste. mais il conserve ses caractéristiques populaires. Les Violoneux de ma Corrèze natale ne savaient pas lire, mais ils faisaient danser la jeunesse en frappant du pied sur une planche de sapin pour donner la cadence. Le violon a été détrôné de ce rôle par l'accordéon, beaucoup plus puissante...
Titre: Re : abandon
Posté par: Olivier LESSEUR le 16 mai 2015 à 10:49:16
... ils faisaient danser la jeunesse en frappant du pied sur une planche de sapin pour donner la cadence ...

Voilà donc d'ou vient le style de violon canadien où on joue des claquettes avec les pieds tout en jouant !
Titre: Re : abandon
Posté par: Lau le 16 mai 2015 à 12:48:01
Merci Orliac et Olivier pour ces détails. Je vais continuer dans ma lancée des questions existentielles, après celle sur la corde qui casse... D'où vient le mythe du "violon inaccessible", "le plus difficile des instruments", "si tu ne commences pas à 3 ans tu ne pourras jamais jouer" ??? J'ai bien compris que ça tient en partie de la sélection dans les conservatoires et du mode d'enseignement pas toujours adapté, mais encore ?
J'ai la faiblesse de croire que chaque instrument a son registre de difficultés propres, plus ou moins visibles, mais toujours présentes et jamais infranchissables, à condition de travailler un peu...
Qu'en pensez-vous ?
Titre: Re : abandon
Posté par: Eloïse07 le 16 mai 2015 à 20:28:47
Je suis pianiste, flûtiste et saxophoniste, mais aucun des ces instruments ne me fait vibrer comme les instruments à cordes. Quand on joue sur eux notre corps et eux ne font qu'un. On sait, on entend que la note est juste, par la résonance que l'on entend et la vibration que l'on ressent.
Même si j'ai pris un immense plaisir à jouer mes autres instruments,qui m'ont permise d'aller jusqu'en fin d'études au conservatoire,  je n'ai jamais ressenti intérieurement ce que m'apporte les cordes.
Avec elles, tout est bouleversé, la tête, le corps, le coeur.
Ils nous apprennent à être humble. Que rien n'est gagné d'avance , même si nos bases musicales sont solides. On est en perpétuelle recherche.

Ce n'est que du bonheur.
Titre: Re : abandon
Posté par: Françoise le 16 mai 2015 à 20:37:31
Quand on joue sur eux notre corps et eux ne font qu'un.

Avec elles, tout est bouleversé, la tête, le corps, le coeur.

Entièrement d'accord, c'est exactement ce que je ressens. C'est comme le chant, ça vient de l'intérieur, comme si le violon était en fait un prolongement de notre corps.
Titre: Re : abandon
Posté par: Orliac le 17 mai 2015 à 06:44:57
Tua s mille fois raison, Eloise. Le violoncelle en particulier s'entend avec ses tripes.
C'est pour cette raison que les musiciens de cordes doivent avoir un instrument construit pour eux, plein de leurs "vibrations", de leurs ondes. Lorsque je construits un instrument pour un musicien qui est venu chez moi, qui a choisi le bois avec moi, le suis certain que l'instrument( sonne mieux parce qu'inconsciemment, c'est un peu de la personnalité du destinataire que j'y ai mise. Le violon est une partie du  corps, le violoncelle un partenaire. On ne peut pas bien travailler avec le bras d'un autre. Il faut que soit le sien et c'est pareil avec les instruments à cordes.
Titre: Re : abandon
Posté par: Bruno le 17 mai 2015 à 08:03:23
Merci Olivier et Orliac pour ces précisions. D'ailleurs de nos jours  la plupart des stages proposés en Irish imposent de travailler à l'oreile !!!   :violoniste1sm:
Titre: Re : abandon
Posté par: Olivier LESSEUR le 17 mai 2015 à 21:17:46
D'où vient le mythe du "violon inaccessible", "le plus difficile des instruments", "si tu ne commences pas à 3 ans tu ne pourras jamais jouer" ??? J'ai bien compris que ça tient en partie de la sélection dans les conservatoires et du mode d'enseignement pas toujours adapté, mais encore ?

Selon moi, cela vient du fait de la vie moderne, la transmission orale s'est perdue et on n'apprend plus que dans des systèmes scolaires. Hors en France, le violon classique domine beaucoup beaucoup, il y a très très peu de structures d'enseignement du violon pas seulement classique. Les profs privés qui enseignent le violon sont tous issus du système classique et font faire ce qu'ils ont appris, avec forcément une progression en mode "sélection impitoyable". Cela n'arrange pas la réputation du violon ...

Et c'est vrai que l'instrument est aussi très technique, c'est impossible d'apprendre 100% seul uniquement avec des partoches trouvées sur le web. On est assez vite bloqué par des défauts techniques rédhibitoires. Pour donner une idée concrête, stéphane Grappelli, le plus célèbre des violonistes "autodidactes" ne l'était pas puisqu'il avait pris 2 ans de cours à ses débuts. Alors que dans d'autres instruments, ce n'est pas du tout pareil, piano, guitare par exemple on ne sera que peu bloqué par un non-apprentissage de la technique spécifique liée à l'instrument.

Et du coup, comme le violon a cette réputation "horrible", les éditeurs ne se sont pas intéressé au marché des méthodes pour "autodidacte" car ce n'est pas rentable, par rapport au marché des méthodes avec profs qui est 1000 fois plus gros en volume de ventes. Il faut savoir que les méthodes du commerce sont conçues pour les profs, pas pour les élèves car ce sont les profs qui font commander les livres !
Titre: Re : abandon
Posté par: laurent du 74 le 18 mai 2015 à 18:03:52
il y a le faite aussi qu il me sera impossible de jouer tout les soirs a cause de mon emploi de temps ( boulot , maison , guitare , jardin ect .. ) et que je pourrai pratiquer qu une fois par semaine et de ce fait je vais progresser a la vitesse d, un escargot et j arriverai a rien , je peut 1 h par semaine sur le violon ça va étre vraiment peut et la je jouerai  mon premier morceaux en 2050  :oups: aprés le week je pourrai pratiquer un peut plus

vos avis  :merci:
Titre: Re : abandon
Posté par: Yveline le 18 mai 2015 à 19:13:24
ben, Laurent, mon avis à moi, c'est : est-ce que tu as vraiment envie ? est-ce ça te fait vibrer ?

si la réponse est OUI, alors on s'en moque du temps ! si tu as envie, tu le trouveras le temps.

et puis, une heure par semaine, c'est plus que beaucoup d'élèves d'école de musique grin-grin
Titre: Re : abandon
Posté par: laurent du 74 le 18 mai 2015 à 20:30:56
oui c, est vrai , a la guitare c, est pareil certains éléve de l école de musique prèfère la console  de jeux plutot  que la guitare , mon prof me le disait dés fois

le temps je le trouverai  :super:

Titre: Re : abandon
Posté par: Eloïse07 le 18 mai 2015 à 20:49:59
Tu sais Laurent, peu importe la quantité, l'essentiel est la qualité.

En ce moment, je ne peux pas travailler chaque jour, ça me contrarie fortement, mais quand je bosse, je le fais avec passion et patience. Au bout de ce travail je suis contente. Les choses, les petits trucs travaillés se mettent en place. C'est une satisfaction personnelle qui me fait beaucoup de bien.  :clindoeil2:
Titre: Re : Re : abandon
Posté par: Souriya le 20 mai 2015 à 08:10:19
il y a le faite aussi qu il me sera impossible de jouer tout les soirs a cause de mon emploi de temps ( boulot , maison , guitare , jardin ect .. ) et que je pourrai pratiquer qu une fois par semaine et de ce fait je vais progresser a la vitesse d, un escargot et j arriverai a rien , je peut 1 h par semaine sur le violon ça va étre vraiment peut et la je jouerai  mon premier morceaux en 2050  :oups: aprés le week je pourrai pratiquer un peut plus

vos avis  :merci:
On entend souvent qu'au lieu d'une  grosse séance dans le semaine, mieux vaut jouer des "minis" séances courtes.

Peux-tu trouver 10mn dans ta journée rien que pour le violon ? :-)
(aller 12mn, comme ça ça te laisse le temps de t'accorder)
Titre: Re : Re : Re : abandon
Posté par: Bruno le 20 mai 2015 à 08:21:46
On entend souvent qu'au lieu d'une  grosse séance dans le semaine, mieux vaut jouer des "minis" séances courtes.

C'est certain, ça a été démontré et beaucoup de profs le disent: on progresse plus en travaillant 1/4 ou 1/2 heure par jour qu'en une demie journée par semaine!  :clindoeil2:
Titre: Re : Re : Re : abandon
Posté par: laurent du 74 le 20 mai 2015 à 20:50:34
il y a le faite aussi qu il me sera impossible de jouer tout les soirs a cause de mon emploi de temps ( boulot , maison , guitare , jardin ect .. ) et que je pourrai pratiquer qu une fois par semaine et de ce fait je vais progresser a la vitesse d, un escargot et j arriverai a rien , je peut 1 h par semaine sur le violon ça va étre vraiment peut et la je jouerai  mon premier morceaux en 2050  :oups: aprés le week je pourrai pratiquer un peut plus

vos avis  :merci:
On entend souvent qu'au lieu d'une  grosse séance dans le semaine, mieux vaut jouer des "minis" séances courtes.

Peux-tu trouver 10mn dans ta journée rien que pour le violon ? :-)
(aller 12mn, comme ça ça te laisse le temps de t'accorder)

bien sur 40 mn méme , mais pas tout les soirs guitare oblige  :super: ce sera pour le violon 45 mn semaine je pense
Titre: Re : abandon
Posté par: laurent du 74 le 14 juin 2015 à 20:48:19
quelques nouvelle

je vais aller voir dans la semaine pour louer un violon avec option d, achat , ça me permettra de voir déja si j accroche , je vais me rendre compte aussi si l instrument et vraiment hyper difficile comme certains le dise et aussi voir si j arrive a sortir des notes et un son correct sans trop galéré .

on va voir tout cela  :violon-rock:
Titre: Re : abandon
Posté par: Olivier LESSEUR le 14 juin 2015 à 23:11:01
ah, la graine a été plantée ... grin-grin
Titre: Re : abandon
Posté par: Yveline le 16 juin 2015 à 07:00:33
 :yes: faudrait changer le titre  :clindoeil2:
Titre: Re : abandon
Posté par: Françoise le 16 juin 2015 à 09:08:46
Déjà toute une aventure avant même de commencer...
On dirait que le violon, en plus d'être addictif une fois qu'on a commencé, possède une force d'attraction qui piège les plus résistants.
Finalement c'est peut-être en ça qu'il est diabolique!
Tiens nous au courant...et bon violon! :violonafond:
Titre: Re : abandon
Posté par: Bruno le 18 juin 2015 à 11:16:16
En plus du violon y aurait-il une addiction au forum ???    :ouuh:
Titre: Re : Re : abandon
Posté par: Yveline le 19 juin 2015 à 17:44:59
En plus du violon y aurait-il une addiction au forum ???    :ouuh:

oui, certains arrivent à se désensibiliser, mais pas tout le monde  grin-grin
Titre: Re : Re : abandon
Posté par: thomas jeanjos le 30 août 2015 à 10:55:49
:merci: Bruno mais si j'ai un peu contribué à démocratiser l'instrument, on oublie que le violon il y a 1 siècle et plus était un instrument du peuple. Il y a eu dans les ancêtres de ma compagne des violonistes non formés en école de musique. Je ne les ai pas connu mais on m'en a beaucoup parlé, il avaient appris avec le curé du village, l'instituteur ou le boulanger, etc ... ils animaient les fêtes de village, les mariages, à cette époque personne ne disait que le violon était un instrument difficile réservé à une élite ...
Et si on remonte encore d'un siècle en traversant l'atlantique, on arrive au pays du blues, où l'enseignement c'était 100% la transmission orale, un instrument du peuple et même parfois des esclaves noirs, un instrument populaire à 100% !
Super! Je suis ravi d'apprendre ça!
Titre: Re : Re : abandon
Posté par: thomas jeanjos le 30 août 2015 à 10:57:27
On oublie trop souvent que le violon est avant tout un instrument populaire, qu'il est né dans les cours de ferme et sur les places des villages de la Renaissance. Inventé par des musiciens géniaux qui ne savaient probablement pas lire. Chez cet instrument, tout est fait pour la simplification extrême: quatre cordes accordées en quinte, ce qui était nouveau à côté des violes et autres instruments bourgeois. La quinte majeure a j'avantage d'être très sonore, caractéristique et facile à  garder dans l'oreille. Ainsi le berger derrière ses moutons, le vacher dans la grange pouvaient s'accorder facilement et jouer leurs mélodies.
 
Génial!! Ca fait du bien tout ça!